AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est MA vie, tu n'avais pas à la raconter! [Salle de contrôle de don][PV: Darko, Lexie]

Aller en bas 
AuteurMessage
Elodie Lee
Smile & Hope
avatar

Messages : 1225
Date d'inscription : 13/08/2011
Localisation : Euh... Quelque part?

MessageSujet: C'est MA vie, tu n'avais pas à la raconter! [Salle de contrôle de don][PV: Darko, Lexie]   Mar 27 Déc - 10:03

Fin de la permanence ! Enfin ! N’ayant pas beaucoup d’occupation en ce moment, mis à part réfléchir, je faisais tous mes devoirs en avance… Je n’avais donc pas grand-chose à faire pendant les heures d’étude. Les autres faisant les devoirs, je ne discutais pas avec grand monde… Et puis, je n’avais pas grandement d’amis, à part Carter je n’avais pas parlé à beaucoup de personne. Il fallait dire aussi, que je ne choisissais pas souvent les bonnes personnes à qui parler, il suffisait de voir Lexie et Darko… Il fallait sans doute que je m’abstienne de faire ami-ami avec tout le monde tout de suite. J’allais rester en mode observation pour le moment hein ! Première chose à noter : ne pas faire copain-copain avec Lionel Linley tout de suite, même jamais. Il ne m’appréciait déjà pas beaucoup, je n’allais pas en rajouter une couche, j’avais assez d’ennuis comme ça, je n’allais pas en rajouter d’autre. Quoique, un de plus un de moins, ça ne changerait rien à ma petite vie. Mais, il serait sans doute préférable que je limite la casse…

Sur ceux, je me dirigeais vers la salle de cours suivante : contrôle de don, avec Carter. Finalement, l’heure de permanence aurait pu durer plus longtemps… ça ne m’aurait pas déranger en fin de compte. Le lundi, c’était de la pratique… Donc des combats individuels, et j’avais le chic pour tomber sur les adversaires les plus sympathiques… Il ne fallait sans doute pas m’en vouloir d’être réticente à certains ennemis mais, entre Lionel, Darko et Lexie la semaine dernière, il y aurait pu avoir mieux. Il ne me manquait plus que Madeleina et la coupe était pleine et, j’étais sûre qu’il y avait encore pire. Tien ! Alicia Fouani par exemple ! On m’avait parlé de son don, et c’était quelque peu effrayant… Elle pourrait m’obliger à me poignarder toute seule… On parie que je tombe sur l’un d’entre eux ? Carter sentit mon anxiété et me demanda ce qui m’arrivait. J’haussai simplement les épaules et répondis qu’il n’y avait rien, à part que c’était la fin de la journée et que je commençais à fatiguer. Il sourit et me prit par les épaules.

Une fois en classe, je m’assis à côté de mon ami à la chevelure de feu et écoutais le professeur qui reparla des consignes de sécurité. Simple remarque de ma part… La pratique en contrôle de don n’avait rien de très sécurisant, c’était au contraire bien dangereux vu le don de certains ! Mais ça, ce n’était qu’un détail n’est-ce pas ? Il nous souhaita ensuite bon courage… C’était plus que du courage dont on avait besoin, mais une bonne assurance vie. Je soupirais et puis regardais le duel entre Louanna et Rose-Mary. La pauvre Rubin avait fini de toutes les couleurs et avec les nerfs à vif… qui ne le serait pas en entendant les rires de la petite blonde en compagnie de sceau de peinture ? Elle ne semblait pas méchante, mais quelque peu agaçante sur les bords. Après elles, les combats s’enchaînèrent, plus singulier les uns que les autres. Le principe était le même : battre son adversaire, mais aucun combat n’était le même. Certains se jouaient sur la force, d’autre la stratégie et les autres sur le parfait contrôle de leur pouvoir. Il ne restait plus que quelques personnes à passer, et j’étais dans ce lot là, parmi les derniers il restait : Carter, Florian, Darko, Alicia et Ninon.

Le professeur Djchter annonça alors mon nom avec celui de… Darko ! Parie avec moi-même gagné. Ça faisait quand même deux fois que je tombais contre lui : en combat de sable et maintenant. La chance n’était vraiment pas avec moi. Ouais, bah ce weekend je vais en Irlande me chercher un petit farfadet pour me donner un peu de chance, parce que ça commençait sérieusement à m’agacer cette histoire ! J’avais passé un à peu près bon weekend mis à part l’histoire de Carter, j’aurais bien aimé que ma semaine soit à peu près potable, mais ça commençait très mal pour qu’elle le soit. Je soupirais et me levais. Mon voisin de table me souhaita courage et m’encouragea de son pouce. Je lui souris et puis regardais Darko qui était déjà sur l’estrade. Il avait un sourire satisfait sur les lèvres, comment imaginer le contraire. Il devait être plus content de tomber sur moi. Bah tant pis pour sa tronche, mare d’être la gentille Elodie… Je sors l’Elodie qui se défend très bien toute seule et qui n’avait besoin de personne ! Non mais ! Je pouvais bien le battre non ? Je connaissais son don, tant qu’il ne me touchait pas, tout irait bien pour moi. Il suffisait de le maintenir à une certaine distance… Il suffisait juste de faire ça.

Je montais donc sur l’estrade et regardais mon adversaire droit dans les yeux. Ok… Respire Elodie, tu vas y arriver ! Tu peux le faire ! Pensai-je. Monsieur Djchter nous demanda de nous saluer et nous nous exécutâmes. Il nous fit reculer de quelques pas avant de lancer le coup d’envoi. Dès que nous pouvions commencer, je fis pleuvoir sur l’estrade et Darko se téléporta. Silence… Seule le bruit de la pluie sur le sol rompait ce silence. Je regardais alors autour de moi calmement, cherchant le moindre geste de la part de mon ennemi. Calme, je restais calme. Je fis alors disparaître mon ouïe humaine, pour laisser place à celle animale. Je fis ensuite apparaître une boule d’eau dans ma main. Pas très effrayant n’est-ce pas ? Mais une fois qu’il serait entièrement mouillé, il serait à ma merci. Soudain, un second bruit de pétard retentit. Je me retournais vivement et il posa ses mains sur mes joues. J’écrasais alors la boule d’eau sur ses flancs et il sourit. Mauvaise idée Darko de sourire… Je commençais à avoir un léger mal de tête, et à ce moment je claquais des doigts et l’eau sur ses vêtements devint une corde fait du liquide translucide que je contrôlais. Mon œuvre s’enroula alors autour de mon adversaire telle un serpent et lorsque je serais mon poing, la corde se serra comme un boa. Il me lâcha alors et je reculais de quelques pas une main sur la tête avant de la baisser et de regarde celui qui était mon ennemi. Pas de sourire sur mes lèvres, juste un air indifférent et sérieux. Je continuais à serrer mon poing pour étouffer l’anthracite. Sur l’estrade, il pleuvait toujours, mais lorsque l’eau touchait le sol, elle disparaissait aussitôt. C’était que je me sentais mieux avec de l’eau partout…

Je pensais que j’allais gagner, mais je m’étais trompée. Darko avait plus d’un tour dans son sac et j’ignorais comment il savait pour mon histoire personnelle… Dans une voix étouffée, il annonça à toute la classe que j’avais été reniée par ma famille, que j’étais la seule level B d’une grande famille de level A, que plus personne ne voulait de moi, que ma tante m’avait offert l’hospitalité mais que je l’avais rejetée pour aller chez une sorcière peu fréquentable comme je l’étais. A ces mots, mon emprise sur l’eau disparut tant j’étais surprise, choquée. Je sentais alors tous les regards de la classe posée sur moi, avant de sentir les mains de mon adversaire sur mon cou, m’obligeant alors à reculer. Il commençait à utiliser son don sur moi. Alors que j’étais à un mètre du mur puisqu’il voulait m’y plaquer, je me retournais rapidement en utilisant sa propre force pour changer la situation et l’attraper au cou également. Les larmes aux yeux, je vis tout de même son éternel sourire fier et puis, je recommençais à avoir mal à la tête, je serrais dans mes doigts d’avantage sur sa gorge et il fit de même. La voix du professeur retentit alors nous demandant de nous lâcher, mais il dut se reprendre à trois fois avant que je ne cède par fatigue. Malgré le grand manque d’énergie dont j’étais victime. Le bruit d’une transformation animale se fit retentir. J’avais plus que l’ouïe de la louve, j’étais la louve. Ne pouvant pleurer, je voyais clair et partis en courant sur mes quatre pattes chercher un refuge le plus rapidement possible. A cet instant plus rien avait aucune importance. Sur mon passage, je bousculais de nombreuses personnes mais m’en moquais. Je voulais regagner les écuries des dragons, sachant qu’ici personne ne s’approcherais de moi, de peur de se faire manger par ma Java.

C’était une sensation que peu agréable de se sentir différente de la sorte, de sentir que nous étions rien dans ce monde mis à part une erreur de la nature. Je n’avais rien fait pour être ce que j’étais, j’étais quelqu’un de sage, qui ne faisait jamais de mal sans aucune raison, qui essayais tant bien que mal de faire les bons choix… Mais rien ce monde ne m’aidait à rester la gentille sorcière que j’étais. Seule, totalement seule… Je n’avais plus personne, plus rien. Je croyais que mon cas ne pouvait pas être pire, mais je m’étais de nouveau trompée. Toute l’école allait sans doute savoir que j’étais la sorcière qui était reniée, qui était l’intrus de sa famille. Darko avant sans doute changé mon histoire pour empirer ma situation, mais dans ses paroles il y avait un part de vérité… Que pouvais-je faire contre ça ? De plus, s’était sa parole contre la mienne. Je ne pouvais absolument rien contre lui. J’étais complètement anéantie… Il m’avait donné le coup de grâce…

[HJ: Suite ici]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-shadow.forums-actifs.com
Lexie Van Allen
» AnthracitePrincess.
avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 15/08/2011
Localisation : Richelieu
Age : 24

MessageSujet: Re: C'est MA vie, tu n'avais pas à la raconter! [Salle de contrôle de don][PV: Darko, Lexie]   Mar 27 Déc - 20:34

Maintenant c’était cours de téléportassions, j’étais déjà joyeuse rien qu’a imaginer le pauvre petit Carter Gadge anéantit par sa tante qui se trouvait être notre professeur…Elle devait être aussi au courant qu’il avait été viré de chez lui, comme nous l’étions tous…J’avais applaudit Tyler d’avoir donné cette idée a ses parents… Il paraitrait que le rouquin en avait même pleuré: pathétique…
Enfin rien que d’entendre le récit de la soirée où l’autre avait été viré de chez lui, que Tyler nous avait a tous raconter et celui d’Abygaelle le voyant pleurer dans les bras de la level B asiatique était un plaisir inouï… Il le méritait cet abrutit ! Il paraitrait même qu’il n’avais pas dormir a Richelieu le samedi soir directement mais qu’il avait dormit dans la rue: il faut croire que le matou orange avant trouvé sa place: dans le caniveau !
Mme Gadge nous avait fait travailler la téléportassions en changement de position: c’est-à-dire de partir d’un endroit assise pour arriver a un autre debout ou inversement.
Tout le monde se riait de Carter tandis que Lake jouait les chien de garde, mais bon nombre des élèves de ce cours étaient Level A et pas mal de personnes dans cette pièce connaissait toute l’histoire étant donné qu’ils étaient de la famille de Carter, en effet Farren, Tyler et notre professeur étaient de la même famille que le rouquin et ne se lassaient pas de s’en prendre a lui ce qui était plutôt amusant… Tyler faisait un courant d’air et disait que le froid rappelait a Carter sa nuit dans la rue, Farren lui donnait un petit coup d’électricité en se téléportant a côté de lui et lui rappelait qu’il avait essayer de tuer son père et qu’il pourrait aller en prison, que Victor Gadge était gentil pour ça… elle ne nous l’a pas prouvé mais Farren nous a assuré que si le sourire de Carter s’effaçait parfois c’était grâce a sa mère Athénaïs qui se servait de son don pour le rendre triste !
Décidément ce cours avait été passionnant ! Nous nous étions ensuite dirigé vers la salle de contrôle de don pour notre prochain cours… Une nouvelle fois des Anthracites croisèrent Carter et lui firent quelques remarques amusante du style « ouain ouain je me suis fait viré de chez moi… » en imitant Carter ou encore « c’est vrai que tu as pleuré Gadge ? » , « tu as vraiment dormi dans la rue ? » , «  tu devais te sentir a ta place a dormir dans des poubelles Gadge ! » ces remarques étaient toujours suivies de rires !
Je m’amusais beaucoup, c’était l’événement du moment et ça le resterait sans doute longtemps !
Une fois en cours des combats commencèrent, je me retrouvais contre une certaine Elizabeth Linton, je ne lui avais jamais parlé mais il paraitrai qu’elle avait découvert son don en faisant brûler son père: elle contrôlait la combustion instantanée, ça me faisait un point commun avec elle…sauf que moi je ne m’en voulais aucunement: il l’avait mérité !
Elle se plaça en face de moi et le combat commença, elle tenta de me faire brûler de l’intérieur et je souris alors, je me téléportais derrière elle puis lui lançais une boule de feu dans le dos, bien évidement ce n’était qu’une petite brûlure de rien du tout je n’allais pas la tuer au risque de me faire renvoyer tout de même, elle se tourna alors et je me téléportais dans l’autre sens afin de lui lancer une nouvelle boule de feu, son don contre le mien ne servait a rien…Elle essayait tant bien que mal de me faire brûler mais je me téléportais a chaque fois, je créai alors des répliques de moi en feu et les fis approcher doucement d’Elizabeth, la rubin me fixa alors et je sentis a nouveau une chaleur vive au niveau de mon ventre mais en me téléportant a nouveau la chaleur disparut, Djchter me demanda alors d’arrêter mais je m’amusais beaucoup et ne l’entendis pas, il gela alors mes créatures de feu et je les fis disparaitrais, je m’excusais alors et retourna m’asseoir au côté de Darko, il me sourit et annonça que mes créatures étaient magnifique mais que ces copies n’étais rien face a l’originale que j’étais, je reposais alors un baisé sur ses lèvres tandis que les combats continuèrent petit a petit alors que les nom défilèrent j’entendis celui de mon petit ami…contre Elodie… Il me sourit et je fis de même, elle allait en souffrir a mon avis…même si le don de Darko n’étais pas facile a utiliser il n’en restait pas moins dévastateur et la téléportassions lui donnait un grand avantage sur elle…
Le combat commença et elle fit pleuvoir sur l’estrade, Darko se téléporta a côté d’elle et la toucha afin d’enlever de la vie a son corps, elle lui lança de l’eau puis s’en servit pour en faire une corde qu’elle serra autour de lui comme un serpent…je n’étais nullement inquiète car je savais que Darko avait toujours son arme fatale: son intelligence ! Il annonça alors que de toute façon elle ne valait rien et que ce n’était pas un combat qui changerait ça, qu’elle était une erreur de la nature, seule level B d’une famille de level A: la honte de sa famille, petit a petit Elodie lâchait prise et il continua a dire qu’elle avait été accueillit par sa tante qui était généreuse et qu’elle s’était enfuit pour aller vivre chez une personne peu fréquentable: comme elle… Je souris et lui aussi lorsqu’elle le lâcha, il l’attrapa au cou et se servit de son don, le professeur leur demanda de se lâcher et ce fut Elodie qui s’exécuta en premier: elle était trop faible pour continuer a tenir… Je souris a Darko qui releva la tête vers moi, il s’avança vers moi pour retourner a sa place et je remarquais qu’il avait une mèche de cheveux dans les yeux, d’un geste de la main je le recoiffais et lui souris:

- Magnifique combat mon cher, quel belle stratégie…Dis-je tout sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darko Silverdale
Just so perfect...
avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: C'est MA vie, tu n'avais pas à la raconter! [Salle de contrôle de don][PV: Darko, Lexie]   Mar 27 Déc - 22:08

J'y étais enfin, au dernier cour de la journée, j'avais attendu cette heure-ci avec grande impatience toute la journée et même une grande partit du week end depuis que je savais... J'avais jugé que le dernier cour qu'on avait aujourd'hui était le moment idéale pour tout balancer au visage de cette chère Elodie, car c'était un cour où il y avait tout le monde, et où tout le monde écoutait. Il ne restait plus qu'a trouver le bon instant pour lui dire, mais cela n'était guère compliqué car durant ce genre de cour il y avait beaucoup d'occasion, et je trouverais bien le moment opportun. Je n'avais pas pus lui dire avant, car juste avant le cour de contrôle de don nous avions eut cour de téléportation, et étant donné qu'elle n'était pas dans cour, ça ne servait strictement a rien. Et d'ailleurs ça avait été un cour fort distrayant, car un bon nombre d'élève c'était moqué de Gadge, du a sa petite mésaventure avec sa famille... Lorsque le fait qu'il c'était fait virer de chez m'était arrivé aux oreilles, ça ne m'avait presque pas surpris, je me demandais même pourquoi ces parents ne l'avaient pas fait avant. Il était tellement pathétique... Je comprenais son frère et sa tante qui se faisait un plaisir de l'anéantir a chaque fois... Du coup presque personne n'avait suivis totalement le cour de Madame Gadge, j'avais juste retenue que nous avions travailler sur de la téléportation en changent de position.

Je me dirigeais donc ensuite vers mon dernier cour, celui du contrôle de don, j'y allais donc, tranquillement, le sourire aux lèvres, car même sans tout ça, c'était un cour généralement intéressant. Puis une fois dans la salle, je m'étais installé à côté de Lexie. Elle fut d'ailleurs l'une des première a passer, et elle fut contre une certaine Elisabeth, j'étais tout a fait certain qu'elle remporte contre elle, et j'eus bien raison car se fut un combat assez rapide, elle avait commencé par l'attaquer avec des boules de feu tout en se téléportant pour éviter que cette rubin n'utilise son don contre elle, avant de finir en créant des répliques d'elle en feu. Et d'ailleurs se fut le professeurs qui du l'arrêter en gelant se qu'elle avait crée. Elle revint ensuite vers moi pour s'asseoir une fois qu'elle eus gagné ce combat, et monsieur Djechter appela pendant ce temps deux nouveau combattant. Je regardais alors Lexie en souriant lorsqu'elle vint s'asseoir.

- Magnifiques création vraiment... Mais ce n'est rien a côté de l'originale.

Elle me sourit alors également avant de m'embrasser. Nous regardâmes ensuite les autres combats jusqu'à moments où j'entendis mon nom appeler en même que celui d'Elodie Lee... Mais c'est que tout ça était parfais ! Je ne pouvais pas demander mieux ! C'était un coup de chance, je n'aurais même pas besoin de réfléchir comme ça. J'affichais alors un sourire avant de me diriger vers l'estrade. C'était vrai que la petite nouvelle n'avait pas énormément de chance, chaque fois qu'il y avait un combat, une course, elle tombait sur un adversaire au dessus de ses moyens... la pauvre... C'était bien mérité. Elle débarqua alors sur l'estrade me regardant droit dans les yeux comme si elle était confiante, mais j'étais sûre qu'elle n'était pas très rassuré et pas très confiante. Le combat ne devrait pas être bien long, il me suffisait juste de me téléporter, de la toucher et le tour était jouer.

Le professeurs nous demanda alors de nous saluer, ce que nous fîmes avant de nous mettre en place, puis il donna le coup d'envoi. Elodie fit alors immédiatement tomber de la pluie, quand à moi je me téléportais aussitôt. Je ne voyais pas en quoi pourrait lui servir le fait qu'il pleuve, mais bon, je laissais alors un cour instant avant de réapparaître soudainement derrière elle, elle se retourna alors rapidement et j'en profitait pour mettre mes mains sur ses joue afin d'utiliser mon don contre elle et au même moment elle écrasa une boule d'eau sur le côté, je souriais alors a se qu'elle venait de faire, n'en comprenant pas l'inutilité. Je vis que mon don commençais a faire un peu effet sur elle, puis elle claqua des doigt et l'eau qui se trouvait sur moi se mis a former une corde fine qui s'enroulait tout autour de moi. Et cette corde formé d'eau se resserrait doucement, donc je du la lâcher. Mais alors qu'elle ne cessa pas de resserrer sa corde petit à petit, je compris que j'étais entrain de me faire battre sur le coup. Je réfléchissais un instant, avant de regarder mon adversaire avec un petit sourire en coin...

- Pas mal pour une fille qui fait la honte de sa famille... Commençais-je dans une fois un peu étouffé. Surtout que tu a été renié, rejeté et abandonné par toute ta famille car tu te trouve être la seule Level B... Personne ne voulait de toi, et la seule personne qui a bien voulu te tendre les bras tu la rejeté pour aller chez une vieille sorcière aussi peu fréquentable que tu est...

J'affichais alors un plus grand sourire lorsque je sentis son emprise me lâcher et que je vis tout les regard se tourner vers elle. J'en profitais alors pour aller rapidement vers elle, et mettre mes mains sur son cou pour utiliser une nouvelle fois mon don et la plaquer contre le mur. Mais une fois près du mur, elle réussit a me tourner pour que je sois moi contre le mur, et elle m'attrapa également par le cou. Mais je gardais tout de même mon sourire, fière de moi, surtout qu'elle en avait les larmes aux yeux, sa en rajoutait a ma joie. Malgré mon emprise sur sa gorge elle tenta tout de même de serrer ses mains. C'est le professeur qui du nous séparer également après nous avoir demander trois fois de nous arrêter, car Elodie commençais a être a cour d'énergie. Elle finit par lâcher, puis je fis de même, ne pouvant pas la vider entièrement de son énergie vitale, et mon adversaire partit immédiatement après le combat en se transformant en loup. Elle devait certainement aller partir se cacher ou aller pleurer dans son coin.

Je retournais donc a ma place à côté de Lexie, tout en affichant un sourire satisfait de moi même. En arrivant près d'elle, elle me recoiffa d'un geste de la main car j'avais une mèche devant les yeux, elle s'exclame ensuite que c'était un magnifique combat et complimenta ma stratégie en souriant, je lui en remercia donc. Puis nous assistions a la fin du cour, puis une fois celui-ci terminer, nous quittions la salle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est MA vie, tu n'avais pas à la raconter! [Salle de contrôle de don][PV: Darko, Lexie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est MA vie, tu n'avais pas à la raconter! [Salle de contrôle de don][PV: Darko, Lexie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Et si j'avais une maison"
» Alors? Quesque je t'avais dit? [PV Night]
» Cinema : J'avais 5 fils.
» Ouai bah excuse-moi, j'avais faim. [ RP ♪ Gaman ♥ Plume d'Ange ♪ ]
» 1. Si j’avais deux visages, est-ce que je porterais celui-ci ?A.L. | Perle, Zack, Masha & Madi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'école Richelieu :: L'école Richelieu :: Différentes Salles De Cours-
Sauter vers: