AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La nouvelle est là! [salle de classe de M. DuCast, PV: confirmés qui veulent participer à mon arrivée]

Aller en bas 
AuteurMessage
Elodie Lee
Smile & Hope
avatar

Messages : 1225
Date d'inscription : 13/08/2011
Localisation : Euh... Quelque part?

MessageSujet: La nouvelle est là! [salle de classe de M. DuCast, PV: confirmés qui veulent participer à mon arrivée]   Mer 24 Aoû - 11:35

- Madame Turlape ! Vous n’auriez pas vu mon sac ?! Hurlai-je dans le salon.
- Bien sûr que si ma grande, il est sur toi. Et je suis Claudine pour toi ! Répondit-elle légèrement amusée.

Je me regardais alors quelques instants. Effectivement, ma sacoche était sur moi. Je me sentais légèrement idiote, mais que je ne serais pas moi, si je ne me faisais pas parfois passer pour une abrutie finie. Bon, je pensais avoir tout ce dont j’avais besoin. Tout était dans ce tout petit sac ! Et oui, la magie avait du bon, j’avais réduit la taille de tout ce qu’il me fallait et avait tout fourré de dans. J’adorais ce sort de réduction, puisque j’avais l’impression de voyager léger. Je partis donc à côté de l’amie de mon grand-père pour qu’elle m’emmène dans son jardin. Sa maison était dans un très grand arbre, mais elle n’avait pas d’escaliers ou d’échelle qui y menait, donc il fallait se téléporter…. Sauf que ça, je ne savais pas faire, donc il fallait qu’elle m’aide un peu, sinon il fallait descendre avec ce que j’avais, c'est-à-dire à la force des bras ! Et si je me loupais, et bien je finirais très vite par terre, et sans doute avec de très gros bobos. Heureusement que madame Tur… Claudine était gentille avec moi ! Bien plus que ma tante, enfin passons ses détails fâcheux. Une fois à la hauteur de la toute petite sorcière, elle me regarda avec des yeux choqués.

- Qui y a-t-il ma… Claudine ? Demandai-je.
- Mais, ça me parait évident ma petite ! Tu es habillée tout en noir ! Il te faut un peu de couleur !

J’étais vêtu d’un jean sombre, d’un pull fin noir et de bottes à talon noires également. Je rétorquai alors que mon jean était bleu foncé, et que le bleu était une couleur. Mais elle ne voulait rien entendre, elle partit vers sa chambre et chercha quelque chose dans ses tiroirs. J’espérais qu’elle n’allait pas prendre trop de temps, sinon elle allait réussir à me mettre en retard… Je ne pouvais tout de même pas me permettre de lui demander de se dépêcher, elle m’avait accueillie pendant deux mois quand même. Je soupirai en la voyant débarquer avec une trentaine d’écharpe, il y en avait de toutes les couleurs. Si je devais toutes les essayer, j’allais sans doute être en retard. Mais elle me demanda toute simplement de choisir celle que je préférais. Je pris donc celle qui me paraissait la plus discrète, optant donc pour celle qui était rouge uni. La vieille femme sourit et jeta le reste sur le canapé avant de m’attraper pour nous emmener devant sa demeure. Elle me salua et me souhaita bon courage, je l’en remerciai et sortis du jardin pour gagner la rue gobelins et sortir de ce chemin magique pour accéder au musée du Louvre. La rue était caché derrière le tableau de la Joconde, autant dire que ce n’était pas le plus discret mais bon ! Heureusement que j’avais prévu mon coup, et que je sortais avant le lever du Soleil.

Une fois dans le monde scrapate, je sortis discrètement du musée par la voie des airs. Je me fis des ailes d’eau pour m’envoler silencieusement vers l’extérieur. J’avais fait ça à peu près toutes es vacances, faisant tourner les gardes de nuit en bourrique, j’avais même choisi ma fenêtre favorites pour sortir. Une fois dehors, je pris le train pour la ville de Vaujours. Là bas, j’y prendrais le bus fantôme pour arriver à l’école Richelieu. Il fallait juste éviter que je me perde ! Haha… Mon sens de l’orientation était plutôt, comment dire ? Pourri ? C’était même trop faible pour moi. Enfin bref ! Le voyage se passa bien puisque ce n’était pas l’heure où c’était le plus bondé. Donc tout allait bien pour l’instant. J’arrivais tranquillement à la gare du vert galant, qui me sembla quelque peu vide. Je m’assis sur un banc, relisant les instructions que mon grand-père m’avait données. J’étais plutôt contente qu’il ait réussi à convaincre ma tante de signer les papiers de mon inscription. Mais si elle avait accepté, ce n’était pas pour rie… Elle devait sans doute avoir une raison, j’allais sans doute la découvrir un jour ou un autre.

Je fus alors sortie de mes pensées en attendant le mot « scrapate ». Tiens ! Les sorciers commençaient à arriver. Je regardais alors autour de moi, et vis un couple d’adolescents blonds. Je dis couple, parce qu’ils étaient deux mais je ne savais pas s’ils sortaient ensemble. En tout cas, ils en avaient l’air, ils se tenaient main dans la main et semblaient bien s’entendre. Mais ils avaient aussi l’air de ne pas apprécier les non magiciens plus que ça. Ils se moquaient d’eux et, si je ne me trompais pas, leur avaient fait des petits farces par petits sorts. Enfin bon ! Je me décidai à les suivre pour être sûre d’arriver à bon port. Je les avais entendu parler de l’école Richelieu, alors je pouvais en déduire qu’ils y allaient aussi. Il ne me restait qu’à être assez discrète avec mon écharpe rouge pétant.

Le voyage ne fut pas très long, mais plutôt bruyant. De l’extérieur, j’avais cru que le bus était vide, mais une fois les deux pieds dedans, il était bondé d’élèves qui se serrait dans les bras pour les retrouvailles, se jetaient des pétards à la figure pour rigoler, se téléportait pour embêter les amis. En clair, je faisais tâche et pour ne pas me faire voir, j’étais restée dans les premiers rangs qui étaient vides. Je regardais par la fenêtre les paysages qui défilaient espérant que personne n’interromprait le cours de mes pensées. Parce que d’une, je ne voulais parler à personne et de deux, je ne voulais pas attirer l’attention. Heureusement que Courtry n’était pas trop loin de Vaujours ! Tout le long du voyage, je pensais à ma chère tante qui m’avait foutu à la porte et à mes parents…

- Mademoiselle ? Vous êtes arrivée. Dit une voix.
- Hein ? Comment ?!
- Vous êtes au terminus depuis dix minutes déjà. Expliqua le conducteur du bus.
- Ha ! Euh, merci beaucoup monsieur !

Je me précipitais alors hors du bus et fus face à une base militaire désinfectée. M’étais-je trompée ?! Je me retournais donc pour retourner dans le car et demander renseignement à l’homme qui le conduisait, mais en me retournant, il n’y avait plus rien. Bon, autant voir ce qu’il y avait dans cette base… Peut être que c’était ça l’école, et que c’était pour ça que tante Marie avait accepté. Une fois au petit portillon barbelé, je voulus l’ouvrir mais une petite voix stridente m’arrêta.

- Que faites-vous ?! Vous ne pouvez enter !
Une petite fée était sortie de la boite aux lettres.
- Euh… c’est que… Je suis nouvelle, je cherche l’école Richelieu…
- Ah… Seule, asiatique, Elodie Lee n’est-ce pas ?
- Oui madame…
- Quel rang et level ?
- Sorcière B.
- Vous pouvez entrer!

Je voulais bien rentrer moi ! Mais avec tous ces barbelés, je fais comment pour ne pas me faire mal ?! La petite créature m’ordonna alors de faire vite car elle ne pouvait respirer l’air pollué. Je m’exécutais alors très rapidement et en mettant ma main sur la poignée, je ne sentis aucune douleur. Je refermais donc le petite portillon et en me retournant je fus bouche bée. La base militaire avait disparu et avait laissé place à un château aussi beau et grand que Versailles, si ce n’était plus. Il était également entouré d’une grande forêt qui était tout bonnement magnifique. Non, je ne m’étais pas trompée d’endroit. Etait-ce un rêve ?! Tantine m’aurait laissée aller dans une telle école ?! C’était juste incroyable ! Mais mon émerveillement fut arrêté lorsqu’une voix grave et posée m’annonça que j’étais en retard de trois minutes. Je regardais alors vers l’entrée de l’école et vis un vieil homme qui me souriait. Il ne semblait pas avoir de montre et pourtant, il était très précis. Je m’avançais vers lui et me présenta. Il ne dit rien, mis à part de lui attraper le bras. Je le fis et aurais sans doute dû éviter. L’homme avait dû nous téléporter une bonne cinquantaine de fois avant de s’arrêter. Etait-il fou ?! N’ayant le don de me téléporter toute seule, chaque voyage me donnait envie de vomir. En relevant la tête, il me dit qu’il m’avait fait faire le tour du propriétaire. Le truc… C’est que je n’avais pas eu le temps de voir quoique ce soit ! Je regardais alors autour de moi, et vis que j’étais dans un bureau où il n’y avait rien qui indiquait l’heure. Mais je n’eus le temps de regarder d’avantage la salle que le vieil homme se présenta, il était monsieur Lauren le directeur de l’école. Il me demanda ensuite de m’asseoir à une table et de remplir un questionnaire pour évaluer mon niveau théorique en magie. Ok… J’aurais dû réviser pendant les vacances, tant pis ! Il me donna un limité et je commençais. Plus ça allait, plus c’était compliqué, mais je pensais que j’avais plutôt réussi. Soudain, ma feuille et mon crayon s’envola. Je regardais ma montre, le temps s’était écoulé et le directeur avait récupéré mon travail sans une seconde de retard ou d’avance. Impressionnant…

Il regarda alors les réponses que j’avais cochées au QCM et sourit. Il m’annonça alors que je serais dans la classe de monsieur DuCast et me demanda de prendre sa main. Je n’avais sans doute pas le choix. Je posais donc mes doigts sur les siens et il eut le bruit d’un pétard. On était dans un couloir et il me dit de toquer à la derrière porte à gauche du couloir avant de partir par téléportation. Super… Je commençais à marcher mais mes talons claquaient sur le sol faisant un tintamarre peu discret. Ok, j’avais compris ! Je me mis sur la pointe des pieds et toquais à la porte. On m’invita à entrer et j’hésitai à ouvrir, mais je pris mon courage à deux mains et fis tourner la poignée.

- Hum… Euh… Bonjour monsieur DuCast… Je suis Elodie Lee… Nouvelle élève… Bégayai-je.

Il me demanda d’avancer. Je le fis toujours sur la pointe des pieds, sentant tous les regards des autres élèves sur moi. Je n’aimais pas cette sensation, je n’aimais pas être le centre d’attention… Mais là, je n’avais pas trop le choix…


Dernière édition par Elodie Lee le Dim 28 Aoû - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-shadow.forums-actifs.com
Lexie Van Allen
» AnthracitePrincess.
avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 15/08/2011
Localisation : Richelieu
Age : 24

MessageSujet: Re: La nouvelle est là! [salle de classe de M. DuCast, PV: confirmés qui veulent participer à mon arrivée]   Sam 27 Aoû - 17:15

Je ne dormis pas du reste de la nuit. Trop choquée par mon rêve... Quelque part il est vrai que si Lionel en perdant s'était tourné vers Leina, Darko aurait sans doute fait la même chose, toute fois la pensée de mon petit amis au coté de cette peste me fit un haut le coeur. Je secouais la tête comme pour faire partir cette idée de mon esprit mais elle y resta accrochée. Je me levais alors et sortis de ma chambre. Je me rendis dans la salle de bains pour me préparer avant de prendre mon petit déjeuner. J'avais des cernes sous les yeux: Génial ! Je pris ma main et passa mon doigts dessus, elles disparurent comme par magie ! "Voila qui est mieux !" Pensais-je. Je retira mon chouchou et mes cheveux blond se baladèrent sur mes épaules blanches: malgrée les vacances d'été je n'avais absolument pas bronzé d'un pouce. Je pris une pince et m'attacha les cheveux avant de rentrer sous la douche. Comme l'eau douce et le savon qui avaient fait partir le film de sueur sur mon visage, ils avaient également enlever mes songes. Je sortis de la douche et me rendis dans mon dressing à la recherche d'une tenue. En entrant je jetais un regard a l'indicateur météo: il ferait beau aujourd'hui. J'optais alors pour une robe bustier noire avec quelques rayures bleu et verte rares. Je regardai alors ensuite la température extérieur et pris donc mon collant résille. Je pris également ma veste kaki et mes Doc Martens a la main. Un petit passage devant le miroir pour une fine couche de fond de teint et de far a paupière noir avant de descendre a la cuisine. Le nain avait déjà tout préparer et servit. Il me souhaita bon appétit et je l'en remerciai, il m'informa que ma mère était déjà partie. Il me proposa même de venir avec moi jusqu'a Richelieu mais je déclinai.
Et oui, l'avantage avec les nains c'est qu'il suffisait de donner de quoi manger et de les remercier et ils étaient gentil: vraiment stupide ! Une fois ma tasse de thé bue, je le saluai, mis mes chaussures et ma veste lorsque je me rendis compte que j'oubliais le plus important. Je fis apparaitre un petit loup de feu qui monta les marches puis redescendit quelques instant plus tard avec un sac en bandoulière et une petite valise qui semblait être pour une poupée: je n'aimais pas être encombrée. Je caressai le loup, pris le sac et la valise et claquai des doigts: l'animal disparut.
J'ouvris la porte et quelqu'un se trouva en face de moi:

- Bonjours...fis-je en lui souriant.

Cela faisait seulement une semaine que je ne l'avais pas vu mais il m'avait manqué. Je déposai un baiser sur ses lèvres doucement et il me sourit, il me proposa de prendre ma valise mais je déclinai. Nous marchâmes mains dans la main jusqu'au garage.

- Bonjours Miss Van Allen, Mr Silverdale. Fit-le chauffeur.

- A Richelieu s'il vous plais Vincent.


Il nous ouvrit la portière arrière et nous montâmes dans la voiture noire. Nous discutâmes de ces vacances que nous avions passé, de ce que nous avions fait pendant cette semaine où nous n'étions pas ensemble, mais je ne parlai pas de mon rêve préférant le garder pour moi: après tout les rêves sont simplement une association d'idée, mon cerveau les avaient peu être associé dans le mauvais ordre voila tout !

Le trajet fut court et fort heureusement il n'y avait pas d'embouteillages. Nous arrivâmes un peu avant le bus scolaire. Vincent descendit nous ouvrir la portière tandis que sous nos yeux s'étalait la vielle base militaire désaffectée. Nous attendîmes quelques minutes devant les grilles de fer lorsque nous vîmes le bus arriver... Suivit par une voiture que je connaissais bien. C'était elle, ma chère voisine Ecossaise. Heureusement qu'elle ne s'y rendait jamais ! Je tournai la tête tandis que le bus ouvrait ses portes. Mon amie Rosy descendit en première et me sauta dans les bras.

- Tu m'as manqué aussi Rosy ! Fis-je en lui souriant.

Florian annonça que le duo des lilliputienne était de retour et nous lui donnâmes un coup de poing sur l'épaule en même temps. ça faisait plaisir de retrouver ses amis ! Ils m'avaient manqué tous. Puis Alicia descendit, elle me fit un maigre sourire mais je savais que c'était déjà beaucoup pour elle. Je m'apprêtais a lui lancer une boule de feu lorsque je m'aretai sans le vouloir. Elle me sourit et s'approcha de moi doucement. Elle m'obligea a lui tendre la main mais je restais sans bouger fixe et souriante. Elle rit alors de ce rire si sinitre qui faisait peur a tout le monde et me libera. Tyler descendit alors la mine décomposée:

- Plus qu'un an et tes parents le vireront ! Tu peux tenir Tyler !

Il me sourit et respira un bon coup tandis que son abrutit de jumeaux lui lançais des baiser et lui criait qu'il l'aimait: pathétique ! Il rejoignit ensuite ses quelques amis: je n’étais pas très proche de lui mais le pauvre avait du en voir des vertes et des pas mures avec son stupide frère.

Nous ouvrîmes alors le portail et l'ancienne base militaire laissa place à un château blanc maculée. "Bienvenue dans ta seconde famille Lexie" pensais-je.
Nous entrâmes dans le château et Raphance nous demanda de déposer nos bagages, je redonnai sa taille normale a ma valise simplement pour lui faire plus lourd a porter et la déposai avec les autres bagage. Tout les Anthracites firent comme moi: stupide concierge ! Gare à toi si ma valise est éraflée ! Nous nous rendîmes ensuite en cours: c’était le cours de Mr Ducast: Professeur des Créatures. Il allait aussi être notre professeur principale cette année. Je me plaçais a coté de Darko.
Je dessinais sur mon petit cahier noir car le cours était des plus ennuyant: « Je vous rappelle que les combat en dehors de ceux du cours de Mme Marliane sont strictement interdit ! Vous ne devez en aucun cas provoqué un de vos camarade et j’espère que vous serez plus discipliné que ce que Mme Cherfet et Mme Mati m’ont dit de vous n’est pas fondé : je ne tolérerais aucune farce, insulte ou moquerie dans cette classe… »

Comme si le matou orange pouvait s’empêcher de dire tout ce qui lui passe par la tête haut et fort en plein milieu d’un cours ! Comme si on pouvait ne pas se moquer de Stefan ! C’était impossible ! Il nous offrait le bâton pour se faire battre tout les jours ! Et Jenny, pauvre Jenny ! Si pathétique a se raccrocher au peu d’humanité qu’il lui reste : faut aller de l’avant ! Sulpicia ne pouvait s’empêcher de se moquer d’elle et je la comprenais.
Oui le professeur Ducast nous faisait un petit monologue inutile et toute la classe savait pertinemment que personne ne respecterais ses dires ! Soudain quelqu’un frappa a la porte: Libération ! Je me redressais alors et levais les yeux de mon cahier.

- C’est qui ? Demandais-je plus pour moi-même qu’en attendant une réponse.

Elle annonça au professeur qu’elle était Elodie Lee, une nouvelle.
Ah vraiment ? Et bien ma belle je te souhaite la bienvenue ! Alina fait chauffer le fer tu va avoir un serpent a faire !
Le professeur lui demande d’annoncer son nom a toute la classe puis lui donna ses livres. Il lui demanda d’aller s’installer à coté de Lake : zut ! Enfin ce n’était pas elle qui allait devenir amicale… Darko me chuchota soudain a l’oreille que j’allais sans doute me faire une nouvelle amie. J’acquiesçai et ajoutais:

- En tous cas je ferais tout pour !

Je lui souris tandis que Mr Ducast commençait enfin un cours normal.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madeleina Lake
Cold Soul
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 21/08/2011
Localisation : A l'école Richelieu

MessageSujet: Re: La nouvelle est là! [salle de classe de M. DuCast, PV: confirmés qui veulent participer à mon arrivée]   Sam 27 Aoû - 19:41

Le soleil commençait tout juste à illuminer le jour. J’étais à la fois attristée et impatiente de commencer cette journée. Je ne voulais quitter ma demeure et ma famille, mais je voulais retrouver mes amis et donc ma seconde famille. J’étais devant la porte d’entrée et j’attendais mes parents. Ma mère finissait de mettre son maquillage et mon père, finissait son café dans la cuisine. Je n’appréciais pas réellement la rentrée, mais une fois passé je retrouvais mes repères. Le premier jour, il y a trop d’effusion de sentiment, certains couples se retrouvent et donc se bécotent comme jamais, des amis se retrouvent et voila les gros câlins à gogo. Je trouvais parfois ses scènes pitoyables et exagérées… Ce n’était que deux mois de séparation après tout, moi-même je n’en faisais pas tout un drame. Quant à Carter, je ne l’avais pas réellement quitté, on s’était vu plusieurs fois durant les vacances et, je n’avais pas pour habite de montrer mes émotions et ça ne serait sans doute pas aujourd’hui que j’allais commencer.

Une fois tous près, on se regardait tous les trois avec tendresse, puis mon visage redevint dénué d’expression. Je m’avançais ensuite vers eux pour leur faire la bise. Toujours aucun sourire sur le visage, mais ils savaient ce que je ressentais, ils me connaissaient très bien, et savaient que je les aimais malgré mon expression. Je leur avais déjà dit qu’ils me manqueraient, je le leur disais tous les ans. On s’était bien amusé la veille pour mon départ, une petite bataille de farine et des rires, avant de retrouver ma froideur quotidienne. Je les aimais et ils en étaient conscient, c’était le plus important. Je me reculais, attrapait mon sac de cuir noir et ma valise de la même couleur, leur fis un signe de la main, avant de disparaître dans un bruit de pétard. Je ne prenais pas le bus, n’appréciant pas réellement le bruit et les hurlements de joies. J’étais déjà devant le garage, et là le chauffeur familial m’attendant devant la voiture. Etant seule avec le conducteur, le trajet fut silencieux et l’atmosphère était glaciale. Mon regard était sans doute livide comme toujours, mais Jean en avait l’habitude. Par chance le voyage était court, mais j’aurais aimé arriver un peu avant… Car le bus était arrivée quelques secondes avant moi, et mademoiselle Van Allen était là. Tant pis ! Je descendis de la voiture délicatement et avec fierté, la tête haute sans regarder une seule fois mon ennemie, elle ne méritait même pas un regard. La voiture de la famille disparut, et j’attendis doucement que toute ma seconde famille descende. J’étais contente d’être ici, je souriais en voyant Stefan, il avait l’air en forme.

- Stefan, tu as l’air en forme. Pas trop dur les pleines lunes seules ?

Il répondit que tout c’était bien passé et qu’il n’avait pas réellement été seul. Il me fit la bise et partit rejoindre d’autres Rubins. Je vis ensuite descendre Jenny, qui ne semblait toujours pas réellement heureuse, elle me sourit mais ne prit pas la peine de venir me voir. J’essayais de l’aider et de la comprendre depuis que je la connaissais, mais rien n’y faisait. En même temps, elle était plus âgée que moi, et avait plus d’expérience dans la vie que moi… Je sentis soudainement une personne me prendre dans ses bras en riant.

- Carter non ! Je n’aime pas ça et tu le sais ! Lâche-moi ! Les câlins et moi, ça fait deux !

Il retira alors son étreinte et je me retournais vers lui, l’air faussement mécontente. Il était le seul de l’école à me connaître réellement. C’était mon meilleur ami après tout, on se connaissait depuis la petite enfance, il était normal qui connaisse ma véritable personnalité. Il pouvait quasiment lire en moi, comme on lit dans un livre ouvert. Mais il était le seul à savoir faire et heureusement pour moi. Je lui souris ensuite et saluai tous les membres de mon clan de ma froideur habituelle.

Une fois tous salué, je rentrais en compagnie de Carter. Le concierge Raphance nous demanda de poser nos bagages dans le hall d’entrée. Contrairement aux Anthracites, nous les Rubins étaient conscient que emmener les valises aux premiers étages n’étaient pas tâches faciles, alors nous laissions nos affaires sous leur taille réduite, ou leur donnions une taille plus petite. On avait le respect pour le travail des autres, nous. Ce n’était pas comme ses serpents à sonnettes ! Ils étaient vraiment exaspérants… J’avais pitié d’eux tous. Devant les portes des classes, il y avait la liste des élèves avec leur premier cours de l’année. Je commençais donc avec l’étude des créatures magiques avec monsieur DuCast et, était toujours en compagnie de mon meilleur ami. Nous entrâmes mais nous séparâmes bien vite. Il savait que j’appréciais avoir une table à moi seule, j’étais toujours toutes mes affaires partout, et pas que les feuilles qui concernaient les cours. Disons que même si je n’écoutais que d’une oreille, j’avais d’excellentes notes et, pouvais également trouver des idées pour pourrir la vie de Van Allen.

Le cours commença et monsieur DuCast annonça qu’il était notre professeur principal. Il nous fit ensuite le discourt habituelle du parfait enseignant. Pendant ce temps, j’essayais de trouver de nouvelle idée pour faire virer Lexie, mais rien de très bon pour l’instant… C’était la reprise, j’avais besoin d’un peu de temps pour remettre tout ça en place. Ce n’était pas très facile de faire virer quelqu’un, sans se faire virer nous même… Et encore plus de se concentrer avec tous les chuchotis de la classe. Enfin, essayons quand même. Je repris un crayon et une feuille lorsque quelqu’un toqua à la porte. Je relevais mon visage froid et vis entrer une élève, que je n’avais jamais vu auparavant… J’arrachais silencieusement un bout de papier et y notai :

« Je suppose que tu sais à quoi je pense ?
Tu peux t’en charger ? Tu sais que moi
et la discute, ce n’est pas trop ça… Je
vais surtout la faire fuir. Il ne faut pas que
Van Allen ait le plaisir de l’avoir dans son
Clan. Merci par avance petit minou.
»

Je fis ensuite doucement léviter le petit bout de papier ver Carter. Je ne le faisais pas non plus ouvertement, avec un peu de discrétion tout de même. J’écoutais ensuite la nouvelle se présenter, elle s’appelait Elodie Lee. Intéressant… Ferait-elle partit de la famille du membre du conseil ? Peut être bien, ce soir j’irais sans doute faire des recherches à son sujet. La suite de ne me fis pas réellement plaisir, le professeur l’installa à côté de moi. Bon, on va juste dire que, je ne parle pas beaucoup ! Elle vint doucement à côté de moi et s’assis silencieusement. Elle fouilla ensuite dans son sac à la recherche de ses affaires. Heureusement que je ne m’étais pas encore trop étalée, je récupérais toutes mes feuilles et attendis que la demoiselle s’installe. Elle sortit alors un minuscule cahier qu’elle eut du mal à faire grandir. Ça m’agaçait légèrement… Je levais ma main avant d’ l’abattre sur la table et le calepin reprit sa taille initiale. L’asiatique me remercia gênée et resta par la suite silencieuse. Ce n’était sans doute pas comme ça, que j’allais réussi à avoir les grâces de la nouvelle… J’espérais profondément que Carter allait être plus doué que moi, mais il avait toujours été plus doué pour la sociabilité. Je n’avais donc aucun soucis à me faire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carter Gadge
Miaou&Laught Electric Cat.
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 21/08/2011
Localisation : A Richelieu
Age : 25

MessageSujet: Re: La nouvelle est là! [salle de classe de M. DuCast, PV: confirmés qui veulent participer à mon arrivée]   Mer 31 Aoû - 17:22


- Alors Leina bien les manèges hein ?!

J'étais tout sourire ! Elle avait une tête de fantômes, toute les couleurs étaient partie de son corps, moi j'avais un grand sourire, je riais même ! Ce serrai sand oute l'une des rares fois ou son visage exprimerais quelque chose !

- Eh vous savez quoi ? J'ai fait peur a Leina !

- Quoi ?! Répondirent-ils tous en coeur

- Ah sympa...c'est si improbable que ça ?

- Euh...

- ça va j'ai compris ! Finis-je en retournant voir mon amie qui ne semblait vraiment pas se sentir bien.

- ça va pas ?

- Drriiiiinnnnggg...

- Stupide réveil ! Repliquais-je


Je l'éteignis et me remit sous ma couette.

- Drriiiiinnnnggg...

- Stupide deuxième réveil !


Je l'éteignis aussi et me remit sous ma couette. Une force invisible me tira alors cette dernière.

- Bon je me lève !

J'ouvris alors les yeux, je voyais mon premier reveille que j'avais fait tombé de la table de chevet et le deuxième au dessus de ma tête qui avait manqué de me tomber dessus, ainsi que ma couette en suspension dans l'air. Des que je me levais elle se remit en place sur mon lit comme par magie...mais attend...c'était de la magie ! Je me préparais heureux de quitter enfin cette maison de fou ! Je me préparais et attrapai mon sac de cours: il était déjà pret depuis des semaines tout comme ma valise d'ailleurs.

- Cart... Commença ma mère quand j'entrais dans la cuisine

- J'y vais au prochaine vacances ! A toute à l'heure frerounet !

Sur ces mots je pris un mufin et sortit de la maison avant de me teleporter dans un des toilets de la gare du vert galant. Une fois arrivé j'en sortis en marchant et me rendit à l'arret de bus: j'avais une heure d'avance !

J'étais toujours le premier a arriver pour la rentrer, j'étais le seul qui était heureux que les vacances ce finisient car je ne me sentais que chez moi a Richelieu avec les Rubins. Je vis Alexandra qui devait sans doute prendre le bus pour aller en cours également:

- Salut féerinounette blondinette ! Comment ça va ?

- De un je ne suis pas une fée et de deux je vais comme un jour de rentrée: mal ! Tu as l'air bien heureux toi ! Repliqua mon amie scrapate.

- Moi ? Heureux ? Toujours ! Je suis mieux dans mon internat qu'avec mes parents ! Et tu est petite donc tu es une fée ! Fis-je en souriant.

Nous discutâmes car elle aussi était en avance: ses parents la déposaient à l'arrêt de bus en parant travailler et elle devait donc attendre trente minutes que son bus arrive.
Après son départ je ne perdis pas ma joie de vivre, seulement son expression sur mon visage: mon sourire. Il revint cependant en voyant mon cher jumeaux arriver : simplement pour l'embeter !

- Salut frerounet ! Tu vien me tenir compagnie ? comme c'est gentil de ta part !

Il grimaça puis partit loins de moi ce qui eut le dont de me faire rire. Il était au moins aussi exaspérant qu'esxaspéré et embétant qu'embété. Après ce fut Amy qui arriva. Elle me salua et voulut partir mais je me levais et lui fit un calin: elle m'avait manqué ma femme-cheval blondinette ! Je me genais d'ailleurs pas pour le lui dire, elle sourit puis le bus arriva.
Nous montâmes alors dedant: j'étais déjà dans mon élément. Je riais et faisais des blagues aux quels tout le monde riait malgré qu'elles soient stupides. Le trajet fut trop long: je voulais a tout pris revoir ma meilleure amie moi ! J'étais encore une fois tout au fond du car et en me retournant je vis la voiture de Leina. Je lui fis alors de grand signe mais elle ne dut pas me voir: dommage, je lui ferais un calin pour la peine !
Les premiers rang du bus descendirent en premier

- Je t'aime frerounet ! Ne pus-je m'enpecher de crier.

Je lui lançais ensuite des baiser et il ronchona: fière de moi je ris alors. Leina était arrivé en même temps que nous et attendait a l'exerireur du bus. J'étais descendu avant qu'elle n'arrive, je la pris alors dans mes bras en souriant. Elle me gronda en disant qu'elle n'aimait pas les contact et les démonstrations sentimentales. Elle se tourna en bougonant et mon sourire n'en fut que plus grand. Même si on s'était beaucoup vut pendant mes vacances elle m'avait manqué beaucoup !
Nous saluâmes a peu pres tout le clan: c'était eux ma famille. Avec eux je me sentais moi-même. J'étais chez moi ! Enfin ! C'est deux mois avaient été les plus long comme toujours ! Les années passaient trop vites !
Nous étions bien évidement dans la même classe moi et Leina.

- Salut M'sieur Raphance bien passée les vacances ? Demandais-je en souriant.

Mon frère comme tout ces amis agrandirent leurs valises pour faire plus de travail au consièrge mais discrètements je les retrécits a nouveaux: pauvre Raphance ! Il me sourit d'ailleurs et me remercia. Malheureusement mon act de bonté m'avait mis en retard et je dus me teleporter pour arriver a rejoindre les autres. Notre classe était toujours là même. J'avais cependant entendu dire qu'il y aurait des nouveaux cette années.

Mr Ducast notre professeur principale et aussi professeur des créatures nous fit une présentation des plus monotones.
En entrant dans la classe nous nous separâmes: Leina prenait trop de places en cours. Elle metait des feuilles partout et s'étalais toujours. Je m'installais donc a côté de mon nouvel amis Lionel. J'étais le seul des Rubin qui lui parlais c'était peut être pour ça que malgré son expression qui désignait une envie folle de m'envoyer balader il ne le faisait pas. Je lui souris mais n'eut en retour d'une regard: fallait s'en contenter !
Une demoiselle ouvrit alors la porte au beau milieu de cette présentation d'un extrem ennuit. Elle s'appellait Elodie Lee et était nouvelle: youpi !
Par instinct je tournais la tête vers Leina: elle griffonait un petit mots puis le fit voler vers moi. Je l'ouvrit et le lus simplement pour avoir la confirmation de ce que je savais: elle voulait que je parle a la nouvelle pour qu'elle ne soit pas tuer par notre vipère local des son arrivée: OK! "Je te sauverais des griffes...euh non...des crocs de Van Allen et aussi de ses menssonges !" Pensais-je

Je fis un clin d'oail a Leina et le cours continua.

Après ces deux heures d'ennuit nous avions une pause: à l'attaque ! Zut elle était parti avant moi. Je me transformais dans la cours en chat et montai sur un arbre pour la chercher avant de finalement baiser les yeux vers le sol et de la voir:

- Coucou toi ! T'es la nouvelle non ?

Elle regardait tout autour d'elle:

- Raté ! Regarde en haut !

Je sautais alors en reprenant forme humaine et atterit sur mes pieds juste en face d'elle.

- Elodie c'est ça ? Moi c'est Carter ! Enchanté ! Commençais-je en un grand sourire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elodie Lee
Smile & Hope
avatar

Messages : 1225
Date d'inscription : 13/08/2011
Localisation : Euh... Quelque part?

MessageSujet: Re: La nouvelle est là! [salle de classe de M. DuCast, PV: confirmés qui veulent participer à mon arrivée]   Jeu 1 Sep - 11:47

J’étais donc debout devant tout le monde, ce que je n’appréciais pas forcément. Mais n’ayant pas le choix et puisqu’on m’avait dit de ma présenter, je le fis. Mon nom et mon prénom devrait sans doute suffire, et hors de question de dire quels étaient mes dons, après tout je ne connaissais pas les leurs et, il y avait cours de contrôle de don en fin de journée, donc autant avoir un minimum l’effet de surprise ! Je ne savais pas si, on allait faire de la pratique dès aujourd’hui mais on ne savait jamais. Et puis on ferait sans doute de la pratique un jour ou un autre ! Le professeur me donna ensuite les livres pour que je puisse suivre l’année comme les autres élèves.

Une fois les présentations faites, monsieur DuCast me demanda d’aller m’asseoir à côté d’une certaines Madeleina Lake. Le seul petit souci c’était que je ne savais pas du tout, qui la demoiselle était. Je regardais alors le professeur avec un léger sourire gêner et il demanda à, ma future voisine de table de lever le bras. Je vis alors une élève à la chevelure brune exécuter l’ordre de l’adulte. Elle ne semblait pas sympathique, ou du moins très froide… Enfin, ce n’était pas grave ! Je changerais de place pour le prochain cours. Je partis donc à côté d’elle sur la pointe des pieds pour ne pas faire claquer mes talons et m’assis à la place qu’on m’avait attribuée. Le bureau était déjà plein de papiers un peu partout, mais la dite Madeleina les récupéra rapidement. Si c’était ses secrets, je n’allais pas les lire hein ! Fallait apprendre à respirer un peu et calmer sa nervosité la cocotte là… Enfin, une fois installée, je voulu sortir mes cahiers mais, n’ayant pas posé mon sac, tout était encore en bazar donc aucune facilité pour retrouver un minuscule tas de feuilles… Mais il fallait que je trouve pour pouvoir prendre mes cours. Une fois trouvé, je posais le cahier sur la table mais il ne reprit pas forme normale. Pourquoi ça ne marchais pas ? Bon, j’essayais de claquer doucement des doigts, claquer de la langue mais rien à faire… Soudain, je crus que j’allais recevoir une jolie claque en pleine tête, mais ma camarade de table, ne fit que taper du poing sur la table et à ce geste, mon matériel scolaire repris sa taille initiale.

- Euh… Merci. Dis-je doucement. Sinon… Joli ton tatouage sur ta tempe… Rajoutais-je pour me rattraper un minimum.

Sauf que le rattrapage était légèrement raté, puisqu’elle me dit que c’était une tâche de naissance. Bon, bah je me décidais à me taire et suivre tranquillement le cours. Je voulais éviter de m’attirer les foudres de la jeune élève. Ce n’était sans doute pas une bonne idée et, avoir quelqu’un qui ne vous apprécie pas dès le premier jour, ce n’était pas une bonne chose. Et ça même pour moi ! Peu sociable d’accord, mais quand même ! Il y avait des limites à ma bêtise, enfin je crois… Bref ! Je suivis donc le cours tranquillement. La première heure était dédiée à faire connaissance, étant arrivée en retard à cause du test et, bien j’ai manqué pas mal de minutes d’ennuis ! Après cela, nous commençâmes enfin un cours, plutôt soft mais plutôt amusante. Le professeur essayait parfois de faire de l’humour et il y avait, un élève dans le fond qui n’était pas totalement sage. Ça faisait un peu bouger la classe, mais on était tout de même ici pour apprendre. Et ce n’était pas à cette place, que j’allais discuter… Ma voisine n’était pas trop du genre à blablater apparemment. Tant mieux ! Être dans le fond aurait sans doute été plus amusant, surtout avec un rouquin qui semblait bien s’amuser. Quoique, j’aurais sans doute été discrète pour pas me faire remarquer. En attendant, le cours se passa doucement et calmement avec quelques interruptions de l’élève à la chevelure rousse.

La cloche sonna signalant la fin du cours. C’était la pause de quinze minutes. J’allais sans doute la passer dans un petit coin calme et toute seule. Ça n’allait pas changer de mes vacances en solitaire ! Ce n’était pas un gros souci que d’être seule. C’était un peu l’histoire de ma vie, j’avais des amis je les voyais pas souvent en dehors de l’école, et j’avais changé d’école. Autant dire que j’avais coupé les ponts avec eux. Je fus vers les premières à sortir de la classe. Je ne voulais pas avoir à parler à mon professeur de mon arrivée, ou parler à un autre élève. Ce n’était sans doute pas Madeleina qui allait faire cosette, m’enfin ! Autant éviter les autres aussi. Et puis, pendant quinze minutes, je pourrais observer les habitudes de mes autres camarades et, voir qui avait plus ou mains l’air sympa.

Bon… J’avais perdu quelques minutes de pause, car je m’étais légèrement perdue. Légèrement hein ! Mais j’avais retrouvé mon chemin. La cour était très grande et il y avait quelques arbres. Je partis m’adosser à l’un d’eux, l’un de ceux qui était au milieu de la place, ainsi je pourrais regarder un peu tout le monde entrain de s’amuser et de parler. Il y avait de nombreux groupes d’élèves qui se racontaient leurs vacances. Youpi ! Personne ne faisait attention à moi, au moins ici on ne faisait pas une fixette sur les nouveaux ! Quel soulagement pour moi ! Discrétion et ne pas être le centre d’attention, donc tout allait bien. Enfin c'était ce que je croyais. J’entendis soudainement quelqu’un me saluer en me demander si j’étais la nouvelle. Je regardais alors autour de moi pour savoir de qui, il s’agissait. Je fis même le tour de l’arbre. Super… Je suis victime d’hallucination sonore ! Et puis la voix reparla, me disant de regarder en haut. Je levais donc la tête et vis un chat roux. D’accord, un élève sous forme animale… Je fais comment pour savoir qui s'est ? Il reprit alors forme humaine et souriait. En un bon il fut en face de moi, je lui fis un petit sourire également et il se présenta.

- Euh… Attends, tu n’es pas dans le fond de la classe de monsieur DuCast ? Celui qui… Euh… Disons qui n’est pas totalement sage, mais qui est plutôt drôle ?

Il me sourit et puis… Bah je n’avais réellement compris. Il voulait apparemment parler de quelque chose, ou juste dire un petit truc. Mais il fut arrêter par une jolie boule de feu qui le fit atterrir sur son derrière. Je voulus aller voir s’il allait bien, mais je vus arrêter par une jeune fille. Je me retournais vers la personne qui avait attaqué mon camarade et vis une jolie blonde. Elle était également dans ma classe. Elle avait le même regard que Madeleina, mais semblait légèrement plus sympathique, elle souriait au moins. Ça devait être pour ça, qu’elle semblait plus gentille. En tout cas, il n’y avait pas à dire… Son entrée avait été fracassante, et ce n’était sans doute pas pour rien… Pourquoi, je suis une nouvelle hein ? Ce n’était pas trop pour moi tout ça… Ne pouvaient-ils donc pas retourner vaquer à leurs occupations et me lâcher la poire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-shadow.forums-actifs.com
Carter Gadge
Miaou&Laught Electric Cat.
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 21/08/2011
Localisation : A Richelieu
Age : 25

MessageSujet: Re: La nouvelle est là! [salle de classe de M. DuCast, PV: confirmés qui veulent participer à mon arrivée]   Mer 7 Sep - 19:43

« Chouette une peu être futur amie ! » pensais-je. Elle avait l’air d’être sympa la nouvelle, pas une abrutie groupie et hystérique des level A. Enfin après je ne la connaissais pas encore, mais elle semblait cordiale et non narcissique donc bon… notre amitié serait possible…si la barbie pyromane venait pas lui dire toute sa ribambelle de mensonges pour duper la nouvelle. Mais nan Carter viendra la sauver ! C’est pour ça que j’étais le premier a partir de la classe… mais j’avais perdu la nouvelle…youpi…
« Il faudrait que j’ai une vue sur toute la court pour la trouvée…éh Carter…t’es un chat…un chat ça monte sur les arbres…et du coup tu verra mieux… » J’étais vraiment stupide parfois ! A cette pensée, mes mains ainsi que mes jambes devinrent des pattes, ma peau se recouvra de poils roux et je devins un petit félin. Me voila donc partit pour courir vers un arbre et monter dessus. Je m’exécutais et me retrouvai sur une branche de l’arbre: j’étais suffisamment haut pour voir toute la cours mais je la trouvais pas…mais où pouvait-elle être ? Aïe ! Je m’étais coincé une griffe dans l’écorce de l’arbre… c’est malin ça ! Ce soir: coupe-ongle ! « Eh…mais t’es sous mon arbre toi… » je venais de baisser les yeux pour voir l’état de ma patte quand je remarquais une jeune fille. Elle était adossée a l’arbre sur lequel j’étais perché… « non mais je te cherche dans toute la cours et toi tu te trouve juste là où je peux pas te voir… »
Je la saluais donc de mon perchoir mais elle me chercha autour d’elle sans penser a regarder au dessus…j’indiquais alors qu’elle devait lever les yeux et elle me vit. « Ouais bon je descend peu être… » je sautais de l’arbre et atterrit sur mes pied: j’avais repris forme humaine pendant mon saut.
Je me présentais et demanda si elle était bien Elodie Lee, la nouvelle: simple formalité quoi…

- Tu veux que je te donne un moyen de te faire plein d’amis et de sur… oula !

Trop tard, la poupée Barbie blonde était arrivée…elle venait de me lancer une boulette de feu comme elle savait si bien le faire. « Mais ça va pas la tête elle où quoi ?! » J’avais eut chaud cette fois-ci…

- Tu t’amuse blondinette ? Oh! Tu savais que quand tu sourirais tu ressemblait encore plus a une Barbie ?

Elle ouvrit alors sa main et une boule de feu se créa dedans, elle m’annonça alors que je devais partir…bien évidement ce ne fut pas aussi poli mais moi je ne suis pas vulgaire !

- Oh ça va pas la peine de monter sur tes grand chevaux Barbie ! Je m’en vais, je m’en vais… Attention Elodie… tu risquerais de t’ennuyer avec la pyromane !


« Ouais elle a l’air vraiment sympathique cette Elodie » pensais-je. La pauvre…Lexie lui servira surement le pire mensonge au monde, elle dira que je suis gentil simplement pour l’avoir dans mon clan, que Leina est méchante et que on est tous des méchants…elle décrira son clan en mettant « Rubin » a la place d’ « Anthracite » dans ses phrases quoi…

Je marchais alors vers mon amie solitaire, elle était de dos, je lui sautais alors dessus en chat et elle sourit en me voyant… Je fis alors une moue triste parce qu’elle m’avait vu venir et elle sourit: nous n’avions même pas besoin de parler pour nous comprendre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madeleina Lake
Cold Soul
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 21/08/2011
Localisation : A l'école Richelieu

MessageSujet: Re: La nouvelle est là! [salle de classe de M. DuCast, PV: confirmés qui veulent participer à mon arrivée]   Sam 10 Sep - 21:03

Une nouvelle… Le jeu allait être bien difficile car notre chère Van Allen était une excellente manipulatrice et, elle n’aurait aucun mal à mentir pour avoir l’élève dans son clan. Il fallait donc que Carter fasse comme à son habitude : Se montrer sympathique et gentil. Il allait y arriver avec brio, car il l’était naturellement, pas comme ces Anthracites à la noix ! Enfin bref… Pour lui demander ce petit service, quasiment habituelle lorsqu’il y avait un nouveau, je lui envoyais un petit message par lévitation. Une fois qu’il eut terminé de lire le petit bout de papier, il me fit un clin d’œil pour me faire comprendre qu’il avait compris, et que je pouvais compter sur lui. Mais ça, je le savais déjà, je pouvais toujours lui faire confiance. Même si je ne le montrais pas, il le savait. Enfin, je ne le montrais pas en publique. Une fois hors de l’école, j’étais réellement moi-même et il était le seul avec mes parents à connaître cette partie de moi, et c’était très bien comme ça.

Après quoi, monsieur DuCast installa Elodie Lee à côté de moi. Ça ne m’enchantait guère, car je n’étais pas très sociable et risquais de faire de nombreux faux pas, pour l’avoir dans mon clan. De plus, j’avais cette mauvaise tendance à m’étaler sur mon espace de travail. J’avais d’ailleurs déjà commencé. Il y avait toutes mes notes au sujet de Van Allen un peu partout… Je dus tout rassembler pour laisser un peu de place pour qu’elle puisse s’installer. Après quoi, elle eut du mal à faire grandir son cahier qui avait la taille d’une boîte d’allumette. C’était le genre de chose qui me rendait assez nerveuse… Sans le vouloir, je le fis reprendre traille normale d’un coup sur la table. Cela avait fait sursauter l’asiatique qui sembla encore moins à l’aise qu’au début. Et de un premier faux pas… Carter, tu vas avoir du travail, pensai-je. L’adolescente essaya alors de se rattraper en me complimentant sur ma tâche de naissance, qu’elle appela tatouage…

- C’est une tâche de naissance. Répondis-je froidement.

Allez hop ! Troisième faux pas… Enfin, bref… Carter allait sans doute réussir à résoudre tout ça, il y arrivait toujours. Il était plus doué que moi en ce qui concernait les relations humaines. Je comptais donc sur lui, et il devait sans doute le savoir. En ce qui me concernait, je ne pouvais laisser la nouvelle avec Van Allen, elle était manipulatrice et hypocrite. Une poupée Barbie que je voulais décapiter et… Faire cramer… Je n’allais sans doute pas réussir à arriver à mes fins avec cette méthode puisque, c’était son élément, mais je voulais faire un truc dans ce genre là. Calme Leina… Y en a qui pourrait lire dans tes pensées… Vide ton esprit et oublie tout ça… J’essayais de me calmer pour ne pas faire d’autre erreur. Le mieux, était dans doute de ma taire. Je fis donc cela jusqu’à la fin du cours.

Lorsque la cloche retentit, Elodie fut l’une des premières à sortir de la classe. Carter qui était dans le fond n’eut pas le temps de la rattraper. Il me regarda un court instant avant de se précipiter dans la cour. C’était une course contre la montre, car Lexie avait sans doute le même but que nous, et plus vite mon ami aurait la confiance de la nouvelle, plus vite elle serait avec nous. Mais Van Allen pouvait faire de même, elle pouvait parfois se montrer très sympathique, et je trouvais que ça ne lui allait pas du tout. Enfin, je sortis ensuite calmement de la salle de classe et partit dans un coin plutôt tranquille. Je ne savais pas où était mon camarade rouquin et ma voisine de classe, mais ils étaient sans doute ensemble. Ce qui était plutôt rassurant, je me perdis donc dans le court de mes réflexions pour trouver comment faire renvoyer mon ennemie sans trouver d’idée concrète.

Je sortis de mes pensées en sentant la présence de Carter derrière moi. Il sauta alors sur mon épaule pour atterrir dans mes bras. Même s’il était un chat plutôt silencieux, je savais toujours quand il était prêt de moi. Il n’y avait pas d’effet de surpris entre nous. On se sentait toujours venir. Dans mes bras, le minou fit une petite moue pour montrer, qu’il n’avait pas réussit. Je lui souris amicalement. Ça m’étonnerait que Lexie réussisse tout de suite… Enfin, je l’espérais surtout. Je posais mon ami par terre, et il reprit forme humaine.

- On réussira à l’avoir de notre côté. S’il le faut, on jouera de manipulation comme Van Allen. Déclarai-je.

Je regardais alors Carter d’un air désolé. Il n’aimait pas réellement ce genre de méthode, il était plutôt franc. Mais lui, en avait pas besoin il était sympathique et sociable de nature. Dans, le fond il ne manipulait personne, il était franc avec tout le monde et s’amusait avec tout le monde. Je lui souris et rajoutai :

- Désolée, je sais que tu n’aimes pas ça. Mais tu ne le fais pas toi. Tu es quelqu’un de gentil naturellement, et je crois qu’une nouvelle a besoin de quelqu’un de gentil pour parler. C’est pas à Van Allen qu’on va confier ses secrets. En plus, cette fille n’est qu’une langue de vipère… Enfin de cobra.

Il m’arrivait parfois, rarement… Ou tout simplement juste avec Carter, de faire de temps à autre de l’humour. Bon, il n’était pas aussi bon que le sien, mais j’essayais quand même ! Après cela, nous discutâmes d’Elodie. Mon ami me partagea les impressions qu’il avait sur elle, et apparemment elle était sympathique. C’était plutôt bon à savoir, après ce compte rendu sur ce qu’il pensait au sujet de la nouvelle, le cloche sonna et nous nous dirigeâmes pour le cours de téléportation pour ceux qui pouvaient le faire, les autres avaient botanique. Je savais que j’avais un nouveau professeur car la précédente était en congé maternité, je me demandais par qui elle allait être remplacée..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie Van Allen
» AnthracitePrincess.
avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 15/08/2011
Localisation : Richelieu
Age : 24

MessageSujet: Re: La nouvelle est là! [salle de classe de M. DuCast, PV: confirmés qui veulent participer à mon arrivée]   Dim 11 Sep - 20:22

Le cours était ennuyeux a mourir. Je m'étais donc amusé a imaginer différentes façon de torturer puis tuer des scrapates. C'était une plutôt bonne occupation. Je m'imaginais entrain de les faire brûler doucement sans qu'ils ne sachent jamais d'où provenait ce feu et pourquoi quand ils l'éteignait il repartait de lui même.
Les cours a richelieu étaient presque tous ennuyeux enfin de compte. Il n'y avait que quelques matière qui était agréables, comme les courses de dragons. J'avais le plaisir de voir Altesse. J'aimais assez les cours de sabres, mais je préférais voir Darko a l'oeuvre que de me battre moi même: Il était beaucoup plus doué que moi. J'aimais aussi les combat de dons: mais nous n'avions pas le droit de tuer...dommage... Je n'aimais pas les cours de créatures magiques: on s'en fiche de ce que tu nous raconte papi nous on veut les voir ces créatures et pas que dans nos livres ! J'aimais bien la téléportation, mais notre professeur était partie et il allait y en avoir une nouvelle, Tyler m'avait dit que ce premier cours serait bien... je verais bien: je l'avais après la pause. Elle venait justement de sonner cette pause. Darko me tapota sur l'épaule et je sortie de ma rêverie: je n'avais rien écouté du cours.

- Qu'est-ce-qu'a dit Ducast pendant le cours ?

Darko avait surement écouté et je voulais quand même avoir un bon niveau, il m'annonça cependant que le professeur avait simplement dit que nous irions voir éventuellement des créatures en sortie, mais chaque année il disait ça et il ne faisait jamais rien...

- Je vais voir la nouvelle, on se retrouve en téléportation, fis-je en déposant un baiser rapide sur ses lèvres.

Il regarda alors autour de lui: il n'y avait plus que nous dans la classe: le professeur avait laisser la salle ouverte. Il m'attrapa alors le bras et m'embrassa plus longtemps et plus langoureusement que le baiser précédent. Nous n'aimions pas nous montrer en public.
Je sortis de la classe et cherchai la nouvelle du regard: zut elle était déjà avec le chaton !
Je pris une inspiration et esseyai tant bien que mal d'oublier mon amertume pour ce dernier afin de parraitre sous mon meilleur jour devant la nouvelle. Il ne falait pas qu'elle aille chez Lake ! Elle se ferait embobinée par la stupidité du matou et le trouverait sympathique alors qu'il n'est en réalité rien de plus que pathétique. Je ne pouvais déscement pas la laisser avec ses fous...ils la rendraient mou, simplette et sans intéret !
En arrivant cependant je ne pus me retenir de lancer une boule de feu a Carter. Un grand sourire amical était toujours déssiné sur mes lèvres. Même la remarque stupide de Carter ne l'avait pas éffacé: j'étais déterminé à empéché la nouvelle de foutre sa vie en l'air et de se retrouver amie avec les déchets de la société. Je ne pus cependant m'empecher de crée une nouvelle boule dans ma main et de fixer cet abrutit !

- Dé-gage ! Fis-je en articulant clairement

Mon ton envers lui n'était pas emprunt du même dégout qu'habituellement. Pour une fois j'étais assez fière de moi, j'avais réussi à donner a ma voix le timbre que je voulais: strict, clair et net avec une pointe de menace. Il repondit qu'Elodie s'ennuirait avec moi puis partit:

- Désolée, avec lui il faut être clair ou il vous colle à jamais...je suis Lexie ! Enchantée !

Je lui tendis la main et lui souris. Elle me sourit également mais avec réticence, sans doute lui avais-je fait peur...elle se présenta néanmoins bien que toute notre classe connaise son nom: Elodie Lee.

- Ecoute, je préfère te prévenir, histoire que tu ne sois pas choquée ou étonnée, enfin de toute manière tu t'en serais rendu surement compte toute seule alors autant t'informer: il y a deux clans à Richelieu. Toute l'école est divisée ainsi et depuis des années, en arrivant les nouveaux choisisent leur clan, il y a beaucoup de choses qui entrent en compte: leur affinités, leur idéologie, leur façon de vivre, leur façon de penser... Enfin bref, moi je suis chez les Anthracites, et ta voisine de classe ainsi que le pot-de-colle un peu faux sur les bords sont chez les Rubins.

Elle me regarda intriguée par ce que je venais de lui dire, c'est vrai que ça faisait beaucoup d'informations a la fois, mais je n'avais fait que dire la vérité. Elle me demanda alors pourquoi je disais que Carter était un "pot-de-colle un peu faux sur les bords":

- Dans le fond il est comme beaucoup de monde: il veut avoir plein d'amis et pour ce faire il joue les gentils, mais ce n'est qu'un masque, en faite il se fiche de tout le monde, il ne s'intéresse qu'a lui. Bien évidement si tu lui raconte les problèmes que tu as il t'écoutera mais a moitié, il continuera a dire des bétises et a rigoler parce-que dans le fond il s'en fiche...


Elle me remercia pour cette mise en garde et me salua: la sonnerie avait retentie. J'avais cours de téléportation: la surprise de Tyler.

Je partis alors en direction de la salle de téléportation, Elodie partie dans une autre direction: elle n'avait pas la facultée de se téléporter visiblement.
Devant la porte de la salle je vis Darko, il m'annonça que le cours allait être passionant et je lui souris. Je regardais alors le professeur: c'était une femme. Elle semblait froid et stricte et sévère, je ne voyais pas en quoi le cours pourait être drole...elle était plutôt grande et avait les cheveux long qui retombaient sur ses épaules, ses cheveux étaient roux... Je regardais alors sur le tableau le nom qui y était inscrit : "Mme Gadge" voila ce qui allait être drôle ! Je comprenais pourquoi Tyler était fière: c'était sa tante.

- Oh ! Pauvre matou orange...mais non je plaisante ! Dis-je en riant et en prenant la mains de Darko pour nous aller nous trouver une place.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elodie Lee
Smile & Hope
avatar

Messages : 1225
Date d'inscription : 13/08/2011
Localisation : Euh... Quelque part?

MessageSujet: Re: La nouvelle est là! [salle de classe de M. DuCast, PV: confirmés qui veulent participer à mon arrivée]   Lun 12 Sep - 20:06

Je discutais avec Carter Gadge, un élève de ma classe qui me semblait bien sympathique. Mais nous fûmes coupés dans notre conversation lorsqu’il s’écarta pour éviter une boule de feu. J’étais surprise d’une attaque, qui semblait à la fois brutale et parfaitement contrôlée. Je voulus aller voir s’il n’était pas touché ou blessé mais, l’élève qui avait utilisé son don lui demanda de partir, avec une politesse plus que... Vulgaire. Elle ne l’avait pas dit méchamment, mais le terme utilisé aurait pu être changé, pour essayer d’être plus polie. Mais je supposais que si elle avait fait partir Carter d’une telle façon, ce n’était pas pour faire la discussion sur la façon de nous exprimer. D’ailleurs, mon camarade rouquin avait exprimé l’une de ses pensées à mon égard, il surnomma l’élève à la chevelure blonde « barbie » et me dit que je m’ennuierais avec celle-ci. Je ne fis qu’un simple sourire gêné. En réalité, ça m’ennuyais d’être ici et je pensais sérieusement, qu’on ne pouvait pas faire pire. Si je pouvais, je retournerais dans mon ancienne école, mais j’étais coincée ici. Enfin, puisque j’étais là, je pouvais écouter les présentations de la demoiselle et aussi, ce qu’elle avait à me dire.

Mais avant de me donner son nom, elle s’excusa du comportement de l’élève roux en rajoutant, que si nous n’étions pas fermes avec lui dès le départ, il devenait un véritable pot de colle. Elle se présenta ensuite, donnant son prénom qui était « Lexie ». Comme pour la plus part des rencontres, elle dit qu’elle était ravie de faire ma connaissance. Vraiment, être la seule nouvelle n’avait rien de drôle… Mais nous devions faire comme tout le monde, sourire et puis jouer le jeu !

- Ravie aussi. Je suis Elodie Lee… Mais je suppose que tu le sais déjà.

Elle me tendit sa main en souriant. J’essayais de lui rendre son sourire, mais disons que son entrée fracassante m’avait plutôt dit de me méfier… Du moins un tout petit peu. Quoique l’eau, c’est censé éteindre le feu. Donc, pas de danger ou presque ! Et puis, je ne voyais pas pourquoi elle aurait une raison de m’attaquer, je venais d’arriver et n’avait rien fait. Je lui serrais donc la main amicalement. Je ne comptais pas agrandir ma liste d’amie mais, je lui devais bien ça. Ce n’est pas rien de venir me parler, surtout de recevoir une réponse aimable en ce moment. Grand-père et Claudine m’avaient demandé de me tenir à carreaux, je le faisais donc… Avec réticence mais je le faisais. Je fus alors interrompue dans le cours de ses réflexions par Lexie qui me balança une tonne d’information en même temps. C’était le premier de cours… Il fallait y aller doucement, mon cerveau était encore en mode off là… Elle voulait me prévenir de truc sur l’école. Si je ne m’étais pas trompée, il y avait deux clans dans l’école et tout le monde avait choisi un camp, personne n’était neutre. Elle faisait partie du clan dont le nom commence par « an » et Madaleina ainsi que Carter, des « Rub machins truc ». Elle avait appelé ce dernier « le pot-de-colle un peu faux sur les bords »… D’accord, ils ne s’aimaient pas… Mais il y avait mieux comme insulte quand même.

- Euh… Pourquoi dis-tu qu’il est un-pot-de-colle un peu faux sur les bords ?

Il m’avait plutôt semblé sympa, et on dit que la première impression est toujours la bonne non ? Je n’y croyais pas trop à ce proverbe, mais j’étais d’accord avec quand ça m’arrangeait, même si là, ça ne m’arrangeait pas plus que ça, bref ! Le cerveau avait tout intérêt à ce mettre en mode on ! Lexie expliqua ses paroles. Elle décrit le caractère de Carter plutôt péjorativement, dénonçant l’hypocrisie comme l’un de ses défauts. Mais s’ils étaient dans des clans adversaires, il était normal qu’ils se critiquent… Et ce qui était mal pour elle, ne l’était pas pour ceux du clan du rouquin… Mais si je demandais une description de Lexie de la part de Carter, elle serait mauvaise… Mais si je demandais à quelqu’un du clan de Lexie, elle aurait une bonne image. Donc en fait… Il y avait une grande histoire d’hypocrisie ou se mélange, vérité et mensonge… En fait, le cerveau en mode off… C’était plutôt pas mal, ça donnait moins mal à la tête. Mais j’avais la solution au problème et tant pis, si je finis sans amis !

- Ok… Merci pour tes conseils Lexie, mais je ne veux pas rentrer dans votre jeu ou l’hypocrisie et les mensonges sont maîtres ! La neutralité me va très bien. Je ne veux pas de vos soucis en plus des miens. Sinon, ravie de t’avoir parlée. Déclarais-je calmement.

La cloche sonna pendant que je parlais. Je m’écartais de l’arbre sous lequel j’avais pensé trouver refuge, mais avais échoué, pour partir au cours suivant : botanique. Comme d’habite, mon sens de l’orientation très aiguisé réussit à me faire arriver en retard dans la salle de madame Legaly. Elle m’excusa de mon retard et je partis m’asseoir à une table dans le fond, rêvassant à moitié. Je ne voyais pas ce que je gagnerais à prendre le parte de quelqu’un. Je prendrais juste le mien, je m’occuperais d’abord de mes soucis et puis celui des autres. J’en avais assez sur le dos, il ne fallait pas m’en rajouter. Je me débrouillais très bien toute seule pour finir au tapis, ou pour avoir des ennemis, j’avais besoin de l’aide de personne pour ça, donc qu’on me lâche les baskets ! D’ailleurs, il n’y avait personne qui était venu me parler, je me redressais légèrement et ne vis ni Carter ni Lexie. Après quoi, je m’affalais de nouveau sur mon pupitre que j’occupais seule. Mes deux camarades devaient sans doute être en cours de téléportation… Un truc plutôt pratique dont je n’étais pas capable.

Une heure plus tard, c’était direction cours sur l’histoire des scrapates. J’avais eu bonne dose de leur coutume pendant ces deux mois de vacances ! J’avais passé beaucoup de temps avec eux et ça avait été très enrichissant. Mais là, le plus enrichissant c’était de voir Lexie et Carter me sourirent. Nous avions de nouveau cours ensemble, mais j’avais tout fait pour rester à une table vide. J’y étais à peu près parvenu, il y avait un certain Stefan qui avait dû être mon voisin, mais il ne m’adressa pas la parole. C’était plutôt une bonne chose, il devait sans doute être timide. Pour leur information, je comptais bien rester neutre et ça, quoiqu’il arrive. Alors pas la peine de me sourire bêtement… Fallait maintenant que j’espère, que personne ne lise dans les pensées sinon, j’étais dans une jolie petite mouise… Enfin, je n’avais que dix mois à tenir !

Après un cours de plus ennuyeux avec madame Cherfet, j’étais bien contente de quitter la salle. Je l’étais encore plus en ne voyant aucun de mes deux camarades. Je me dirigeais donc vers la cafétéria, me rendant compte que je n’avais pas si faim que ça. Je me décidais donc de prendre qu’un fruit, optant pour une jolie pomme verte. Je pris un plateau, attrapai ce que je voulais et partis à une table vide. Pourvue qu’elle reste vide longtemps ! Pensais-je. J’avais besoin de réfléchir, non pas à ces histoires de clans quoiqu’un peu quand même, mais surtout à comment rentrer chez moi, en me débarrassant de ma chère tantine d’amour… Pour m’aider à me concentrer, je faisais rouler ma pomme sur le plateau, ça m’occupait les mains et m’aidait à me concentrer un minimum. Malgré le fait que je voulais m’occuper que de mes soucis familiaux, je fus plus obnubiler par les histoires de l’école… Je m’étais fixée l’objectif d’être neutre, je le serais ! Et puis voila ! A ces réflexions plutôt décidé, je fis glissé mon fruit hors du plateau et manqua de s’éclater par terre, mais une main le rattrapa.

- Merci Carter. Dis-je en reconnaissant le visage de mon camarade.

Il me sourit et reposa la pomme sur mon plateau. Non vraiment, il n’avait pas l’air méchant. Lexie n’avait pas dit ça de toute façon, et l’art de maîtriser l’hypocrisie, passait sans doute par l’art de la manipulation donc, vaut mieux ne pas se fier aux apparences. Il me demanda soudainement si la place était prise.

- Je crois qu’en une demi-journée, je n’ai pas réussi à me faire d’amis, donc je dirais que la place est libre. Répondis-je en souriant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-shadow.forums-actifs.com
Carter Gadge
Miaou&Laught Electric Cat.
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 21/08/2011
Localisation : A Richelieu
Age : 25

MessageSujet: Re: La nouvelle est là! [salle de classe de M. DuCast, PV: confirmés qui veulent participer à mon arrivée]   Sam 24 Sep - 8:06

Leina me possa sur le sol et je repris forme humaine pour que le dialogue soit plus pratique: je n'aimais pas parler en chat.
Mon amie m'annonça que si nous voulions sauver la nouvelle aux griffes - enfin techiquement aux ongles parfaitement manucurer car les serpents n'ont pas de griffe mais les barbies ont des ongles - de Van Allen nous devions jouer la carte de la manipulation.
Je n'aimais pas la tournure que prennaient les choses, je détestais par dessus tout la manipulation, c'était stupide, puéril et méprisable ! Je voulais toujours être franc ou du moins le plus possible, j'aimais quand les choses étaient clair et détestais me noyer sous des centaines de mensonges. Madeleina ajouta après avir vu mon air triste que je n'aurais sans doute pas à jouer les marionetistes car Elodie aurait besoin de quelqu'un de gentil a qui se confier, elle fit même de l'humour. Je ris à sa petite plaisanterie et lui sourit:

- Mais c'est qu'elle est comique la Madeleina ! Le glaçon fondrait-il ? Fis-je en riant toujours.

La cloche sonna et nous nous levâmes pour rentrer en cours: nous avions téléportation. Leina me donna un petit coup sur l'épaule en disant que c'était pour le glaçon et je souris.

- Il parait qu'on a un nouveau prof cette année...

Ce fut avec horreur que je vis la chevelure de la personne qui serait notre professeur de téléportation pour cette année, je venais simplement d'apperçevoir cette personne de dos dans l'ouverture de la porte que déjà mon sourire s'effaça.
Cette chevelure rousse ne m'était que trop familière, elle était caractéristique des Gadge, le professeur se tourna et je vis son visage, j'eu un pincement au coeur tant cette nouvelle m'affecta: ma tante Athénaïs !
Je courus au toilets pour éviter de faire ce plaisir a ces serpents à sonette et aussi a ma vielle bique de tante. Madeleina ne compris pas et voulu me retenir mais je fus toute fois plus rapide. Elle me suivit cependant car je l'entendais m'appeller à l'exterieur des toilets.
Je respirais profondément et me mis de l'eau sur le visage, ils le savaient tous ! Tyler savait que notre tante viendrai a Richelieu, j'étais le seul de la famille a ne pas le savoir parce-que je n'avais jamais voulu savoir quoi que ce soit sur cette maudite famille.
" Tu va pas te laisser abattre comme ça non ?! Respire un bon coup et sourit comme tu sais bien le faire " pensais-je
Je m'imaginais alors la tête des anthracites quand j'arriverais en salutant ma tante avec un grand sourire et une totale indiférence et mon sourire revint. Je sortis des toilets et Madeleina me demanda ce que j'avais:

- C'est la prof de téléportation: c'est ma tante Athenaïs. Fis-je sur un ton dégagé.

Elle compris et posa sa main délicatement sur mon bras pour me réconforter: elle savait que ma joie n'était a présent plus qu'un masque. Nous marchâmes alors en direction de la salle de cours, je pris une grande inspiration en entrant dans la salle et salua ma tante comme je l'aurais fait avec n'importe lequels de mes professeurs. Malheureusement mon escapade au toilets avait déjà fait le tour de la classe et les anthracites me mimaient entrain de pleurer ou me disaient des choses du style "alors tu as pas une blague foireuse a faire là ?" ou" bah alors on est triste ?" ou bien encore de la part de Lexie un sourire trionphant, sadique et plein de joie. Ce fut ce qui me transperça le plus: elle avait peu être gagné ça mais jamais je ne laisserais la nouvelle aller chez les Anthracites ! Jamais personne ne devrait aller là-bas d'ailleurs ! Jamais !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madeleina Lake
Cold Soul
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 21/08/2011
Localisation : A l'école Richelieu

MessageSujet: Re: La nouvelle est là! [salle de classe de M. DuCast, PV: confirmés qui veulent participer à mon arrivée]   Sam 24 Sep - 20:27

Effectivement, j’avais fait un peu d’humour mais c’était seulement parce que j’étais en compagnie de Carter. Je ne faisais pas ça avec tout le monde, il était le seul à réellement me connaître, et il savait que je n’aimais pas réellement lorsqu’il faisait ce genre de remarque. Je m’étais promis de toujours être indifférente à toute situation, mais avec lui c’était différent. On se connaissait depuis la petite enfance et, je ne pouvais pas lui cacher ce que je ressentais. C’était mon meilleur ami, mon frère, une personne importante à mon existence, mais je ne voulais pas que les personne le sache. S’attaquer à lui, c’était s’attaquer à moi. Je ne voulais pas qu’on lui fasse du mal pour m’atteindre, je préférais qu’on me fasse directement du mal et qu’on laisse mes proches tranquilles. Il était donc évident que me montrais froide avec tout le monde, même avec ceux que j’aimais. La clocha sonna et je donnais un petit coup dans l’épaule à Carter en disant :

- ça c’est pour le glaçon ! Bon… Le glaçon est de retour !

Je repris un air sérieux et nous partîmes vers la salle de téléportation. Je ne comprenais pas pourquoi nous avions encore cette matière, car nous savions tous nous téléporter à présent… Et puis je trouvais cela légèrement ennuyant ! Je soupirais légèrement et dit que nous avions sans doute un nouveau professeur. J’hochai la tête et lui répondis que l’ancienne enseignante était en congé maternité pour trois ans pour élever sa fille. Je connaissais beaucoup de chose sur la vie de mes parents, ma mère travaillait au conseil dans la section éducation, alors elle me disait tout ce qu’elle savait. Mais elle n’avait pas eu vent du nom de notre nouveau professeur de téléporation, ce que je trouvais bien dommage d’ailleurs.

Nous arrivâmes alors dans la salle de classe et je crus un instant voir madame Mati, le nouveau professeur avait les cheveux aussi orange que le professeur de langue elfique. Je me retournais vers Carter et il affichait un air étrange, un air que je n’avais que rarement l’occasion de voir. Une rousse… J’aurais dû y penser avant le professeur Mati… C’était sans doute un membre de sa famille, mais qui était-ce ? Sa famille était plutôt nombreuse. Lorsqu’elle se retourna en souriant mon ami parti en courant, je voulus le retenir mais j’avais plus lente que lui, je le suivis instinctivement. Il partit vers les toilettes… Lieux où je ne pouvais pas réellement le suivre.

- Carter ! Carter ! Sors et explique moi !

Je savais ce qui arrivait, mais je ne savais que le gros sans les détails. Il m’avait déjà fait un petit topo sur tous les membres de sa famille, je savais qui était les plus insupportables, quoiqu’ils l’étaient tous insupportable mais certain plus que d’autre. J’attendais ensuite devant la porte des toilettes des garçons. A présent le nouveau professeur avait dû faire les présentations et les Anthracites devaient se faire un plaisir d’imaginer la torture que c’était pour Carter. Je suppose qu’il allait y avoir de nombreux crayons qui allaient voler pendant cette heure… Je ne supportais pas qu’on s’en prenne à lui, finalement il avait peut être raison, le glaçon avait sans doute fondu, fondu par une chaude colère.

Il sortit alors des toilettes avec un sourire. Malgré qu’il semblait vrai, je le connaissais et savais qu’il cachait un tristesse. Il me dit alors que le professeur était sa tante Athénaïs. Elle n’était pas mal dans son genre celle là, ça devait bien être l’une des plus pathétique sorcière du level A. Je posais alors ma main sur le bras de Carter pour lui montrer que je compatissais à sa douleur. Oh ! Et puis zut, y avait personne dans la cour ! Je le pris alors dans mes bras et le dis à l’oreille :

- Montre leur que tu es le meilleur et que tu survivras à ta tante, que tu lui feras les pires blagues du monde. Et puis, tu n’es pas tout seul, je t’aiderai !

Je retirais mon étreinte et lui fis signe que nous deviens y aller. Nous nous mîmes donc à marcher vers la salle de cours et en entrant, de nombreux regards se tournèrent vers nous. Les Rubins sourirent à Carter pour lui montrer leur soutien. Quant aux Anthracites, ils affichaient un sourire triomphant et surtout Lexie Van Allen. Le professeur Gadge nous dit alors que nous étions en retard, je répondis alors froidement :

- Pas vraiment en fait, nous étions là à l’heure mais nous sommes partis. Nous n’étions pas en retard madame.

Je tournais alors froidement la tête et partis à la dernière table vide, Carter s’installa à côté de moi. La classe était plutôt petite, car tous élèves ne savaient pas se téléporter alors il y avait pile le nombre de place approprié. Même dans le cas contraire, je me serais installée à côté de lui. Je regardais alors certains Anthracites qui se moquaient de lui. A chaque fois que j’en voyais un ricaner, je faisais voler un crayon et le plantait non loin de l’une de leur main. Quant à Lexie, le crayon n’était pas passé à côté de sa main non… Mais pas loin de sa tête de poupée barbie ! Je fus alors interpelée par le professeur qui me demanda d’arrêter.

- Arrêter quoi professeur ? Je ne fais absolument rient à part vous écouter. Vous avez dit que « La téléportation était la façon la plus simple d’échapper à un danger, et qu’il était donc important maîtriser ce pouvoir avec grande précision, car ça pouvait également être un pouvoir très dangereux. » .

Je détournais ensuite le regard et continuais décrire sous prise de note. Cette rentrée promettait d’être très amusante… Je ne comprenais pas ses Anthracites… Je soupirais et à cet instant la mine de mon crayon se cassa. S’en prendre un l’un des membres de mon clan n’était vraiment pas une bonne idée… Carter me fit alors remarqué que ce n’était pas censé être moi qui devais être dans cet état. Je lui fis un petit sourire et repris doucement mes habitudes indifférentes envers la classe, même si dans le fond je voulais tuer tous ces petits serpents à la noix. Après ce cours plutôt difficile, c’était le cours d’histoires scrapates… Bon, après la nervosité… Allait venir l’ennui. Cette rentrée était pitoyable, espérons que la nouvelle n’allait pas empirer les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louanna Wisper

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 19/10/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: La nouvelle est là! [salle de classe de M. DuCast, PV: confirmés qui veulent participer à mon arrivée]   Dim 23 Oct - 12:24

C'est la rentrée. Le pire moment de l'année bien que je suis super contente de retrouver Annabelle et tout les membres de Rubin ! Je vais enfin pouvoir quitter la maison de mes parents , jusqu'au vacances suivante ça va de soit.
Je m'empressais de partir de chez moi et d’attraper mon bus.

Une grande agitation régnait à l'intérieur... vive la rentrée ! Je m'installais seule devant, ne faisant pas attention à la seule personne devant moi.

Le trajet fut rapide, et très vite je me retrouvais avec tout les élèves devant la vieille caserne militaire. Bien qu'appartenant à un monde magique, cette caserne désaffecter me faisais froid dans le dos.

Je m'empressais de passer le portail pour retrouver une vision plus accueillante, le château de Richelieu. Je restais un moment à le contempler, éblouie et submergée par les émotions et les souvenirs. Je ne vis pas Annabelle ce matin et j'en fus déçu. Je fini par me diriger vers ma salle de classe. Cette année allait être longue sans Annabelle, le directeur avait refuser de me changer de classe.

Je me retrouvais seule une fois de plus. Je décidais de m'installer dans le fond de la classe, près des fenêtre afin de pouvoir rester au maximum au contacte avec la nature qui me réconfortait quelque peu. Je restais là, à regarder par la fenêtre jusqu'à l'arrivée du professeur en classe. M. Ducast commença son monologue de rentrée, et comme chaque rentrée, je ne l'écoutais pas. Nous avions le droit au même monologue, à quelques mots près chaque année. Et chaque année les élèves n'en faisaient qu'à leur tête. Quoi d plus normale ?

Plongée dans mes pensées, je fus surprise lorsque quelqu'un frappa et entra dans la salle. Le visage de la personne ne m'étais pas inconnue mais pas pour autant familier. M. Ducast lui demanda de se présenter. Elle s'appelait Elodie Lee et elle était nouvelle.
Je la regardais récupérer ses livres avant de me replonger dans mes pensées. Je cherchais pourquoi son visage me disait quelque chose. Je fini par m'en souvenir : elle était installée devant moi dans le bus.

La cloche fini par sonner et je me dirigeais avec le reste de ma classe vers le cours suivant, celui de téléportation. Nous devions avoir un nouveau professeur et je me demandais qui ça pourrait bien être.

J’aperçus Madeleina et Carter devant moi. Je décidais de les rejoindre pour leur parler mais je m'arrêtais, surprise par la course de Carter, parti vers les toilettes. Je suivie des yeux Madeleina qui partie à sa suite. La conversation ne sera pas pour tout de suite. Je rentrais à mon tours dans la salle. Je fus surprise par la couleur de cheveux du professeur, enfin plutôt de la professeur. Il ressemblait énormément à ceux de Carter. Je fini par me reprendre, et par aller m'installer. Le cours de téléportation était plus qu'ennuyeux à notre niveau. Je décidais donc de méditer sur la réaction de Carter, durant tout le cours. La seule chose que je retins de celui-ci fut le nom de ma nouvelle prof : Mme Gadge.

Encore une personne de la famille de Carter. Le pauvre ... Les Anthracites avaient une nouvelles raisons de lui chercher des noises ... l'année risquait de ne pas être de tout repos.

J'attendis la sonnerie avec impatiente, j’étais pressée d'allée en récrée et de retrouver Annabelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie Van Allen
» AnthracitePrincess.
avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 15/08/2011
Localisation : Richelieu
Age : 24

MessageSujet: Re: La nouvelle est là! [salle de classe de M. DuCast, PV: confirmés qui veulent participer à mon arrivée]   Mar 25 Oct - 17:11

Nous nous étions assis dans le fond de la classe, je ne pouvais effacer mon sourire, Tyler se retourna vers moi pour me demander si la surprise me plaisait:

- Oh oui ! Il ne va pas s’en remettre, j’ai entendu par Aurélia qu’il était partit pleurer dans les toilettes, dis-je en riant.


Il rit avec moi et le sujet de notre hilarité entra enfin.
Le professeur demanda pourquoi ils étaient en retard et la panthère noire pris la défense du matou en répondant froidement au professeur, voila qui pourrait également la faire renvoyer, a prendre en note.

Elle est le rouquin s’installèrent dans le fond de la classe a quelques rangées de moi.
Tout les membres de mon clan avaient décidé de s’amuser, chacun se retournait et répliquait quelque chose a l’attention du rouquin dont le sourire s’effaçait parfois.
Alicia annonça que c’était étonnant qu’une femme qui ait réussit dans la vie soit de la même famille que ce raté de Carter, Aurélia ajouta qu’il avait peu être été retrouvé, Rosy répondit que c’était parce qu’il était le jumeaux de Tyler: il y en avait un réussit et un raté.

- Pauvre famille Gadge a devoir le supporter ainsi, tes parents sont vraiment trop gentil si j’avais eut cette chose pour fils je l’aurais abandonné crois moi ! Ajoutais-je

Le professeur parlait et se fichait du fait que nous parlions, elle ordonna même a Lake d’arrêter de nous viser avec ses crayons, cette dernier comme souvent n’assuma pas ses actes et répliqua qu’elle ne faisait rien et qu’elle écoutait le cours.
Nous nous amusâmes pendant toute l’heure a discuter sur les hypothèses de la façon dont le vilain petit canard de la famille Gadge était arrivé au monde. Sulpicia ajouta alors qu’il y avait bien une cousine a Carter aussi ratée que ce dernier et que c’était d’ailleurs parce qu’elle avait été adopté qu’elle était ainsi, Tyler répondit que malheureusement son frère jumeaux ne pouvait avoir été adopté et la cloche sonna sur ses mots.

- Histoire Scrapates après c’est ça ? Ennuyeux a mourir… Fis-je en me rendant a la cafétéria.


Darko acquiesça tandis que Rosy et Florian arrivèrent a notre hauteur pour nous proposer de manger avec nous, Rosy était toujours pleine de bonne humeur et Florian était de même en sa présence, nous acceptâmes: une bonne journée de rentrée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carter Gadge
Miaou&Laught Electric Cat.
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 21/08/2011
Localisation : A Richelieu
Age : 25

MessageSujet: Re: La nouvelle est là! [salle de classe de M. DuCast, PV: confirmés qui veulent participer à mon arrivée]   Mar 25 Oct - 19:17

Nous nous installâmes au fond de la classe et chaque Anthracite décida de s’amuser a me casser les pied pendant toute l’heure. Malheureusement pour eux c’était Madeleina qui s’énervait et non moi, j’étais trop occupé a forcer le sourire qui avait du mal a rester sur mes lèvres.

- Tu sais que normalement je devrai être dans cet état et pas toi ? Dis-je a mon amie.

Elle me sourit puis griffonna sur ses feuilles, moi je pensais a ce que Van Allen avait dit « si j’avais eut cette chose pour fils je l’aurais abandonné » est-ce-que ma vie serrait pire si mes parents m’avaient abandonnés ? Je ne savais pas le dire… aurais-je été adopté par une famille de sorcier aimant ? Aurais-je rencontré Leina tout de même ? Aurais-je été envoyé a Richelieu ? Comment aurais-je réagis en rencontrant Tyler ? Aurais-je été celui que je suis aujourd’hui…la cloche sonna et tout le monde sortit, je rangeai mes affaires et mon amie me demanda encore une fois si ça allait. Je lui souris et répondit que oui.
Elle annonça qu’elle devait se rendre au toilettes avant d’aller manger et j’ajoutais que je l’attendrai à l’intérieur.
Mon estomac cria famine, je pris alors une salade de tomates ainsi qu’une assiette de spaghetti bolognaise et une mouse au chocolat. En cherchant une table je trouvais Elodie assise toute seule, je m’avançais vers elle, tenant mon plateau a une main, elle ne remarqua ma présence qu’après avoir manqué de faire tomber le seul fruit de son plateau que j’avais d’ailleurs rattrapé au vol.
Je demandais si la place était prise et elle répondit que non.
Je lui souris:

- Alors pas encore dévorée par barbie menteuse ?

Elle me regarda fixement puis me demanda si je parlais de Lexie Van Allen et j’acquiesçai en avalant une tomate.

- Tu sais pour cette histoire de clan je voulais te dire…

Elle me coupa et répondit qu’elle était neutre.

- Ah..dangereux comme teste…

Elle m’interrogea encore du regard et me demanda si j’allais lui donner une longue explication ennuyeuse comme le début du cours de Monsieur DuCast, je souris et acquiesçai a nouveau:

- Je sais que ça peu paraitre un peu exagéré mais ça ne l’est pas, si tu entre dans un clan, peu importe si c’est le mien ou pas bien que j’aimerais beaucoup que ça soit le mien, tu ne serra attaquée que par un seul des deux clan et tu aura ainsi des amis. Si tu ne choisis pas tu risque d’être attaquée par les deux clan et de te retrouver seule…

Elle me sourit et la cloche sonna, Leina venait tout juste d’arriver et n’avait pas eut le temps de manger…je pris alors mon désert et le lui tendis en passant a coté d’elle. Elle me sourit et Elodie nous laissa.

Le cours de contrôle de don était assez sympathique, comme a chaque début d’année nous devions montrer ce que nous contrôlions en combattant avec notre voisin de table, pour ce cours j’avais pour voisin Louanna Wisper, elle pouvait parler aux animaux, je l’avais entendu une fois dans la cours.
Le professeur décida de commencer par la rangée du fond et ce fut Elodie contre Lionel.
Le combat fut amusant, Elodie contrôlait l’eau visiblement.
Ce fut ensuite a Louanna et moi, une fois sur l’estrade, elle se téléporta et ouvrit la fenêtre pour faire venir ses amis les animaux, je lui souris et lança un éclair juste a côté d’elle, le but étant de nous battre pour montrer nos pouvoirs et non de tuer notre adversaire. Nous nous amusions plus qu’autre chose, riant a chaque attaque de l’autre, elle m’envoyait une mouche me tourner autour et je faisais tomber un éclaire juste à coté d’elle, elle m’envoyait ensuite une hirondelle pour se poser dans mes cheveux et moi je lançais une boule d’électricité a ses pieds.

- C’est quoi le problème Lionel ? Demandais-je

Il voulait apparemment me parler après le cours, je venais donc de le rejoindre, visiblement il ne voulait pas d’Elodie chez les rubins et je ne comprenais vraiment pas pourquoi…des fois je me demandais pour dans ma grande bonté j’avais accepté qu’il change de camp et puis ça me revenais…parce-que j’étais trop gentil !
Manque de chance Elodie arriva au moment où Lionel lui cassait du sucre sur le dos, ils se disputèrent alors violement et comme souvent avec Lionel j’essayais de ramasser les pots casser…mais j’avais du mal.
A ce moment là Darko décida de faire son entrée et de proposer a Elodie de passer du temps avec lui et Lexie, histoire de se changer les idées. Il avait été celui qui avait aidé la jeune asiatique a se relever après les prouesses de Lionel et voila qu’il recommençait a jouer les gentils.

- Des fois t’es vraiment un boulet Lionel ! Annonçais-je en rejoignant Leina.

Je savais que je n’aurais pas du être en colère contre le blondinet a la cicatrice mais après tout il l’avait mérité même si dans le fond ce n’était pas de sa faute.
Nous discutâmes de nos possibilités pour sauver la nouvelle des crochets de Van Allen quand je remarquais que le couple d’Anthracite était a présent seul: Elodie était partie et a sa place ce trouvait maintenant Alicia Fouani. Rien que son nom me donnait des frissons dans le dos: cette fille était folle !
Je me téléportai dans les couloirs du dortoir des filles et pris la forme d’un petit chat roux.
Elle était assise sur le sol et fixai son écran d’ordinateur:

- Tu fais quoi ? Demandais-je

Elle répondit qu’elle venait de parler avec son grand-père mais qu’il avait du partir, je montais alors sur ses genoux:

- Sourit Elodie ! Eh en plus ça rime ! Dis-je

Elle esquissa alors un maigre sourire, je lui demandais pourquoi elle était dans le couloir et elle me répondit que les filles de sa chambre se tapaient dessus et qu’elle ne voulait pas prendre parti, j’entendis alors les voix de Jenny Oliana et de Sulpicia Vasilii:

- Ah...combat de vampire ? Dangereux d’être au milieu sans prendre de partit dans ce cas là ! Repondis-je


Elle ajouta que ce n’était pas en parlant une nouvelle fois des clans que je la ferais sourire et je changeais de sujet:

- Dis moi je ne t’ai pas vu longtemps avec Van Allen et Silverdale…


Elle répondit que les deux étaient gentil mais plutôt du genre fusionnels et que ça faisais même peur, elle ajouta que du coup elle n’avait pas manger.

- Tu ne mange jamais…tu n’as jamais faim ? La questionnais-je

Elle me fit un nom de la tête et je rajoutai qu’il fallait manger, je dépliai alors ma queue et laissa tomber une pomme verte sur ses jambes, elle sourit enfin pour de vrai:

- J’ai remarqué que tu aimais ça… Aller une pomme et au dodo ! Dur journée demain !

Sa réponse fut qu’elle dormirait visiblement ici car le combat des deux vampires semblait durer, je lui souhaitai bonne nuit puis marcha en direction de mon propre dortoir, je me retournai finalement vers elle:

- Tu as un joli sourire au faite !


Je me téléportais alors dans ma chambre, repris forme humaine et alla à la douche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elodie Lee
Smile & Hope
avatar

Messages : 1225
Date d'inscription : 13/08/2011
Localisation : Euh... Quelque part?

MessageSujet: Re: La nouvelle est là! [salle de classe de M. DuCast, PV: confirmés qui veulent participer à mon arrivée]   Mar 25 Oct - 21:02

Qui a dit que la neutralité était une chose facile ? Je soupirais tout en me décidant de le rester le plus longtemps possible. Et je fis glisser ma pomme hors de mon plateau, mon fruit fut alors rattapper par Carter et je l’en remerciais avec un léger sourire. Bien que je n’avais pas faim, j’aurais aimé avoir un petit truc pour me remplir l’estomac. Il me demanda ensuite si la place libre à côté de moi l’était. Je lui répondis que je n’avais eu le temps de me faire des amis. Du moins, de me faire des amis qui ne mentaient pas… Enfin, qui soit réellement sincère, même si je ne savais pas qui mentait ou pas. Une histoire plutôt compliquée et agaçante ! Soudain, mon camarade à la chevelure de feu me demanda si je ne m’étais pas encore faite dévorée par la poupée barbie menteuse. Je le regardais fixement, et lui demandais s’il parlait bien de Lexie Van Allen, et il répondit que oui. Mais qui est le menteur là dedans ? Je nageais dans un profond brouillard qui allait finir par me noyer… L’expression était mal choisie, je ne pouvais pas me noyer, c’était presque dommage. Carter repris soudainement la parole en voulant parler des clans :

- Stop ! Stop et stop ! Je suis neutre dans cette histoire!

Il répliqua alors que c’était un test dangereux. Je l’interrogeai du regard, et lui demandai s’il comptait me faire un long discours aussi ennuyeux que celui de Monsieur DuCast. Malheureusement pour moi, il acquiesça. Mais je me devais de l’écouter attentivement puisqu’il se prenait la peine, de me parler. Il expliqua que si je choisissais un clan, je me ferais attaquer que par la moitié de l’école, et que si je ne choisissais pas, j’aurais toute l’école sur le dos et que donc, je serais toute seule. Ouais, bah en fait, ça ne changerait pas de mes deux mois de vacances, je pouvais bien continuer encore dix longs mois. Je lui souris tout de même pour le remercier de sa gentillesse mais la cloche sonna et Madeleina Lake arriva. Carter lui passa alors son dessert et je me levais en les saluant avant de poser mon plateau pour aller assister au cours suivant : permanence. Mais en arrivant devant les portes, quelqu’un m’attrapa le poignet : Lexie.

- Lexie ! T’es gentille et tout… Sauf que je suis neutre ! Point à la ligne !

Je retirais mon poignet de sa main, et ouvris les portes de la salle de permanence pour aller m’installer à une table. Et puis en me retournant, j’étais face à un autre élève de ma classe : Darko Silverdale. Youpi… C’était une situation amusante vraiment. Je regardais alors l’élève aux cheveux blonds et lui dis que n’avais rien à lui dire ainsi que, j’avais tout entendu ! Il m’annonça alors ferment qu’avoir parlé ainsi à Lexie avait été une erreur. Son visage était froid, plus que glacial. Je soupirais et lui demandais de me laisser passer. En fait, je n’attendis pas qu’il s’écarte que je passais sans le contournant. Une fois dos à lui, un frisson me parcourus de la tête au pied, mais j’ignorais cela et partis m’asseoir à une table seule. Je réfléchis encore aux deux clans même si, je ne voulais pas le faire. Et puis la cloche sonna pour le cours de contrôle de don. En sortant, je retombais nez à nez avec Darko. Il s’excusa de m’avoir parlé comme il l’avait fait, et expliqua qu’il n’aimait pas qu’on parle comme je l’avais fait à Lexie.

- Ok, pardonné Darko. Je ne peux pas me permettre d’en vouloir à quelqu’un. Et promis, je ne me parle plus comme ça à Lexie. A plus tard.

Je fis un bref sourire, et partis vers la salle du cours suivant. J’espérais que tout serait très calme et que je n’aurais pas de nouveau ennui. J’en avais assez personnellement, pas la peine d’en rajouté avec les cours. En entrant dans la salle, il y avait plus de place seule, je partis alors au fond à côté d’un Rubin blond, qui n’avait pas l’air très commode. Enfin, je m’étais assise, maintenant je me tais ! Le professeur se présenta brièvement, et nous annonça que nous allions montré de quoi nous étions capable grâce à deux petites batailles conte notre voisin de table. Mais, c’était que la chance me souriait ! En plus, nous étions les premiers à passer… On admire les premiers non ? Pas toujours pour les bonnes choses, mais on le faisait ! Une fois sur l’estrade, j’étais seule : Lionel s’était téléporté je ne savais où.

- Où es-tu ?! Pourquoi te caches-tu ?! Trop trouillard peut être pour te montrer ! Déclarai-je fermement.

Et puis quelque chose me saisie le poignet. Serait-il invisible ? Je tapais alors dans le vide et ne touchas rien, bon ce n’était pas ça… Je regardais alors mon poignet et pis son ombre, quelque chose tenait le poignet de mon ombre… Ombre…

- Lionel Linley ! Tu es maître des ombres! Déclarai-je.

Je fis alors apparaître un poignard en eau qui devint glace et, le maniai de façon à ce que son ombre coupe l’ombre qui me tenait. Je fis ensuite des ailes d’eau, et m’envolai vers le plafond. Et puis soudainement, une longue corde d’ombre suivait la mienne pour m’attraper. Je volais alors un peu partout dans la salle, et évitais les attaques de Lionel avec précision. Je n’appréciais pas forcément les balais aériens, mais c’était plutôt sympa dans le fond. Et puis, il y eut le bruit d’un pétard et, il apparut au milieu de la pièce. Je me mis donc à voler vers lui, et puis se fut une erreur. Sa création m’attrapa la cheville avant de m’envoyer dans le décor. Le professeur arrêta tout et Lionel vint me voir et me dis que j’étais pathétique, qu’il se demandait pourquoi on voulait de moi et, que ce n’était pas grave si je n’étais pas douée, mais que mon ignorance d’esprit le faisait rire et, que s’il aurait voulu il m’aurait abattue. Je trouvais ça, charmant…

- Merci… Ravie de te connaître aussi…

Il partit et Darko arriva en me tendant sa main pour m’aider à me relever. J’avais dit que je lui pardonnais, je pris donc sa main et je me relevais avec son aide. Je le remerciais et repris ma place à côté de… Lionel. Je ne dis rien, ne le regardais pas jusqu’à la fin de l’heure, je me concentrais sur ce qui passait, Carter et Louanna semblaient surtout s’amuser, plutôt que de se manger le décor. J’avais de la chance, vraiment, je ne pouvais pas avoir un adversaire sympa non ? Non… Bon tant pis ! L’heure se passa doucement, et une fois finis je restais un peu dans la salle et fus la dernière sortir. Je finis par me lever et dans le couloir, Carter et Lionel se disputaient à mon sujet.

- Eh ! Eh ! Je ne suis pas un bout de viande! Alors on ne parle pas de moi comme ça !

Et puis le ton commença à augmenter pendant que le rubin roux essayait de calmer le jeu. Et puis soudainement, Darko arriva et me proposa d’aller parler avec lui et Lexie pour me changer les idées. Je soupirais et acceptai, mais je ne restais pas plus de quinze minutes avec eux, prétextant avec besoin d’une bonne douche et, que je voulais parler avec mon grand-père, quoique ce n’était pas faux. Une fois la douche prise, je partis dans ma chambre… Pour sortir aussi rapidement avec ma couette et mon oreiller pour aller dans le couloir. Sulpicia Vasilii et Jenny Oliana se battaient et, je ne voulais pas prendre parti. Je sortis alors mon ordinateur portable pour parler avec mon grand-père, il était vieux mais était branché technologie. Nous parlâmes de la rentrée et, je lui dis que tout se passait bien, même si ce n’était pas vrai. Il quitta bien vite la discussion pour aller se coucher et à ce moment, quelqu’un me demanda ce que je faisais. Je me tournais à ma gauche, et vis un chat roux : Carter.

- Je parlais avec mon grand-père mais, il est parti dormir. Répondis-je monotonement.

Il se mit alors sur mes genoux et je le caressais instinctivement. Il me rappelait un chat de compagnie que j’avais et que j’avais aimé. Et puis soudainement, il me demanda de sourire tout en rajoutant que ça rimait. Je fis alors un bref sourire et puis, il me demanda pourquoi j’étais dans le couloir. Je lui expliquais alors ce qui se passait dans ma chambre. Il me dit alors que c’était dangereux les combats de vampire, surtout sans clan définit. Je lui dis alors que ce n’était pas ainsi que j’allais sourire. Il dit alors, qu’il m’avait vu longtemps avec le couple Anthracite.

- Je suis restée une quinzaine de minutes avec eux, ils sont plutôt sympa… Quoiqu’un peu effrayant tellement ils sont fusionnels et se complètent. D’ailleurs pour ça que je suis partie vite sans manger.

Il me demanda alors si je ne mangeais jamais, ou si je n’avais jamais faim. Je fis alors non de la tête et une pomme verte tomba de sa queue. Je souris et il sembla content de me voir sourire. Je croquais dedans et il me dit de manger pour me coucher ensuite, car le lendemain serait une dure journée. Je lui répondis que j’allais sans doute dormir dans le couloir car, si j’entrais dans ma chambre, ça serait comme entrer dans la cage au lion. Il se leva et s’éloigna dans le couloir, avant de me dire que j’avais un joli sourire.

- Merci… Tu as un chat plutôt sympa toi.

Après cela, je fis disparaître rognon de pomme pour éteindre mon ordinateur, pour m’installer dans le couloir et dormir. Je pris du temps pour m’endormir mais finis par y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-shadow.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nouvelle est là! [salle de classe de M. DuCast, PV: confirmés qui veulent participer à mon arrivée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nouvelle est là! [salle de classe de M. DuCast, PV: confirmés qui veulent participer à mon arrivée]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] La salle de classe
» Salle de classe à côté de la bibliothèque
» Une salle de classe dans l'antique bibliothèque
» [Miuna;Yumie][Couloir, devant la salle de classe A-2] Exploration
» La salle de classe de l'aile abandonnée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'école Richelieu :: L'école Richelieu :: Différentes Salles De Cours-
Sauter vers: