AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le choix. [PV: Lexie, Darko, Leina]

Aller en bas 
AuteurMessage
Elodie Lee
Smile & Hope
avatar

Messages : 1225
Date d'inscription : 13/08/2011
Localisation : Euh... Quelque part?

MessageSujet: Le choix. [PV: Lexie, Darko, Leina]   Dim 23 Oct - 16:16

Je m’étais levée tôt, le Soleil ne s’était pas encore levé lors de mon réveil mais il m’accompagnait pour mon petit déjeuné, qui était seulement composé d’un chocolat chaud. Je réfléchissais à ma rentrée mais aussi à l’emploi du temps du jour, mais le fil de mes pensées furent rapidement arrêter par le bruit d’un plateau qui se posa à côté de moi, je reconnu sans aucun mal Lexie Van Allen. Même si j’aurais préféré rester seule, je l’accueillis en souriant, nous ne parlâmes pas beaucoup avant l’arrivée de Darko, et quelques secondes après lui, ce fut Carter qui arriva. Je m’amusais vraiment…

- Vous savez quoi ? J’ai fini, je vous laisse entre vous hein…

Je me levais et poser mon plateau, où était posée ma tasse encore pleine. Je n’avais ni envie, ni l’appétit assez ouvert pour boire, pour dire à quel point j’étais dans mon assiette. Pourquoi m’obliger à choisir ? Pourquoi m’embêter à me suivre tout le temps ? Mare de ces bêtises ! Qu’ils se tapent dessus tout seul ! En attendant, j’allais sans doute être occupée pendant le cours de botanique, j’appréciais un peu cette matière, même si ce n’était pas ma préférée, et le professeur semblait bien sympathique. J’étais la première arrivée devant la classe, et en était bien heureuse, un peu de calme me ferait le plus grand bien.

Le cours commença, et je fus bien ennuyé de reprendre les cours de l’année dernière, je les connaissais par cœur, pouvant écouter que d’une oreille, mon inconscient me poussa à réfléchir aux histoires d’Anthracite et de Rubin. Je ne voulais pas prendre de parti, et pourtant on m’obligeait à le faire… Je n’étais pas un pantin, pas un jouet, j’étais juste une élève qui voulait la paix, parce qu’elle avait assez d’ennui comme ça… Tout cela n’était qu’une histoire d’hypocrisie et de mensonge, tout le monde mentait sans s’en apercevoir, si bien que même certains ne devaient plus savoir dire la vérité…

Après ce cours, c’était celui de langue elfique. N’étant pas très douée, je me concentrai un minimum mais mon esprit s’était de nouveau enfui vers les histoires de clan. Je voulais savoir en qui je pouvais avoir confiance, mais je ne le savais pas. Carter avait déjà mes faveurs, il s’était toujours montré sympathique, pour Darko ce n’était pas compliqué je lui avais à peine parlé… Mais pour le peu, ça avait l’air franc : il aimait Lexie, quant à elle, je ne le savais pas, elle était sympathique aussi… Et Lionel, un bon coup sur sa tête et je serais heureuse. Bref, il y avait de tout et de n’importe quoi dans ma pauvre petite tête. J’avais voulu être concentré, c’était raté… Je n’avais même pas vu l’heure s’écoulé que la pause de quinze minutes avait sonné, j’étais une nouvelle fois la dernière sortie : youpi…

D’après mon emploi du temps, après la récré, j’avais une heure de permanence, c’était plutôt bien… Quoique non en fait, n’ayant rien à faire j’allais me remettre à réfléchir aux Rubins et Anthracites… Flûte alors ! Il fallait bien que je me trouve une occupation… J’allais sans doute décorer les pages d’avant-garde de mes cahiers, j’aimais dessiner, alors voila de quoi passer le temps. Après cette heure de cours, j’avais un truc bizarre : combat de sabre… Et bien, et bien… Je ne connaissais pas ça. Heureusement que j’avais fait un an d’escrime dans un club scrapate ! Sinon, je me serais sans doute fait décapiter ou autre… Enfin, c’était un plutôt bizarre comme cours, j’en n’avais jamais eu avant, et j’aurais préféré ne pas en avoir. Dans la cours, je retournais sous l’arbre sous lequel j’avais parlé à Carter la première fois, j’espérais juste qu’il ne serait pas là aujourd’hui, je voulais réfléchir… Encore, mais on m’y obligeait un peu quand même. Mais je n’eus pas le temps de débuter mes réflexions que des cris de rage retentir dans la cours, il s’agissait de Lexie qui était trempée et de Madeleina qui allait vers la salle de cours, et puis à cet instant, la cloche sonna.

Après cela, je suivis tout ce qui allait en salle de permanence, je commençais à décorer l’une de mes pages de gardes. J’étais plutôt contente, je n’avais ni voisin, ni voisine de classe. Je pouvais m’étaler et me taire sans avoir à parler. Carter était à côté de Madeleina, ils parlèrent tous les deux sérieusement, Darko et Lexie quant à eux n’étaient pas là. Et puis soudain, les portes s’ouvrirent avec violence pour laisser place au couple Anthracite qui était suivi du directeur. Ils se dirigèrent tous les trois vers la table des deux Rubins. Tous les élèves se levèrent pour savoir ce qui se passait, ceux qui étaient les plus éloignés se rapprochèrent. Curieuse de nature, je ne pus m’empêcher de faire de même. Mais je me contentais de me mettre debout sur ma chaise pour avoir une vie d’ensemble sur la salle. Le directeur essayait de comprendre les choses, demandant à l’élève à la chevelure de jais pourquoi elle avait fait « ça », elle répondait sereinement, sans s’énerver qu’elle n’appréciait pas Lexie, celle-ci se défendit avec fureur dans les bras de Darko. Je ne comprenais rien à ce qui se passait… Et vu le visage des autres, ça devait être pareil… Soudainement, monsieur Lauren annonça à mademoiselle Lake, qu’elle savait à quoi elle pouvait s’attendre après son acte ; le renvoi de l’école sans doute. Je regardais l’élève Anthracite et la vie trempée… Et puis, je fis sans doute, l’une des pires erreurs de ma vie. J’interrompis tout ce tintamarre :

- C’est gentil Madeleina de me défendre… Mais c’est moi qui l’ai fait !

-Oh mon dieu ! Mais pourquoi est-ce que je faisais ça ? Pas prendre de parti hein ? Tu n’aurais pas un peu loupé ton coup Elodie ? Pensais-je. Je ne savais pas pourquoi je faisais ça, je ne voulais pas le faire, enfin si… Mais non. C’était complètement inconscient de ma part de le faire ! Quelle abrutie je faisais ! Tant pis, je n’allais tout de même pas faire marche arrière après cette erreur, on me prendrait sans doute pour une folle… Deux minutes… J’étais folle ! Tant pis ! J’entendais soudainement Carter et Lionel chuchoter non loin d’où j’étais. Le rouquin voulait qu’ils prennent ma défense, non mais… Je n’avais pas fait ça, pour qu’ils se fassent renvoyer…

- Vous ne pensez pas qu’après m’être dénoncée pour éviter le renvoi de Madeleina, je vais vous demander de vous dénoncer à ma place les garçons hein ? Dis-je aux deux amis.

Non mais, plus tarée que moi, ça n’existe pas ! Plus ça allait, plus je m’enfonçais. C’était fait, c’était fait ! Et puis, si je me faisais renvoyer, je changerais d’école et plus d’histoire de clan ! Bien ça ! Quoique, je risquais de me faire taper sur les doigts par le directeur…

- Mais pourquoi avoir fait cela ? Demanda soudainement le directeur.
- Euh… Bah… Bafouillai-je.
- Et bien ? Une réponse, s’il vous plait !
- Parce que… Darko m’a menacé lorsque j’ai demandé à Lexie de me laisser tranquille… Il s’est excusé mais… Je les ai pas acceptées et…. Et… Je me suis dis que pour lui faire plus de mal, je devrais m’en prendre à sa petite amie… Plutôt qu’à lui…

Il trouva les raisons de cet acte stupides. Bah vous savez quoi ? Moi aussi, mais personne n’était censé le savoir, d’ailleurs personne ne le savait, et mon soucis était bien là. Il soupira avant de me demander d’aller dans son bureau après le dîner, j’acquiesçais et il demanda à tous les autres élèves de s’asseoir avant de partir. Je me laissais lourdement retombée dans ma chaise avant de regarder Lexie et Darko. Eux aussi me regardaient… D’un air plutôt furieux. J’attrapais alors un cahier et me le mis devant la tête, histoire de ne voir personne. Et puis je finis par mettre ma tête dans mes bras pour respirer un peu, je fis doucement le vide et… Je sursautais en sentant une main se poser sur mon épaule. Je me redressais et fus face à Carter qui me demande pourquoi j’avais ça.

- Sais pas Répondis-je en remettant ma tête dans mes bras.

Il me dit alors que je risquais d’être renvoyée. J’étais un peu au courant. Je lui dis alors qu’au moins, hors de l’école je serais neutre. Mais il répliqua que je ne le serais sans doute pas après deux jours. Il me demanda ensuite de lui dire le jour où je saurais quelque chose. Effectivement, le sérieux, il ne connaissait pas plus que ça. La cloche sonna, et il m’invita à aller chercher mon sabre. Je me redressais soudainement, et il en conclue par lui-même que j’en n’avais pas. Il déclara que nous trouverions une solution. Je me levais et le suivis pour suivre ce cours, quelque peu particulier. Hors de question de le lâcher maintenant, Lexie et Darko sur le dos, ça ne devait pas être une très bonne chose…

Il me tenait l’avant bras et m’entraina jusqu’à la salle de cours. Une fois devant les portes, je m’arrêtais nettement et fis, instinctivement non de la tête pour lui dire que je ne voulais pas y aller. Hors de question d’y aller. La veille avait été une journée plutôt pourrie, mais alors aujourd’hui risquait d’être pire. Il m’attrapa soudainement les poignets et se mit face à moi pour me répéter que nous trouverions une solution. Je soupirais avant de me décider de remettre un pied devant l’autre. La force de la conviction ? Il semblait l’avoir avec moi… Il me conseilla d’aller voir le professeur : Madame Marlianne, je lui fis un léger sourire avant de m’exécuter. J’étais derrière elle.

- Ma… Commençai-je.
- Elodie Lee n’est ce pas ? Pas de sabre également ? Demanda durement le professeur.
- Euh… Effectivement…
- Que contrôles-tu ?
- L’eau…
- Fais toi un sabre en eau, congèle le, ça devrait faire l’affaire pour cette semaine.
- Bien madame…
- Vas t’asseoir avec les autres.
- Oui madame…

Je m’exécutais rapidement. J’avais eu l’impression de parler à un officier de l’armée… Enfin, je n’allais pas me permettre de faire des commentaires vu la situation dans laquelle j’étais. Je partis m’asseoir à côté de Carter et lui expliquai ce que madame Marlianne m’avait de mander de faire. Il hocha simplement la tête et regarda le professeur qui annonçait les deux premiers adversaires : Carter Gadge lui-même, et Rose-Mary Morwenna. Il me dit alors joyeusement d’admirer. Je souris et il partit sur l’estrade avec l’autre élève qui avait les cheveux blonds clairs et un tour de cou avec un serpent. Malgré le fait qu’ils soient dans deux clans différents, ils ne semblaient pas se détester. Et malgré le fait qu’ils ne semblaient pas se haïr, Carter la mit vite au tapis. Effectivement, il fallait admirer. Ils tournèrent à leur place et, il avait un sourire. Je lui souris à mon tour, et écoutais les noms suivants.

- Pardon ?! Je ne peux pas ! Pas contre lui ! Aide moi ! Déclarais-je à l’attention de Carter.

Comment pouvais-je avoir aussi peu de chance ?! Pourquoi Darko Silverdale. Malheureusement, mon camarade ne pouvait pas réellement m’aider. Il me donna simplement quelques conseils en me souhaitant bon courage, je l’en remerciai mais savais que je n’avais pas besoin de courage, mais d’un cercueil… En m’avançant vers mon professeur, je vis Darko à côté d’elle, il avait sourire satisfait. Ce qui était plutôt mauvais pour moi. Tant pis, je ne pouvais malheureusement rien y faire. Je me retournais vers Carter en faisant une moue, et il m’encouragea en me montrant ses deux pouces. Je vins en face de mon adversaire et, madame Marlianne de préparer mon sabre. Ah oui… J’en n’avais pas. Je fis apparaître de l’eau, lui donnait la forme d’un sabre et transformait le liquide en glace, tout en lui ordonnant de se réparer de lui-même lorsqu’il se briserait. Ça devrait faire à peu près l’affaire…

Après le signal de l’adulte, nous reculâmes tous deux de dix pas et nous mîmes face à face. Le sifflet retentit et il me fonça dessus, je réussis à me dégager de justesse. Ce fut ainsi durant un long moment : ses gestes étaient gracieux et précis, quant aux miens ils étaient le résultat de coup de chance. Si je ne m’étais jamais fait toucher, c’était toujours tout juste. J’avais bien dû voir trois des mes mèches de cheveux tomber. Et puis, j’eus à un moment donner une opportunité d’avoir l’avantage. J’étais dos à un mur et il me fonça dessus, en me décalant au bon moment, son sabre se planta dans le mur et je me précipitais derrière lui. Il réussit à retirer son sabre du mur et fis demi tour pour me voir. Je fis alors le geste qui aurait pu lu coupé toute la joue, mais au dernier moment, la lame devint une tapette à mouche qui se brisa sur tout le côté gauche de son visage. J’avais oublié que la glace briser, ça faisait comme du verre… Il avait du sang de la tempe au bas de la joue. Il passa ses doigts sur sa blessure et sa main fut recouverte du liquide rouge. J’avais qu’une chose à dire : Oh… Oh… Je suis trop gentille…

- Euh… Euh… Je suis désolée… Je ne voulais pas… M’exclamai-je.

Il répliqua alors que c’était trop tard, qu’il ne voulait plus jouer les gentils garçons. Auparavant, Darko était difficile à avoir, mais maintenant c’était pire. Je ne pouvais rien faire sans voir son sabre me passer devant les yeux ou sous la gorge. Il s’acharnait et je ne pouvais même pas reprendre mon souffle, il était bien décidé à m’avoir et, le sang sur son visage le rendait encore plus effrayant. Je m’étais faufilée sous le bureau du professeur, avait attraper une chaise pour m’en servir comme bouclier. Eheh ! Quand tu veux tu interviens madame Marlianne hein ! Pensais-je. Alors que je ne m’y attendais pas, Darko réussit à me désarmée. Je lui répétais alors que j’étais désolée. Mais il essaya de m’embrocher, comme toujours, avec justesse je ne me fis pas plantée. Et puis je crus ne pas réussir à m’en sortir après, le dernier coup. Mais avec l’un des mes réflexes pourris et dangereux, je réussis à attraper la lame sans me couper. Mais comme dis avant : réflexe pourri et dangereux… Effectivement, le côté coupant de la lame était du côté de mes paumes.

- Tu ne ferais pas ça, n’est-ce pas ?

Il répliqua alors qu’il ne se gênerait pas, je tentais de le supplier, mais ne terminais pas ma phrase qu’il enfonça la lame de son arme dans mes paumes. Je sentis une vive douleur me saisir les mains et, laisser échapper un cri de douleur, lorsqu’il ôta son sabre des mes mains avec violence. Son sabre était tâché de mon sang, et main était totalement rouge. Je regardais mes plaies qui étaient profondes, et en relevant la tête, je vis Darko qui voulait m’achever. Il leva son arme et je fermais les yeux, quand j’entendis soudainement Madame Marlianne tout arrêter. En rouvrant les yeux, je vis une nouvelle mèche de cheveux tomber, et le sabre à côté de ma gorge. Quand elle voulait celle là ! J’en pleurais, choquée, blessée et énervée, je fus plus que soulagée en attendant le professeur annoncer que le cours s’arrêterais là. Mon adversaire quitta la place de bataille et il se fit violemment bousculer par Lionel. Je regardais la salle qui se vidait et puis, il y eut le bruit d’une porcelaine qui se brise. Sur quatre pattes, les pattes avant brulantes, je courus vers le bois de l’école. Sans le vouloir, je laissais des traces ensanglantées de mon passage. Une fois dans un couloir, je repris forme humaine et repris ma course.

Une douleur supportable, peu agréable me saisissait les mains. Je n’avais rien, pas une bande, pas de mouchoir, juste mes larmes pour exprimer des sentiments qui se mélangeait en moi. Malgré le sang de qui couvraient mes mains, je retirais les larmes qui glissaient le long de mes joues. Les larmes translucides, avaient laissés place à des larmes de sang, j’étais entièrement couverte du liquide rouge qui parcourait tout mon corps. Je m’enfonçais alors doucement dans le bois, lorsque j’entendis retentir mon prénom. Je regardais d’où venait cette voix en reconnaissant celle de Carter. Il sembla sentir ma présence et il se retourna. Il s’approcha doucement et me demanda comment j’allais. Je retirais alors les dernières larmes de mes joues avec mes mains ensanglantées. Il dit alors pour détendre l’atmosphère, que je faisais peur qu’on aurait dit que j’avais fait un meurtre. Je lui jetais alors un regard noir. Il répliqua qu’il plaisantait et me demanda de venir le voir, pour qu’il me soigne. Je dis alors sèchement que je ne voulais pas, et il me pria de ne pas faire l’enfant et me redemanda de venir. Mais je ne voulais pas, et lui demandais entre deux sanglots :

- Pourquoi moi ?!

Il ne comprit pas, et me fit comprendre d’être plus précise. Je lui dis alors que je n’avais rien fait à Darko, sauf lui casser une tapette à mouche en glace en pleine face. Il me dit que ce n’était pas pour ça, et rajouta qu’il m’expliquerait si je le laissais m’aider. Je m’avançais alors vers lui, et il me tendit l’une de ses mains pour que je la prenne. Je lui attrapais donc le bout des doigts et il regarda la blessure avant de faire une moue en disant que c’était si grave qu’il fallait couper. Sans doute était-ce pour plaisanter, mais de montre autre main je lui donnais un coup dans l’épaule en couinant de douleur, car j’avais planté mes ongles dans la paume de ma main en le frappant. Il continua a dire que j’avais la preuve qu’il fallait couper, avant de vite dire qu’il plaisantait et de me demander de tendre mes mains les paumes face au ciel. Je m’exécutais et il sortit une fiole de sa poche, expliquant que c’était de l’huile de Cèdre d’Atlas. C’était une plante aux vertus cicatrisantes. Il fit tomber quelques goûtes dans mes mains et je sentis une douche chaleur envahir mes mains. Après quelques secondes, les entailles avaient laissé place à une légère cicatrice qui disparaîtrait dans la journée. Carter dit alors, que sans les blessures, on aurait vraiment dit une meurtrière.

- Vraiment, les sérieux tu ne connais pas… Dis-je avec un léger sourire.

Il dit alors qu’il préférait me voir ainsi et m’invita à me retirer le sang que je pouvais enlever. Je fis alors non de la tête. J’annonçais qu’il m’avait aidée, alors je voulais mes explications. Il répondit que c’était simple, que j’avais empêché Madeleina de se faire renvoyer, et que donc, Lexie et Darko n’étaient pas contents. Super, j’avais deux excellents sorciers de level A sur le dos ! La chance me souriait de jour en jour… Il rajouta ensuite, que maintenant je devais me débarbouiller. Je lui dis alors que c’était comme si c’était fait. Je fis apparaître un peu d’eau et nettoyais mes mains et mon visage. Il retira aussi le peu de sang que je lui avais mis sur ses doigts, en lui prenant la main, sans prendre la peine de retirer la tâche sur son épaule que j’avais laissé en lui donnant un petit coup. Je dis disparaître ma flaque d’eau volante et souriait. Souriait d’un faux sourire, une fausse joie brillait dans mon regard, et Carter semblait l’avoir remarqué en me demandant si j’allais bien. J’hochais simplement la tête, alors que ça n’allait pas. Je ne savais pas ce que je devais faire, ce que je devais penser de tout cela, l’hypocrisie générale me rendait quasiment folle. Et pour tenter de cacher tout cela, je me mis à marcher vers le château, mais il m’attrapa le poignet et me demanda si j’étais sûre que j’allais bien. La question en elle-même me faisait comprendre que non car je ne savais pas quoi répondre, l’ignorance était l’une des pires tortures, et je mis alors à pleurer de nouveau. Il ouvrit alors ses bras, et m’invita alors lui faire un câlin. Je ne le connaissais pas, je ne savais pas qui il était, s’il mentait, s’il ne faisait pas ça que pour avoir ma confiance, et pourtant je vins dans ses bras. Pour quelle raison ? Parce que j’en avais tout bonnement besoin. Je voulais juste un petit moment me sentir bien, juste un instant faire confiance à quelqu’un. S’il le faisait avec sincérité, j’étais contente, sinon tant pis, j’étais tombée dans la gueule du loup. Il me consola calmement en me disant que tout était terminé, que j’irais mieux une fois que j’aurais mangé. Il me lâcha soudainement et pris mon visage dans ses mains. Il me demanda de le regarder deux minutes et je le fis. Il annonça qu’il resterait toute la fin de la journée avec moi, qu’il ne me laisserait pas seule et qu’il m’aiderait du mieux qu’il pourrait, et rajoutait que je devais arrêter de pleurer pour ne pas faire plaisir à Darko, qui serait ravie de me voir en pleure. Je dis alors doucement en séchant de nouveau mes larmes :

- Tu vois, t’es sérieux quand tu veux.

Il redit qu’il préférait me voir ainsi plutôt qu’en larme. Il dit ensuite que nous devions manger en trente minutes. J’inspirais profondément avant de prendre le chemin vers la cafétéria. Il dit alors qu’il espérait qu’il resterait des pommes pour moi. Je le regardais avec un léger sourire, en répliquant que je ne mangeais pas que des pommes. Et il m’annonça en plaisantant, qu’il pensait que j’étais « pommivore ».

- Vraiment, sérieux quand tu veux…

Nous partîmes ensemble vers le self. Une fois à l’intérieur, je cherchais Darko du regard, je le vis et lui, en me voyant me fis un grand sourire, en échange je luis fis un regard noir avant de suivre Carter. Je regardais le plat du jour : purée et poulet. Je fis alors comprendre mon dégoût et, mon camarade répétait que j’étais bien une « pommivore ». Il attrapa alors une pomme, et me la lança. Je rattrapais le fruit en le remerciant. Contrairement à moi, il avait un plateau bien garnis : entrée, plat, fromage et dessert. Je lui fis d’ailleurs remarqué et il me sourit. Nous nous assîmes à une table vide et je terminais ma pomme en me posant sur une chaise. Il s’exclama alors que j’avais terminé et qu’il n’avait pas encore commencé, je répondis alors qu’il aurait du mal à finir en trente minutes, mais déclarais que je pouvais l’aider. J’attrapais sa part de gâteau au chocolat. Il me demanda alors pourquoi j’avais pris le dessert, et pas l’entrée. Je dis répliquai que le chocolat c’était meilleur, et qu’il avait sa fourchette dans sa salade. Il me surnomma alors princesse pour me demander de lui rendre sa part de gâteau.

- Je prends ton gâteau en otage… mais je suis une Princesse… T’es pas logique.

Il dit alors en disant que la Princesse voleuse de gâteau, ne devait pas toucher la Princesse gâteau au chocolat. Je soupirais et croquai la part de fondant au chocolat. Quand soudainement, j’entendis la voix de madame Marlianne appeler Carter. Ce qui le fit sursauter et avaler sa feuille de salade de travers.

- Finit l’heure du repas pour vous monsieur Gadge ! Vous allez aider mademoiselle Lee pour le cours suivant pour ne pas perdre de temps ! Vous mangerez ce soir !

Il soupira et s’exécuta. Il me demanda de l’attendre ici en attendant qu’il pose son plateau. Une fois dos à moi, je partis chercher un autre part de gâteau chocolat. En revenant, je tendis le dessert à Carter en souriant. Il la prit et me remercia. Je lui demandais ensuite pourquoi il devait m’aider, et il répondit pour me trouver une monture. Je déclarais que je ne voyais pas ce qu’il y avait de compliqué là dedans, et il répliqua que je verrais et me demanda de prendre sa main. Téléportation… Super… Je mis alors mes doigts dans sa paume et eus l’impression de faire les montagnes russes avant de me retrouver face aux écuries de l’école.

Il m’annonça que je devais rentrer toute seule, car il ne pouvait pas rentrer avec son gâteau au chocolat. J’hochais la tête, et ouvris les grandes portes de fer. Il y avait de nombreux box et je partis voir le premier. Il y avait le nom de Lexie sur la porte et celui de l’animal : Altesse. La porte était légèrement plus grande que moi, je me mis sur la pointe des pieds pour voir le cheval, mais à peine mes yeux furent posés sur la monture de la chef des Anthracies que je me baissais rapidement et sortir de l’écurie à quatre pates. Les portes franchis je me redressais et hurlais à Carter :

- Des dragons ?! Tu aurais pu prévenir nan ?! Comment tu veux que je trouve un dragon ?! Je vais me faire tuer ! C’est vraiment pas ma journée ! Et ce n’est vraiment pas drôle !

Mais semblait bien l’amuser lui… Je soupirais et lui demandais comment je pouvais choisir le bon dragon, et il expliqua que c’était le dragon qui choisissait son cavalier. Je lui demandais alors s’il pouvait m’aider, il dit alors qu’il s’était déjà aventurer dedans, et qu’il ne voulait plus essayer. Je lui demandais ce qui lui était arrivé, et il sembla hésiter à répondre. Quand soudainement, le voix de Lionel retentit derrière nous, pour m’expliquer que Carter avait été brûlé au troisième degré et avait dû rester à l’infirmerie une semaine. Il vint ensuite face à moi, en me disant que je ne trouverais pas de dragon, vu que je n’étais pas douée du tout.

- Merci de ton soutient, ça fait toujours plaisir…

Il ne dit rien et entra dans l’écurie. Il m’énervait celui là… Il allait sans doute finir en glaçon avant la fin de l’année, enfin si je ne me fais pas renvoyée… Carter dit alors que pendant que je trouverais mon dragon, il préparerait le sien. Je lui demandais comment était le sien, et il répondit que ça en était un d’argent, avant de s’exclamer que je devais y aller, toujours en m’appelant Princesse.

- J’y cours ! J’y vole ! J’y nage ! Ah ! Et j’oubliais… Je ne suis pas une princesse !

Bien évidemment, le dernier du box fut celui où m’attendait mon dragon. Une dragonne blanche au nom de Java. Puisque je l’avais trouvée, je partis voir mon ami pour lui demander ce que je devais faire. En arrivant à côté de lui, je le vis au côté d’un magnifique dragon d’argent. Je demandais donc son autorisation pour l’approcher. Carter m’expliqua que comme il m’appréciait, son dragon ne me ferait pas de mal. Il me demanda d’attendre un court instant, et il m’expliquerait. Une fois la griffe de Silver coupé, il me demanda de le suivre. Une fois à l’intérieur, il me plaqua violemment avec son bras contre le mur me demandant de ne pas bouger. Il était face au mur, alors que j’étais dos à celui-ci. A l’entrée de l’écurie se tenait Lexie habillée avec élégance. Elle siffla et sa dragonne sortie en trombe de son box, tapant sa queue un peu partout, passant juste au dessus de ma tête et de elle de Carter. Une fois sortie, je voulus me retirer de la protection de Carter, mais il me fit non de la tête. Je regardais de nouveau à l’entrée, cette fois c’était Madeleina. Elle entra fièrement dans l’écurie et alla dans un box ou le dragon semblait bien agité. Une fois sortie, elle tenait en licol un dragon rouge qui montra ses plus belles flammes avant de sortir. Cette fois, mon camarade me laissa bouger. Il me demanda s’il m’avait fait mal, je fis non de la tête et lui demanda comment les deux chefs de clan avaient trouvé leur dragon. Il dit alors que ça c’était fait naturellement, comme si elles avaient toujours su. Il me demanda d’aller chercher Java ma dragonne pendant qu’il chercherait le matériel de pansage.

Je sortis du box avec ma dragonne attachée avec un licol en eau et fus rejoins par Carter qu’il m’invita à l’attacher à côté de Silver. Il me dit ensuite que je devrais monter la première fois à cru. Je le regardais choquée et il m’annonça que tout le monde était passé par là, sauf Leina et Lexie qui connaissaient l’existence de ce cours et qu’elles avaient toujours eu une selle. J’hochais doucement la tête ne sachant que dire, il sortit le premier et partis voir son dragon. En sortant, je sentis tous les regards poser sur moi, ce qui me mit mal à l’aise. Java le sentant, se mit à grogner mais je lui demandais calmement de se calmer jusqu’au moment où Darko arriva, me demandant si c’était réellement mon dragon car je ne la maîtrisais pas bien, mais qu’au final, ça pouvait être possible car j’avais le même qu’un dragon. Je lui demandais alors de se taire. Il dit alors tout haut que je commençais à me rebeller, avant de me demander comment allaient mes mains et si j’avais réellement pleurer. Oh ! Mais tu ne joues plus les gentils garçons ? Moi j’arrête les gentilles fifilles aussi !

- Faudrait réellement que tu apprennes à te taire et que tu réfléchisses avant de parler. Oh ! Mais tu ne sauras pas le faire… Tu es tellement bête que tu es incapable de réfléchir !

Il me demanda alors comment j’osais lui parler ainsi. Je ne pus rien dire, que Java se mit devant moi pour me protéger. Mais le dragon bleu de Darko se détacha, envoyant une décharge électrique à Java, qui se rugissais de douleur avant de contre attaquer avec de la glace. Les dragons tentèrent de se mordre, de se griffer jusqu’au moment où je décidais que tout devait s’arrêter.

- ça suffit ! Darko ! Si tu n’es pas capable de récupérer ton dragon, demande de l’aide ! Mais fait quelque chose ! Si tu veux régler notre différent, on le fera mais tu ne le fais par l’intermédiaire des dragons ! Sale lâche !

Il me redemandant comment j’osais lui parler ainsi. Je lui répondis donc :

- Je n’ose rien du tout ! Je dis ce que je pense ! Alors ramène ton dragon !

Il annonça alors qu’il ne voulait pas m’obéir. Je dis alors que s’il voulait m’attaquer, il devrait le faire de dos, car il ne méritait pas d’autre victoire. Je repris la longe de ma dragonne et tournais le dos à l’Anthracite. J’entendis alors Lexie arrêter Darko et lui demander de se calmer. Je partis donc calmement vers Carter qui m’accueillit en souriant tout en me félicitant d’avoir cloué le bec à Darko. Je souris et il m’expliqua ce que je devais faire.

Une fois ma dragonne prête Madame Marlianne nous demandant de monter en donnant les membres de chaque équipe. Je demandais à Carter, en le surnommant « petite lutin rouquin » comment je devais le faire puisque je n’avais pas de selle. Il répliqua joyeusement qu’il devait avoir une tête de plus que moi, alors que « petit » ne lui était pas destiné. Il me demanda ensuite d’avoir confiance en moi et en Java. Il monta ensuite sur Silver. Je discutais donc avec Carter au sujet du surnom qu’il m’avait donné, quand Darko me demanda de me taire au lieu de faire perdre du temps à notre équipe. Et oui… je m’étais retrouvée avec lui… Mais décidée à ne plus me laisser faire, je répliquais :

– Mais c’est que tu te prends pour le chef Darko… Vas donc te faire cuire un œuf !

Il me dit alors que je me sentais pousser des ailes. Carter calma alors le jeu, mais je me permis d’affirmer les dire du jeune élève blond en me faisant des ailes d’eau pour monter sur Java. Le propriétaire du dragon bleu partit la tête haute, et mon ami m’annonça que je n’aimais vraiment pas l’Anthracite, je lui fis remarquer que c’était surtout Darko qui ne m’aimait pas. Je demandais ensuite comment on faisait pour bouger, il sourit et me dit que je verrais. Il ne m’aidait pas là… Et puis il s’avança et en pensant à le suivre, Java le suivit. En avançant, j’entendis Lexie et Madeleina qui se disputaient encore, elles étaient dans la même équipe, ce qui n’était pas forcément une bonne chose... Enfin, je suivis Carter vers le terrain et attendis que les deux premiers adversaires soient désignés, il s’agissait de Sulpicia et Florian. La vampire gagna, ce fut plutôt sympa à regarder, quoique dangereux. Je ne voyais vraiment pas comment j’allais m’en sortir. Les suivants étaient Darko et Stefan… Je le plaignais sincèrement, et il y avait de quoi. En deux minutes, il tomba avec son dragon pendant que son adversaire finissait la course comme le veut le règlement. Madame Marliane accompagna Stefan et Absolu dans l’écurie pour les soigner. Une fois à terre, Darko se moqua de la chute du loup-garou et me regarda en exprimant son avis sur le fait qu’il voulait que je fasse de même. Carter prit rapidement ma défense, mais leur dispute pris fin à l’arrivée du professeur. Elle donna le nom des deux adversaires suivant : Carter et Alicia. Elle précisa à l’adversaire du rouquin, que l’utilisation des dons à dragon était interdit. La course se produisit sans accident cette fois, avec la victoire de Carter. Je lui dis bravo, avant de lui demander quel était le don d’Alicia pour savoir pourquoi, on lui avait demandé de ne pas utiliser son don. Il répondit qu’elle pouvait contrôler les actes des autres. Et puis, il y eut le nom des deux suivants. Lorsque je les attendis, j’annonçais à mon ami que je ne voulais pas y aller, et que je n’irais pas. Il me poussa alors à avoir le courage de la faire, pour ne pas donner la satisfaction à Lexie en lui montrant que j’avais peur d’elle. Effectivement, il avait une grande force de conviction sur moi.

Ligne de départ, au son du départ je m’envolais en même temps que mon adversaire. Nos dragonnes jouèrent des griffes, des dents, de leur pouvoir. Java fut violemment mordue au coup mais réussit à se dégager de la mâchoire d’Altesse. Et puis, je vis Lexie faire une boule de feu de me la lancer de plein fouet dans la poitrine, me faisant tomber de ma monture. Je fis une chute libre, durant laquelle je ne pouvais crier à cause de la vive douleur dont j’étais prise. Je tombais alors dans l’un des lacs de la forêt et puis y restais un petit instant, ne pouvant me noyer, je remontais à la surface lentement. Une fois la tête hors de l’eau, je vins près de la berge et essayais de sortir de l’eau, n’ayant pas pied, j’eus du mal et retombais dans le point d’eau. Je sentis alors quelque chose me sortir de l’eau et vis Java me sortir de l’eau en me soulevant grâce à mon pull. Fatiguée, elle m’aida même à me mettre sur son dos et nous nous envolâmes vers le terrain.

Une fois arrivée, j’étais affalée sur le cou de ma dragonne. Madame Marlianne me demanda si j’allais bien et je lui répondis désagréablement, elle me le fit remarquer et me demanda de reprendre ma place. Je vins à côté de Carter qui, alla voir le professeur. Je ne pris même pas la peine de le suivre. Il revint à côté de moi, et me demanda de le suivre en m’expliquant qu’il avait demandé l’autorisation de la prof pour m’aider à soigner Java, et moi-même par la même occasion. Devant les écuries, j’eus du mal à descendre, mais en ayant insisté et en m’aidant, Carter et Java m’aidèrent à mettre pied à terre. Mon ami mit son dragon dans son box pendant que j’attachais Java, et m’assis devant elle en mettant ma tête dans mes genoux. Après quelques minutes, je sentis quelqu’un s’asseoir à ma droite. Il était évident que c’était Carter, il me demanda une nouvelle fois si j’allais bien. Je relevais le visage et lui dis :

- Tu te souviens, tu m’as dit de te le dire le jour où je saurais quelque chose, je sais un truc.

Il me demanda ce que je savais, et je lui répondis que je savais que je voulais être dans son clan. Il passa alors son bras sur mes épaules et je posais ma tête sur son épaule gauche avant de lui demander.

- Maintenant que j’ai choisi ton clan, tu vas me laisser ?

Il m’expliqua alors qu’il ne voulait pas me laisser, et pourquoi il ne voilait pas. Et me demanda de me lever pour nous occuper de Java.


Dernière édition par Elodie Lee le Mar 15 Nov - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-shadow.forums-actifs.com
Madeleina Lake
Cold Soul
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 21/08/2011
Localisation : A l'école Richelieu

MessageSujet: Re: Le choix. [PV: Lexie, Darko, Leina]   Lun 24 Oct - 12:45

7 :45 – Dans la cafétéria.


Je n’étais pas la première à être descendue, il y avait déjà Elodie qui touillait sa boisson chaude. Elle semblait perdue dans ses pensées, et je n pouvais me permettre d’aller la voir. Ce n’était pas grâce à moi qu’elle allait choisir mon clan. Même si je voulais la voir avec moi, je ne pouvais lui forcer la main, et je ne pouvais faire comme Lexie. Je ne pouvais résoudre à être ce que je détestais. Les mensonges, la méchanceté était à proscrire, j’étais froide mais pas méchantes. Je ne méprisais pas ceux qui étaient de level C, quelque soit leur nature, et je ne pouvais pas comprendre comment on pouvait les mépriser. Personne ne choisit sa nature, nous naissons ainsi. Il était absurde que de détester une personne pour son level…

Je bus doucement mon café quand je vis Carter s’asseoir à côté de moi. Je lui souris et il me demanda comment j’allais. Je lui répondis que tout allait bien et lui retournais la question. Soudainement, d’autres personnes arrivèrent dans la cafétéria, il s’agissait de Lexie et Darko. Je ne pris même pas la peine de continuer à les regarder, ils m’agaçaient au plus au point et je me devais de garder mon sang froid. Ils choisirent leur petit déjeuner et, s’assirent à côté d’Elodie. Je regardais alors Carter et il comprit ce que je souhaitais. C’était plus qu’agréable d’avoir quelqu’un qui me comprenait sans avoir à parler. Il prit ce qu’il voulait pour son petit déjeuner et partit à l’autre table. En s’asseyant, Elodie se leva et sortit pour se diriger vers les salles de classe. Elle était mieux toute seule qu’en compagnie du couple Anthracite.

Je finis mon petit déjeuner et Carter me rejoint de nouveau. Je lui souris amicalement et nous nous mîmes à parler calmement de la situation dans laquelle nous étions. Il y avait apparemment encore quelques chances pour que la nouvelle choisisse notre clan. Mais il ne fallait pas lui forcer la main trop brutalement, ça serait une erreur de notre part que de l’obliger avec trop de brutalité. Mais avec mon meilleur ami, il était bien difficile d’être plus sympathique.

- Je pense que tu devrais rester avec elle, ou du moins garder un œil sur elle, on ne sait jamais ce que pourrait faire Lexie, enfin c’est comme tu veux. Quant à moi, je vais avoir une petite occupation pendant la pause de quinze minutes.

Je me levais sans donner d’explication et partis vers les salles de classe.

10h15 – Couloir des dortoirs des filles.


Je n’avais rien dit à Carter pour ne pas qu’il m’en empêche. C’était plutôt risquer, mais qui ne tenait rien n’avait rien. Je savais que Lexie aurait besoin de remonter, par qu’elle aurait oublié quelque chose dans la salle de bain, ou du moins que l’un de ses objets voleraient comme par magie vers la salle de bain sans qu’elle le sache… Enfin bref, j’étais à l’un des bouts de couloir et j’attendis que mon ennemie entre dans la salle de bain pour récupérer son bijou oublier. Je l’entendis alors monter les escaliers et puis, elle ne me vit pas et entra comme voulu dans la salle d’eau. Je jetais alors un sors à la porte pour qu’elle puisse plus s’ouvrir de l’intérieur et pour de l’eau y reste bloquée. C’était plutôt des sors simple maintenant, il y aurait eu un temps où j’aurais pris beaucoup de temps à les faire, mais là c’était comme dirait certain : les doigts dans le nez.

Après m’être assurée que tout était bon, je fermais doucement les yeux pour visualiser les différents robinets, une fois les images bien en tête, je les imaginais sauter pour envahir la salle de bain d’eau. Soudain, des hurlements se firent entendre, en rouvrant les yeux je vis un peu d’eau s’écouler de la porte. Je n’avais pas très bien réussi mon sort, mais il ne laissait passer que quelques gouttes d’eau. J’avais un sourire aux lèvres en imaginant Lexie paniquée par le niveau d’eau qui montait. Et puis soudain, une personne monta les escaliers, en voyant Darko je me téléportais, sachant qu’il allait sauver sa douce. Le meurtre était interdit à l’école, je ne voulais pas réellement noyer Van Allen, juste lui faire peur… Tant pis, elle serait sauver par son prince charmant… En un bruit de pétard, je me retrouvais dans la cours. En regardant autour de moi, je vis Carter qui m’interrogea du regard.

- Disons que je risque d’avoir des ennuis. Lui dis-je.

Soudain, des hurlements de rage se firent entendre venant de mon dos. Je me retournais et vis Lexie trempée de la tête au pied. Heureusement que son maquillage tenait face à l’eau. Je lui souris simplement, et lui répondis calmement qu’il était plus pratique que de se doucher sans ses vêtements. La cloche sonna, et je m’attendais bien à ce que les choses ne s’arrêtent pas là. Carter resta avec moi, et je lui expliquais ce que j’avais fait en allant vers la salle de permanence.

10 :30 – Salle de permanence.


Je commençais doucement mes premiers devoirs sous le regard désapprobateur de Carter. Même s’il était aux premiers abord, quelqu’un de peu sérieux, il pouvait se le montrer et c’était plutôt agaçant pour moi, je savais et lui aussi, que ce que j’avais fait n’était pas du tout très intelligent de ma part, mais ne pas pouvoir toucher à un seul cheveux de Lexie durant de mois, m’avait manqué et je n’avais pas pu résister au fait de lui faire peur. Bon, je risquais gros sur le coup, mais ça en valait la peine. Et si je venais à être renvoyée, je pourrais faire du coup bas à Van Allen hors de l’école, à ce moment là, il n’y aurait plus aucune règle…

Alors que venais de terminer ma traduction sur les langes elfiques, les portes de la salle s’ouvrir à la volée. Van Allen, Silverdale et monsieur Lauren firent leur entrée pour se poster devant moi. Cela attira bien évidemment tous les petits curieux autour de nous. Je fermais doucement mon cahier et regardais tout ce petit monde calmement. Le directeur me demanda pourquoi j’avais fait cette mauvaise blague à Lexie.

- Parce qu’elle m’insupporte au plus au point. Répondis-je sereinement.

La dite victime commença alors à se défendre en hurlant, rajoutant par-dessus tout cela, des larmes de crocodiles. Je commençais à mon tour à défendre mon point de vu, mais l’adulte nous demanda de nous taire et que je devais l’écouter. Je me tournais alors vers lui, mon visage toujours aussi froid qu’à mon habitude. Il me dit que je savais à quoi je pouvais m’attendre comme punition, il était évidement que je risquais le renvoi. Mais soudainement, une chose inattendue se passa : la petite nouvelle se dénonça à ma place, disant qu’elle était la responsable, et que je n’avais pas à prendre sa défense. Je regardais alors Carter qui me fit comprendre qu’il ne savait pas non plus pourquoi Elodie faisait ça. Il se glissa alors doucement à côté de Lionel pour lui demander quelque chose. Mademoiselle neutralité à un peu briser ses valeurs là… Je ne comprenais vraiment pas pourquoi elle faisait ça, je n’avais jamais été réellement gentille avec elle, mais elle venait tout juste de s’attirer les foudres de tous les Anthracites. Elle discuta un court instant avec le directeur, ses excuses n’étaient pas très convaincantes mais monsieur Laurent semblait y croire, après quoi elle ordonna à Carter et Lionel de ne pas la défendre… Le directeur la convoqua ensuite dans son bureau après le dîner. Je fis alors signe à mon meilleur ami de rester avec la nouvelle. Toute seule après avoir pris ma défense n’était pas du tout une bonne idée…

10 :55 – Salle de combat de sabre, après le passage de Darko et Elodie


- Va la chercher, elle a besoin d’aide. Prends ça aussi, de l’huile de Cèdre d’Atlas. Dis-je à l’attention de Carter en lui tendant une petite fiole.

Silverdale avait vraiment été un mauvais joueur sur le coup, et Elodie un peu stupide. Elle avait voulu éviter de le blesser avec sa tapette à mouche. La gentillesse n’était vraiment pas quelque chose à faire dans sa situation, surtout face aux Anthracites. Madame Marlianne, après cet accident nous laissa partir avec une trentaine de minutes d’avance, ce qui permettait à tout le monde de prendre son temps pour le déjeuner avant le cours de course de Dragon. Enfin, il fallait espérer qu’elle nous laisserait faire nos équipes pour éviter à la pauvre Elodie de finir contre un autre adversaire peu commode, et aux deux clans d’être mélanger. Mais, comme chaque début d’année, nous allions sans doute avec le droit à des équipes imposées… Je me dirigeais donc seule vers la cafétéria, espérant qua Carter allait rapidement retrouver la nouvelle pour qu’ils aillent dîner et qu’il l’aide avec sa future monture.

14 :00 – Stade aux dragons


Je m’étais rapidement changée pour être habillée de façon convenable pour monter. Je me téléportais ensuite devant les écuries pour aller chercher Athéna. J’avais manqué de peu l’entrée de Lexie, c’était plutôt tant mieux en fait. En entrant je vis Carter et Elodie, il savait que les sorties de ma dragonne n’était pas très calme, j’avais beau essayé de lui demander d’être moins fière, elle n’y arrivait pas, elle me ressemblait un peu trop sous se point de vu. A peine arrivai-je devant le box, que le gros reptile se mit à rugir, j’y entrais avec mon licol et le lui mis sans aucun mal. En sortant, la dragonne se mit à cracher des flammes en tout sens sans mettre feu au bâtiment. On s’était rapidement trouvée toutes les deux, elle m’avait sentie et avait littéralement foncé sur moi, avant de s’arrêter à quelques millimètres de mon visage. On avait très vite compris que nous étions faites l’une pour l’autre. Je sortis donc tranquillement de l’écurie et commençais à panser ma monture.

Après les deux équipes données, je fus très agacée de me retrouver avec Lexie. D’ailleurs, elle était du même avis que moi, nous nous disputâmes violemment sans avoir recours à la magie, car notre professeur nous avait arrêté avant. Sur le dos d’Athéna, je préférais ignorer la présence de la petite barbie plutôt que de perdre mon temps avec elle. Malheureusement pour elle, elle allait devoir me supporter un long moment, je n’allais pas me faire renvoyer d’ici un bon bout de temps, et je le devais à Elodie. Qui avait comme adversaire ma pire ennemie. Elle n’avait vraiment pas eu de chance, et après ma chute de Stefan, elle ne devait guère être très rassurée, mais en compagnie de Carter, elle devait être un peu mieux que seule.

Son passage s’était résumé à une chute plutôt violente et étrange. Je me demandais même si Lexie n’avait pas un peu tricher en utilisant son don… Je demanderais à l’heure du dîner à Carter, s’il n’aurait pas remarqué une quelconque brûlure, puisqu’il était partie s’occuper d’elle… Mais il était évidement que Van Allen aurait très bien pu tricher… Je soupirais ensuite en me retrouvant contre Rose-Mary Morwenna, il me serait très simple de gagner, d’ailleurs c’était ce que j’avais fait… Pas amusant du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie Van Allen
» AnthracitePrincess.
avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 15/08/2011
Localisation : Richelieu
Age : 24

MessageSujet: Re: Le choix. [PV: Lexie, Darko, Leina]   Mar 25 Oct - 16:19

La salle était sombre et seule une petite lumière au plafond éclairait la pièce, l’eau m’arrivaient aux genoux et la brunette pleurait et hurlait pour que je la libère. Darko a mes côtés me souriait et me proposais d’en finir. Je souriais et poussai doucement la manette vers les deux lettres « on ». Aussitôt des cris de douleur retentirent, ceux de la pauvre petite chose sans défenses, elle me suppliait d’arrêter et sanglotait.

- J’aurais aimé que notre rivalité continue…tu auras été une bonne adversaire…enfin le peu de temps que tu aura vécu ! A dieu…Madeleina Lake !

Elle hurlait toujours de douleur, moi et Darko nous sourîmes, protégés par l’eau pure versée dans la pièce. Nous nous téléportâmes dans une autre pièce laissant le niveau d’eau monter et mon ennemie mourir dans cette pièce quand soudain « bip bip bip bip… »


Ma main tapait a l’aveugle sur la table basse et trouva enfin le bouton. Je sortis de mon lit et alla me préparer, aujourd’hui je porterais un pantalon en cuir et un bustier noir a dentelle avec mes nouveaux escarpins. Une fois prête je pris forme animale et me rendit dans la chambre de mon tendre Darko, je m’étais levée trente minutes avant lui pour pouvoir le réveiller, il était le dernier de la chambre a dormir. Bien heureusement personne ne s’étonnait de la présence d’un serpent dans le dortoir des garçons, certains Anthracites me saluaient même, les rares Rubins qui menaçaient encore de me dénoncer avaient le droit a un joli sourire de ma part, laissant paraitre mes crochets pleins de venins, ils se taisaient alors et me laissaient passer.
Une fois dans la chambre je repris forme humaine et m’assit au coté de Darko qui dormait encore, j’éteints sont réveil et lui caressa doucement les cheveux pour le réveiller. Il me sourit et m’embrassa. Un professeur entra alors et je repris instinctivement forme animal puis me cacha sous les draps. Je ressortis ensuite et monta sur les épaules de mon prince des ténèbres, il se regarda dans le miroir, il était magnifique comme toujours ! Je lui fis remarqué et il ajouta que c’était grâce a la présence du cobra royale sur ses épaules. Je me rendis a la cafétéria tandis que Darko se préparait, je croissais Rosy en prenant mon plateau

- Regarde Elodie Lee est toute seule, je vais aller lui tenir compagnie...fis-je en prenant mon plateau.


Je laissais donc mon amie avec Florian et partit en direction de la table de l’asiatique.
Nous discutâmes un moment de choses et d’autres, je me doutais qu’elle devait en avoir mare de parler des clans et je voulais me montrer agréable avec elle, après tout même si elle n’avait pas encore choisit mon clan elle ne m’avait rien fait et je me devais donc de la traiter comme un membre de la famille des Anthracites. Darko nous rejoignit quelques instant après et nous continuâmes de discuter quand soudain un chat roux fait de stupidité, d’imbécilité et de grossièreté vint se poser comme une fleur a coté de la demoiselle qui décida de prendre congé.
Abrutit de rouquin ! Soudain la cloche sonna et annonça le début des cours.
Ce ne fut cependant qu'au bout des deux heures que je touchai mon cou pour attraper mon collier et ne sentit rien…

- Zut j’ai oublié le collier de ma mère dans la salle de bain ! Fis-je en me téléportant pour aller le chercher.

Ce collier était celui de la famille, je ne le mettais que très rarement mais il avait une grande valeur sentimentale. Une fois dans la salle de bain, je courus vers le lavabo ou il était posé et soudain la porte se referma avec violence et les robinets explosèrent: Madeleina ! Sale petite lâche ! Incapable de venir se battre en face ! Elle préfère jouer et crée des pièges !
Malheureusement avec le niveau d’eau qui était monté et le sort jeter a la porte il m’était impossible de l’ouvrir et le feu ne m’était d’aucune utilité. Contrairement a d’autres personnes qui se seraient trouvée dans la même situation je ne m’inquiétais pas, j’étais au contraire en colère. Quelques minutes après que le niveau d’eau ne m’empêche de respirer la porte s’ouvrit, je fus emportée par le mouvement de l’eau et tomba sur Darko. Il annonça en souriant qu’il ne se lassait pas de me sauver la vie et je déposais un baiser sur ses lèvres:

- Merci…éh…commençais-je en esquissant un sourire, j’ai le moyen de faire renvoyer Lake !

Je me levais et lui tendis la main pour me téléporter dans la cours.
Lake eut encore une fois une remarque des plus stupides qui me donnaient une raison de plus de l’accuser, nous nous rendîmes dans le bureau de Monsieur Laurent et je lui expliquai tout ce qui s’était passé, nous avions une heure de permanence alors autant s’en servir. J’utilisais alors mon don inné pour la manipulation et pleurait, prenant soins de laisser mon maquillage couler un peu étant donné que l’eau n’y était pas parvenue - j’aimais la magie !
Nous entrâmes dans la salle de permanence et nous dirigeâmes vers Lake, elle était calme et sereine et son animal de compagnie roux semblait de mauvaise humeur: j’espérais être la cause de cette mauvaise humeur !
Le directeur annonça que Lake pourrait être envoyer et a ce moment précis je dus me retenir pour ne pas afficher la joie, le bonheur et la satisfaction qui régnaient en moi !
Soudain une voix résonna dans mon dos et annonça que c’était elle la coupable, je me tournais alors pour regarder qui avait oser détruire mon rêve le plus beau et mes yeux se posèrent en même temps que ceux de toute la salle sur…Elodie Lee ?! Comment osait-elle me pourrir ainsi la plus belle chance de ma vie ?! Comment pouvait-elle être aussi stupide alors que je l’avais considéré presque comme l’une des nôtres ! Le Directeur sembla la croire, bien évidement j’avais été noyée et elle contrôlait l’eau ! Et la remarque de Lake sur le fait que j’étais mouillée alors ?! Et le fait que Darko l’avait vue dans les couloirs en allant me chercher ?!

- Elle me le payera ! Fis-je en m’asseyant.

Nous étions dans la salle de combat de sabre, Darko était de loin le meilleur de la classe en cette matière, j’avais plus de mal que lui mais il était un bon professeur particulier. Soudain ce fut son tour et celui de la petit et plus si neutre que ça…Elodie.

- Traite-là comme n'importe qui, tu pourrais avoir des ennuis…lui dis-je avant qu’il ne monte sur l’estrade.

Je voulais bien évidement qu’elle paye mais pas au prix de donner des heures de punition a l’homme que j’aimais. Le combat commença et la nouvelle se révéla pathétique, Darko était gentil avec elle et la laissait s’échapper. Soudain elle abattit son morceau de glace lui servant d’épée sur sa tête et il se mit a saigner, son visage se tourna alors vers moi et il m’interrogea du regard cherchant mon approbation et mon soutien, je lui souris alors et hochai la tête doucement: fini les gentillesses ! Il était a présent déchainé et magnifique ! Donnant des coups droit, nets et précis et avec une élégance que seul lui avait, Elodie a coté se contentait d’éviter les coups de justesse et avec chance. Soudain elle arrêta sa lame a main nue, la lame se trouvant tournée vers ses pommes l’occasion était trop belle ! Il lui sourit, ce sourire si agréable qui signifiait qu’il avait une idée brillante ! Il retira son sabre rapidement tranchant les mains de la pauvre petite asiatique pathétique ! Elle hurla de douleur et je ne put empêcher un sourire de se dessiner sur mon visage: j’étais fière de lui à un point inimaginable. Le cours s’arrêta alors que Darko avait réussi a poser son sabre a quelques centimètres de la gorge d‘Elodie. Elle avait les mains pleines de sang a cause du combat, Darko était fière et moi tout autant que lui.

Après le repas nous avions cours a vol de Dragon, voila de quoi s’amuser encore un peu. Finalement nous avions perdu la nouvelle mais un nouveau souffre douleur c’était plutôt amusant et puis je laissais les nuls a ma chère Lake ! Elle avait l’habitude avec les rejets de la société magique !

C’était la pause, l’heure du repas. Aurélia vint soudain a ma rencontre et annonça qu’elle avait vu la petit Elodie pleurer toute seule dans la forêt et que le rouquin était venu l’aider: ce qu’il pouvait m’énerver celui-là !
Je la remerciai et souris a Darko. Au c’est mignon elle avait pleurer sur le pull du plus nul des frères Gadge: pathétique ! Ils faisaient la pair les deux raté ! Incapable de s’élever a un rang social convenable, obligé de rester dans la classe inferieur…dans le fond je les plaignais beaucoup…
Nous sortîmes de table et allâmes nous changer pour le cours de vol a dragon. J’aimais ce sport, Altesse était l’Anthracite qui me comprenait le mieux, peu être toute fois moins bien que Darko…
Une fois prête je me téléportai dans les écuries où mon prince des ténèbres préparait déjà Master. La rouquin était là avec la petite miss neutralité qui l’avait perdue. J’entrais dans le box d’Altesse, lui souris et elle me suivit non sans prendre soins de donner des coups autour d’elle afin d’éventuellement toucher quelques Rubins, mais toujours en évitant les Anthracites. Je ne tenais presque pas son licol tant nous étions fusionnelles, elle me suivait de son plein gré. Je m’installais au coté de mon tendre ami et prépara ma belle monture, quelques instant après Elodie Lee ressorti avec un dragon blanc de l’écurie: un dragon bien comique et pas le meilleurs, il me semblait que Stefan Anderson en avait un, une pointure pour ce qui est des gaffes, des ratés et des gamelles, un loups comme on en avait rarement vu, plutôt stupide comme gars… Darko tout sourire demanda si c’était réellement son dragon car elle ne le métrisait pas bien, je ris a sa remarque et il ajouta qu’après tout elle avait le même que Stefan… La brunette demanda alors a mon cher et tendre de te taire et cette remarque ne fit qu’élargir le sourire de ce dernier qui la questionna sur l’était de ses mains et si elle avait réellement pleurée…tout les anthracites présent étaient tout sourire et riaient, Darko avait toujours été très doué pour mettre mal-à-l’aise les gens et pour les rendre plus pathétique qu’ils ne l’étaient déjà. Elle répliqua alors en l’attaquant et son dragon pris sa défense, Master défendit a son tour son maître et le dragon blanc reçu une décharge électrique. Les dragons commencèrent a se battre quand la propriétaire de l’un d’eux décida que leur différent ne devaient pas se régler a travers les dragons…qu’elle était gonflée celle-là ! C’était le sien qui avait attaqué Master ! Darko était indigné de la façon dont elle lui parlait, comment osait-elle ?! Petite ignorante ! Sale level B !
Darko commença alors a tendre la main vers elle pour lui jeter un sort et je décidai de venir le calmer:

- Arrête ça ne sert a rien…tu manquerai de blesser l’un des nôtres si Master s’énerve de trop…


Sous le coup de la colère il me rejeta violement et ajouta qu’il était parfaitement capable de contrôler son dragon.

- Je sais…mais on lui réglera son compte une fois a dos de dragon, le sien de fait pas le poids face a Altesse ou a Master !

Les deux dragons redressèrent la tête fière et Darko m’embrassa sur la joue pour s’excuser de m’avoir rejeter. Cette petite allait nous le payer cher !

Le professeur nous appela et nous montâmes sur nos dragons, Mme Marliane constitua les équipes. Je fus encore une fois horrifiée par le nom d’une de mes coéquipière…Lake… Nous avançâmes vers la ligne de départ:

- Alors Lake, incapable d’assumer ses actes, on se cache derrière la petite nouvelle ? C’est pas loyale et courageux ça ! Commençais-je en passant a coté d’elle.


Elle s’emporta et Athéna essaya de mordre Altesse qui évita le coup.

- Bah alors Athéna, on sait pas se tenir en société ? Ça serait bête que ta cavalière soit renvoyer pour avoir manquer de tuer Altesse non ? En plus il y a plein de témoins…ouh…dur…Répliquais-je en me décalant pour aller en compagnie de Sulpicia.

Linley se tournait vers moi et sembla vouloir esquiser un sourire puis il tourna la tête…je secouais la tête en repensant a mon rêve a son sujet.
Le cours commença et Mme Marliane annonça les noms des deux concurrents, c’était Sulpicia et Florian, Sulpicia gagna et sourit a Florian et qui ronchonnait. Ensuite se fut Darko contre Stefan - éh oui nous avions cet abrutit de loup-garou dans notre équipe. Darko gagna naturellement, il me sourit et je lui souris également. Il annonça qu’il espérait qu’Elodie ferait la même chute et le nouveau chat de garde d’Elodie défendit cette dernière, Darko souriait toujours lorsqu’il répliquait alors que le matou semblait être sur pile électrique et ne plus se calmer. Je riais, comme chacun d’entre nous a chaque réplique de mon prince des ténèbres. Lorsque le professeur arriva, Darko répliqua finalement que le matou devait ranger les griffes de peur de s’en casser une.
Ce fut au tour de Carter et d’Alicia.
Le professeur ajouta qu’Alicia ne devait pas utiliser son don sur son dragon ce qui déclencha un soupire de la part de mon amie. Elle semblait légèrement malade aujourd’hui, elle laissa le petit chat gagner. Elle était bien trop gentille parfois…je me demandais comment les gens faisaient pour la croire méchante après l’avoir vue laisser cet erreur de la nature gagner.

- Les prochains seront Elodie Lee avec Java contre Lexie Van Allen avec Altesse. Annonça le professeur.

Je souris et avançai majestueusement en direction de la ligne de départ, visiblement j’inspirais la crainte chez la jeune asiatique qui ne voulait pas venir concourir. Elle se décida enfin a venir et nous nous préparâmes a partir.
Elle était à la même hauteur que moi et a peine fûmes nous dans les airs qu’Altesse et Java combattaient déjà. Java griffa Altesse et cette dernière la mordit au cou. Mais ce n’était pas assez ! Il fallait qu’elle paye ! Et c’est sans vraiment m’en rendre compte qu’une magnifique boule de feu apparut entre mes mains « bon voyage Elodie ! » pensais-je. Je lançais alors ma boulle de feu contre elle et elle perdit le contrôle de sa monture, tombant lamentablement dans le lac. Je franchis la ligne d’arrivée tout sourire et fut applaudit par les miens.
Après ma victoire, ce fut Lake contre Rosy. Malheureusement mon amie perdit et je vins la consoler.
Ce fut ensuite le tour de Linley contre Elizabeth, ce dernier comme toujours était fière d’avoir battu la petite brune « Lionel n’a vraiment pas sa place chez les Rubins… » pensais-je avant de secouer la tête. Le soleil commençait a se coucher doucement et Mme Marlianne annonça que l’équipe gagnante était la mienne, nous retournâmes aux écuries pour y laisser nos dragons puis nous rentrâmes aux château pour prendre une bonne douche et savourer un bon repas bien chaud.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darko Silverdale
Just so perfect...
avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Le choix. [PV: Lexie, Darko, Leina]   Mar 1 Nov - 15:45

J'étais allongé dans mon lit entrain de dormir, tout en faisant un rêve plutôt agréable. J'espérais que le réveil n'allait pas sonner, car je n'avais pas tellement envi de me lever aujourd'hui et d'aller en cour, même si, je ne savais pas pourquoi, mais j'avais l'impression que cette journée allait être spécial, mais bon, peut être qu'après je trompais. Je dormais donc paisiblement, lorsque je sentis une douce caresse passer dans mes cheveux, j'ouvris alors un œil et vis que c'était mon amour. Je lui fis alors un sourire avant de me redresser pour pouvoir lui déposer un baiser sur ses lèvres. C'était sûr que c'était beaucoup mieux comme réveil que d'être réveiller par une sonnerie stressante, j'appréciais beaucoup. Puis un professeur était rentré dans ma chambre, certainement pour me demander de me dépêcher, et Lexie c'était immédiatement transformé en serpent pour ce cacher. Quand il partit, je décidai de me lever et Lexie était monté sur mes épaules, je me mis donc en face du miroir pour me regarder, elle me complimenta alors sur ma beauté, je lui souris mais je lui répondis que c'était plutôt grâce elle, c'était elle qui était magnifique comme a chaque fois. Elle était ensuite descendu a la cafétéria pour aller manger, et en même temps pour que je puisse me préparer. J'allais me préparer vite fait, je fis donc un tour rapide à la salle avant de m'habiller, je m'étais vêtis aujourd'hui comme souvent de vêtement sombre, pantalon chemise. Une fois entièrement prêt je descendis a mon tour a la cafétéria manger quelque chose. Je pris mon plateau avec mon petit déjeuner, et alla rejoindre la table de Lexie qui était en compagnie de la petite nouvelle, c'était parfois assez difficile de jouer les gentils garçon, juste pour attirer une personne dans le clan, surtout quand on aime pas spécialement la personne d'en face. Nous discutions tout les trois tranquillement durant un petit moment lorsque un parasite fit intrusion... Il ne pouvait ne pas être dans nos pattes deux minutes et aller jouer ailleurs nan? Et laisser les grands faire leur travaille. Et en plus à cause de lui, Elodie avait fuit qu'elle abruti fini...

Nous partîmes donc ensuite pour aller en cour, les deux première heures n'étaient pas très intéressante, il y avait mieux que botanique et langue elfique quoi. Même si je m'en sortait bien dans ses matière, je ne les appréciais pas plus que ça. Se fut donc deux longues heurs d'ennui a écouter les professeurs parler, et après on avait quoi, permanence! Et une troisième heures d'ennui, super ! Pendant la récrée, Lexie c'était exclamé qu'elle avait oublier son collier dans la salle de bain, puis était partit le chercher, je restais donc avec d'autre amis à discuter. Ce qui était bien c'était qu'après cette heure de permanence nous avions combat de sabre, ma matière préféré et celle bien sûr où j'étais le plus doué, bien évidement ! Sa faisait longtemps que je n'en avait pas fait, et ça m'avais manqué, j'avais hâte de reprendre cette activité. Puis en réfléchissant deux minutes, je vis que sa faisait un moment que je parlais et que j'étais dans mes penser, et Lexie n'était toujours pas revenue, c'était étrange. Je décidais donc d'aller la rejoindre, peut être qu'elle avait besoin d'un coup de main. Je montais donc les escaliers pour rejoindre la salle de bain, une fois en haut j'entendis quelqu'un se téléporter et je vis une chevelure brune disparaître, j'accélérais alors le pas et vis un peu d'eau sortir du dessous de la porte, bizarre. Je me demandais ce qui se passait à l'intérieur, et en ouvrant la porte des trombes d'eau sortirent de la salle de bain et me trempais, Lexie, qui était trempé de la tête aux pieds sortie en même temps entraîner par le courant pour atterrir dans mes bras. Je ne savais pas se qui c'était passer mais je lui souris et lui dit :

-Je me lasserais jamais de te sauver la vie dis donc.

Elle me m'embrassa et me remercia, puis en souriant m'annonça qu'elle avait un moyen pour faire renvoyer la chef du clan Rubin. Sa devait bien sûr être elle que j'avais vu se téléporter avant d'arriver! Et elle avait essayer de noyer Lexie ! Alors ça c'est sûr qu'elle ne l'emportera pas au paradis, elle risquera fort de le payer ! Il y a des fortes chances qu'elle le sente passer... Elle me tendis ensuite sa main pour se téléporter dans la cour, une fois dans celle-ci nous nous dirigions vers le bureau du directeur pour pouvoir la dénoncer, et d'ailleurs en passant devant elle, elle fit une remarque des plus stupide a Lexie, vraiment, elle ne valais pas plus que le reste de son clan poubelle. Nous avons tout expliquer au directeur, Lexie avait tout raconter en détail en avait même rajouter un peu, elle faisait même semblant de pleurer en jouant les filles malheureuse, j'eus envi de sourire a sa prestation mais je me retenue. Je lui avait également raconter que je l'avais même vu s'enfuir. Mr Lauren avait donc pris le soin de nous accompagné jusqu'à la salle de permanence pour pouvoir punir Madeleine et si possible la renvoyer, sa serait tellement bien. Les portes s'ouvrirent alors en battant en le directeur se mit a questionner la chef Rubin en lui demandant le pourquoi de son actes, elle lui répondit alors d'un naturel presque normal, et directeur lui annonça qu'elle risquait le renvoi, ce n'était pas risquait, il fallait qu'elle soie renvoyée, et c'était bien partit pour. Tout était quasiment parfait jusqu'à qu'Elodie n'ose ouvrir sa grande bouche... Elle commença alors à prendre sa défense, j'étais choqué, je ne m'y attendais pas du tout à celle là... Elle disait que c'était elle qui avait fait cette mauvaise blague, mais comment pouvait-elle oser faire ça, comment pouvait-elle juste oser y penser ! Et même après tout se qu'on avait dit au directeur, il avait fini par la croire... j'étais juste légèrement sur les nerfs... Je jetais donc un regard noir a Elodie qui était censé être neutre, la une chose était sûr, c'était que je n'allais plus jouer le gentil Darko, elle allait savoir ce que sa fait de nous mettre à dos... Le reste de cette heure de permanence se passa donc en silence.

Ensuite venait l'heure du combat de sabre, enfin une bonne chose, j'allais pouvoir me défouler, j'espérais juste tomber sur un rubin pour profiter encore plus de cette activité... Une fois dans la salle, tout le monde pris son sabre et s'installa devant l'estrade. Quelque personne passèrent avant moi et lorsque j'entendis mon nom et celui de mon adversaire, je ne pu m'empêcher d'afficher un grand sourire sur mes lèvres, c'était encore mieux que ce que j'espérais, j'étais contre la petite traite d'Elodie, qu'elle bonne nouvelle! Je crois que j'allais encore plus apprécier ce cour. Avant d'y aller, Lexie me dit de la traiter comme n'importe qui pour que j'évite d'avoir des ennuis. Je hochais la tête et m'avançais donc vers Mme Marlianne toujours avec mon sourire satisfait en attendant que mon adversaire se décide a arriver. Aurait-elle peur ? Sa serait tellement magnifique. N'ayant pas de sabre, elle en fit un de glace. Nous nous reculions ensuite et nous postions face face pour attendre le départ. J'étais prêt a partir au quart de tour au coup sifflet, mais devait me retenir, car malheureusement, nous avions pas le droit de blesser gravement ou même plus... Ce n'était vraiment pas drôle. Dès que j'entendis le brui du sifflet, je me mis a foncer sur elle mon sabre droit vers elle et me mit a l'attaquer de geste précis, bien fait, tout en étant puissant. Ma lame passait a chaque fois a quelques centimètre de sa peau, elle esquivait toujours au dernier moment. A un moment elle se retrouva dos au mur, c'était une belle occasion, je fonçais alors sur elle mais elle se déplaça au même instant et mon sabre sa planta dans le mur avec la vitesse. Elle se plaça alors a se moment derrière moi, je réussi ensuite a dégagé mon sabre de ce mur et me retournais pour lui faire face, je la vis a cet instant faire un geste de son avec son sabre, mais se fut une tapette a mouche en glace qui se brisa sur ma joue... Et le pire, c'est que sa faisait mal, en passant ma main, j'avais du sang plein les doigts, je la regardais alors avec des yeux noir. Elle se mis a s'excuser, je sentais sa voix trembler dans sa phrase. Je tournais ma tête vers Lexie et elle me souri en hochant la tête pour ma dire que je pouvais ne plus avoir de retenue. Je regardais de nouveau la personne qui venait de me blesser et lui répliqua a ses excuses :

- C'est trop tard ! C'est fini, je ne joue plus les gentils garçon ! Dis-je en colère.

Je me mis alors à me déchainer sur elle, je doublais le nombre de coup que je lui envoyais et les accélérais, j'avais envi d'une seule chose a se moment précis, que mon sabre lui tranche sa gorge... Mais nous n'avions pas le droit, mais bon, si cela devait arriver, sa serait bien sûr qu'un petit accident... Elle se faufila ensuite sous le bureau et attrapa la chaise pour s'en servir comme bouclier, ridicule.... vraiment... Je réussissais donc facilement à la désarmer et continuais a essayer de lui transpercer le corps. Elle ne cessais de répéter qu'elle était désolée, elle pouvait faire toute les excuses qu'elle voulait je ne m'arrêterais jamais, c'était trop bon, et ça me permettait de me venger, deux fois même. Je tentais de lui mettre encore une fois un coup, et alors qu'il était parfait pour la trancher, elle arrêta mon sabre avec ses mains. Je regardais alors de qu'elle manière elle le tenais et vis que le côté tranchant était vers ses paumes. J'affichais alors un sourire sadique ayant une bonne idée... Et apparemment Elodie devait s'en doute savoir de quoi il s'agissait car elle me demanda d'un ton peu rassurer si je ne le ferais pas, elle était très drôle dis donc...

- Tu va voir je vais me gêner...

A se moment précis j'appuyais ma lame contre ses paumes pendant qu'elle tentait de me supplier, mon sourire s'agrandissait. J'appuyais une dernière fois fortement avant de le retirer rapidement et avec violence ce qui lui fit deux belles entaille dans les mains. Lorsque j'entendis son cri de douleur et vis le sang couler de ses mains et couler le long de mon sabre, je ne pus m'empêcher d'afficher un sourire satisfait de moi même et sadique a la fois. Sa faisait tellement du bien d'entendre son cri de douleur, sa me procurais un si grand plaisir de lui avoir fait du mal. Elle avait maintenant un petit avant goût de ce qu'elle allait endurer tout au long de l'année... Désormais elle sait se que sa fait de nous mettre a dos... J'avais tellement envi de l'achever là maintenant tout de suite, je levais alors mon sabre au dessus d'elle et m'apprêtais a frapper mais j'entendis la voix du professeur m'interrompre juste au moment ou ma lame effleurait à peine la peau de son cou, il me manquais juste quelque millimètre pour voir le sang de son cou couler... Dommage... Une prochaine fois peut être... Je me redressais alors et affichais un sourire en coin en voyant mon adversaire a genou a terre, pleine de sang, limite en larme. Pathétique... c'est peut être mieux enfaite qu'elle aille dans l'autre clan. Je descendit donc de l'estrade pour aller rejoindre Lexie, Lionel m'avais même bousculer, mais je n'y avait même pas fait attention, j'ai tellement content de moi.

Vu que le cour était terminé, c'était maintenant l'heure du repas, sa tombais bien, ça donnait faim de faire souffrir les gens ! Mais avant j'avais fait un petit détour rapide par la salle de bain pour essuyer le sang que j'avais sur la joue, heureusement, sa n'avait pas saignée énormément, c'était juste plusieurs petite coupure, donc sa allait. J'étais donc ensuite à la cafétéria entrain de manger mon déjeuner avec Lexie, quand Aurélia était soudainement venue nous voir pour nous annoncer une bonne nouvelle, elle nous annonça qu'elle avait vu Elodie en larme dans la forêt en compagnie de ce débile de chat. Ce qu'elle venait de nous dire ne faisait qu'accroître ma fierté et ma joie. Quand elle partis Lexie me souris et je fis de même, c'était tellement touchant, il était venue a son aide et elle c'était réfugié dans ses bras, on peut dire, qu'il se sont bien trouvé tout les deux, ils faisaient une belle paire d'imbécile. Après manger c'était cour de vol de dragon, j'appréciais aussi beaucoup cette activité, j'étais donc parti me changer, pour me vêtir de mes habilles spécialement prévu pour ce cour. Quand j'eus finit, je m'étais rendu aux écurie en me téléportant pour aller chercher mon dragon : Master. Je faisais partis des premier qui était arrivé, je pris mon dragon et l'emmena a l'extérieur pour commencer à le préparer. J'appréciais beaucoup mon dragon, il me comprenait bien, et était un peu comme moi, lorsqu'il pouvait être méchant avec les autres il le faisait. Lexie ne mis pas beaucoup de temps avant de me rejoindre et elle commença également à la préparer. Et quelques instants après elle se fut Elodie que je vis sortir de l'écurie avec un dragon blanc à la main, je ne pu m'empêcher de sourire en la voyant avec, et elle avait l'air d'avoir un peu de mal. Je me décidais alors d'aller la voir pour m'amuser un peu, elle avait attacher son dragon non loin du mien.

- Eh dit tu es sûr que c'est bien ton dragon...? Nan parce que tu as l'air d'avoir un peu de mal a le maîtriser c'est pour ça. Mais bon... en même temps c'est fort possible parce qu'il me semble que Stefan à le même... Le même dragon pour les même imbéciles écoute...

Elle me répondit en me demandant de taire, bah dis donc, ça y ait, elle se révolte, elle commence a parler c'est bien. Elle devient grande la petite!

- Mais c'est qu'elle se rebelle en plus la pleurnicheuse ! Mais dit moi au faite... Comment vont tes main? J'espère que tu n'as pas eut trop mal, ce n'était pas mon but premier tu sait... Oh et dit moi, c'est vrai que t'es partit pleurer dans les pattes du chat miteux?

Elle commença alors à s'énerver en me disant qu'il fallait que j'apprenne a me taire et que je réfléchisse avant de parler, puis elle m'insulta d'imbécile en disant que je ne savais pas réfléchir. Nan mais pour qui est-ce qu'elle se prenait pour me dire de telle chose? Elle a cru que c'était Noël ou quoi?

- Comment toi ose tu me parler de cette façon ?!

Je n'eus pas le temps de dire quoi que se soit en plus que son stupide dragon se mit devant elle pour la protéger, donc Master fit de même avec moi et il se détacha pour lancer une décharge électrique au dragon blanc. Donc il attaqua également en utilisant de la glace, puis les deux reptiles géants tentèrent de se mordre et de griffer, mais Elodie décida de s'interposer. Elle s mit a crier que si je n'était pas capable de garder mon dragon, qu'il fallait que je demande de l'aide, que si je voulais qu'on règle nos différents on le ferrais mais pas avec les dragons, puis elle m'insulta de lâche.

- Nan mais pour qui tu te prend pour me parler comme ça ?! Pour qui est-ce que tu ma pris ?! Comment ose tu ?!

Nan mais là c'est qu'elle commençais a dépasser les limites, elle n'avait pas a dire ça ! J'étais tellement énervé et à la fois choqué de la façon qu'elle osait me parler. Comment pouvait-elle juste continuer a m'adresser la parole et a me regarder dans les yeux après ce qu'elle a fait et ce que je lui ai fait subir ?! Elle m'ordonna ensuite de reprendre mon dragon, nan mais la elle avait vraiment craquée...

- Parce que tu croit vraiment que je vais t'obéir?

Elle rétorqua alors que si je voulais l'attaquer il fallait que se soit de dos car se n'était que ce que je méritais, elle repris donc son dragon et me tourna le dos en partant. Ce qu'elle m'énervait! Je n'avais qu'une envi la c'était de lui faire payer ses mots, je voulais alors utiliser mon don contre elle, j'avais levé mon bras mais au même moment Lexie était intervenue pour m'en empêcher en me disant que se ne servirait rien et que je risquerais de blesser d'autres Anthracites si Master s'énervait trop. J'étais tellement énervé que je la repoussa sans le vouloir assez fort.

- Je sais ce que je fais, je sais parfaitement bien contrôler mon dragon ! Dis-je sur un ton énervé.

Elle me répondit alors qu'on lui règlera son compte une fois sur le dos de nos dragon, car elle ne faisait pas la poids. J'étais très en colère mais je pris le temps de respirer deux minutes pour me calmer et reprendre mes esprits. Je regardais ensuite Lexie.

- Je suis désolé c'est vrai tu as raison, excuse moi... Dis-je s'un ton beaucoup plus calme en lui déposant un bisous sur la joue.

Sa faisait un bon moment que je ne m'étais pas énervé de cet façon, et je n'aimais pas du tout. Le professeur nous appelèrent ensuite pour commencer le cour. Une fois tous là, pendant que nous montions sur le dos de nos dragon, elle constituais les équipes, et a ma plus grande joie je fus dans celle d'Elodie, super... Je marchais donc avec Master en passant prêt de ma désormais ennemie qui parlais avec son nouveau compagnons.

- Au lieu de parler, tu devrais te taire, tu fait perdre du temps a l'équipe!

Elle me dit alors que je me prenais pour le chef, et rajouta en plus que je devais aller me faire cuire un œuf. Si sa continuais comme ça, je sentais que cette petite idiote n'allais pas finir la journée...

- C'est que tu te sent pousser des ailes ! Tu devrais faire attention a ne pas voler trop haut... Tu risquerait de te les brûler...

Pour se montrer plus intéressante, elle se fit réellement des ailes en eau pour monter sur son dragon. Pfff... N'importe quoi, je m'éloignais alors d'eux, la tête bien haute. J'entendis un peu plus loin la voix de Lexie et de Madeleina se disputer, sur le coup elle n'avait pas eu de chance d'atterrir dans son équipe. Les premiers a passer était Florian et Sulpicia, ce fut une course plutôt rapide, et c'était la jeune vampire qui avait gagné. Les seconds a passer étaient moi même et ce stupide loup-garou de Stefan, j'avais de la chance aujourd'hui dis donc, deux personne facile à battre dans la même journée, sur qui en plus je peux me défouler, c'est noël! Je n'avais bien sûr eus aucun mal a le mettre au tapis, à peine avait il eut le temps de décoller qu'il était déjà presque tomber, c'était presque trop facile. En passant la ligne de départ j'affichais de nouveaux un sourire de satisfaction.

- Qu'elle abrutie je vous jure, même pas capable de tenir assis deux minutes sur un dragon, en tout cas, je crois qu'il a fait un bel atterrissage. Commençais-je en souriant, puis en me tournant vers Elodie. Ça serai tellement drôle que tu fasse de même...

Se fut le petit matou qui pris sa défense, je trouvais ça plutôt amusant, il était tout énervé que je m'en prenne a sa nouvelle amie, c'est sûr qu'il me faisait très peur... Mais bon, notre petite dispute pris fin et Carter se calma lorsque le professeur était venu pour annoncer les deux participants.

- Oh le petit matou range ses petites griffes parce qu'il a peur de s'en casser une...

Les prochain a passer étaient d'ailleurs lui et Alicia, mais bon, malheureusement, ce fut se saleté de chat qui avait gagné... Après eux se fut au tour de mon amour contre... Tient ! Elodie ! J'affichais alors de nouveau un sourire, quand j'avais dit qu'elle allait en baver ce n'était pas a moitié, c'était vraiment parfait qu'elle tombe contre Lexie, sa faisait le bouquet final, la cerise sur le gâteau! Elle mis un certain temps avant de décider d'aller sur la ligne de départ. Quand elle prient leur envole, elle étaient montés très haut, on ne voyait presque pas se qu'elle faisait, on voyait juste les dragon se battre entre eux et... Oh ! Elodie tomber ! Lorsque Lexie revint a la ligne d'arriver je lui fit un sourire et applaudi sa belle performance. Ce fut ensuite Rosy contre cette lâche qui sert de chef au clan rubin... Mais malheureusement su fut l'anthracite qui perdit cette course. Les dernier à passer était cet abruti de Linley et Elizabeth, et il avait gagner... Mon équipe avait perdu, mais ce n'était pas grave, ce n'était pas le plus important de ce cour... Le cour était maintenant terminé, et au même moment je vis Elodie revenir complètement trompé, affalé sur le dos de son dragon, et en regardant bien on pouvait voir sa veste qui était légerement brûler, elle avait du se faire bien mal, la pauvre... j'aurais presque pitié d'elle... Je souriais a cette vision et parti en direction des écuries pour remettre Master dans son box. Je retournais ensuite dans l'école, cette deuxième journée venait de ce terminer, et en fin de compte, elle avait été plutôt sympathique...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le choix. [PV: Lexie, Darko, Leina]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le choix. [PV: Lexie, Darko, Leina]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» Le choix des semis-elfes
» Que faire avec le choix 2012?
» Questions de débutant (choix big-boss)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'école Richelieu :: L'école Richelieu :: Différentes Salles De Cours-
Sauter vers: