AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dimitri Vlad Sadovski

Aller en bas 
AuteurMessage
Dimitri Vlad Sadovski
Sadistic & Masochistic Teacher
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 09/10/2011
Localisation : Suivez les cris de douleurs....

MessageSujet: Dimitri Vlad Sadovski   Dim 9 Oct - 16:43




Dimitri Vlad Sadovski
    FEAT.KELLAN LUTZ.




Salut, Je m'appelle Dimitri Sadovski et j'ai 78 ans mais 26 en apparence, je travaille comme professeur du contrôle vampirique. J'ai oublié de préciser que j'étais un Level A et que je peux donc vous vider de votre sang et lire vos pensée, vous faire revivre vos souvenirs. J'appartiens au groupe des Professeurs & Personnel de l'école, mon dragon est un dragon de sang et s'appele Lucifer et mon avatar est Kellan Lutz.




» CARATERE


Dimitri est quelqu’un de très spécial. Il a été éduquer pour tuer et torturer et sait le faire a merveille. Il prend même un malin plaisir a le faire, bien que dans l’établissement il n’ai encore jamais eu le plaisir de s’en prendre a un élève. Il est plutôt strict et ne sourit que lorsqu’il est en compagnie de gens qu’il apprécie ou en compagnie de gens que ça exaspère. Ainsi Dimitri aime énerver les autres et les pousser a bout comme il aime les torturer…ou se faire torturer par eux. Dimitri aime souffrir, certain de ceux qui ont essayer de lui faire mal ont hurler de rage en le voyant rire de douleur comme un fou. C’est sans doute pour ça que Dimitri n’a pas énormément d’amis: ils énerve les sadique et les masochistes ne courent pas les rues…pourtant lui est les deux !


» PHYSIQUE

Dimitri a plusieurs facette, il peut être un homme charmant et beau, aux yeux vert amande, au visage fin et aux cheveux châtain clair tombant légèrement sur son regard envoutant comme il peut devenir un fou sanguinaire, aux yeux couleur de sang, aux cheveux brun foncé et au canines acérées. Mais Dimitri est souvent qualifié de « beau mais effrayant » en effet il dégage sans le vouloir la folie meurtrière qui règne en lui, comme pour prévenir les autres du danger qu’il représente et la démence qui l’habite.




(c) Richelieu

«ONCE UPON A TIME»

« Le seul moyen de se débarrasser d’une tentation est d’y céder. Essayez de lui résister, et votre âme aspire maladivement aux choses qu’elle s’est défendues. »
Oscar Wilde


CHAPITRE 1: UN ADOLESCENT DIFFÉRENTS…


On parlait de moi, je le savais car j’écoutais ce qui se disais la directrice de l’orphelinat, j’écoutais par son cerveau et pouvais donc savoir ce qui se passait dans la pièce. J’avais ce pouvoir de je ne sais où mais je l’avais. Elle pensait que j’étais fou, j’en étais sur, ils me détestaient tous ici, me prenant pour quelqu’un de différent, pour un marginal, même les autres pensaient que j’étais fou. Je ne l’étais pourtant pas, quand je disais que je pouvais voir a travers les yeux d’autrui ce n’était pas un mensonges, je pouvais vraiment le faire. Ce n’était pas non plus un délire psychologique car chaque propos que j’entendais correspondait a ce que je voyais a chaque fois, je n’étais donc pas fou !
Tien le sujet change, visiblement ils avaient essayer de retrouver mes parents: quel perte de temps. Ah! Ils pensaient que je venais d’une famille différente d’eux ? Que voulaient-ils dire par là ? J’écoutais les pensée de la directrice puis celles de son interlocuteur afin d’en savoir plus. Ils pensaient que j’étais…un sorcier ?! Et on disait que c’était moi qui était fou ?! Ils l’étaient tout deux bien plus que moi !
On m’invita alors a entrer et je m’exécutais.

- Dimitri je te présente M Baranov il est directeur d’une école et peut surement t’apporter son aide, je vous laisse un instant.

La directrice sortit du petit bureau froid et humide et je me retrouvai seul avec cet homme dont je ne connaissais que le nom et la fonction. Il était légèrement âgé et semblait curieusement être une des rares personne intéressante. Non pas physiquement ou gestuellement mais psychologiquement, son esprit semblait confus et complexe, comme un livre ancien abimé de tout les cotés et qu’on a du mal a déchiffrer.
Il me regarda soudain et je tournais la tête pour contempler le bureau, je remarquais enfin que je n’étais jamais entré dans cette pièce en 16ans de vie dans cet établissement. « Orphelinat Vladimir Oulianov » était le nom de l’orphelinat dans le quel je vivais depuis qu’on m’avait trouvé. A cette époque l’orphelinat était en construction et c’est un des travailleurs qui m’a trouvé. Ils m’ont appelé Dimitri et m’ont mis en pension dans cet Orphelinat.
A cette époque on apprenait a travailler avec nos main pour devenir ouvrier dans les Kolkhozes de Staline.

- Dimitri c’est bien ça ? J’ai entendu dire que tu était un adolescent…différents ?

- …

Je ne voulais pas lui répondre: il savait que j’étais différents, mais pas de lui…des autres. Il savait que j’étais comme lui puisqu’il me cachait ses pensées, j’en étais convaincu a présent: il me cachait ce qu’il pensait.

- Vous êtes comme moi ? Je ne suis pas fou ? Demandais-je intrigué

- Oui.


Il me laissa alors voir clair dans ses pensée: son école était pour les sorciers, les vampires et les loups-garous. Toutes ces créatures existaient. Il y avait un président du conseil sorcier et ce dernier était sous les ordres de Staline.

- Pourquoi me vouloir dans votre école ?

- Pourquoi ne pas chercher la réponse dans mes pensées ?

Comme par plaisir de jouer avec les autres, je fouillais dans sa mémoire, lui faisant revivre chaque morceau de sa vie comme un film. J’étais entrain de chercher la réponse a ma question et lui était allongé au sol entrain de convulser. A chaque fois que j’avais essayer de manier la mémoire des autres, ils tombaient au sol et tremblaient de tout leur membres jusqu’à ce que je remette tout en place, ils ouvraient alors les yeux et ne se souvenaient plus d’être tombé.

- Vous pensez que je peux servir mon pays ?! Vous êtes fou !

Il me sourit et ajouta que peu importait les arguments qu’il me fournirait, je me rendrais dans son école. Et il avait raison: quelques semaines après sa visite, mon esprit était rongé et torturé par la pensée de découvrir la porté de mon pouvoir, peu être en avais-je d’autres non découvert ? On m’avait dit qu’une nuit on avait retrouvé une vipère dans mon lit, peu être étais-je devenue cet animal ? Tout ce que j’avais pris pour acquis n’était qu’une partie de la vérité et je voulais a présent découvrir ce que je ne connaissais pas: je voulais tout savoir, tout entendre, tout contrôler et tout connaitre !




CHAPITRE 2: UNE RENCONTRE INOUBLIABLE…


Les flocons de neiges tombaient encore, c’était ainsi dans cette toute petite ville la plus part des hivers. Enfin je disais petite ville mais je n’en étais pas certain, aucun de nous ne connaissais réellement la ville à coté de l’école, nous n’y allions que quelques rares fois où nous étions autorisé à sortir. Nous étions entrainé dans cette école, ils nous apprenait a découvrir nos capacités et a les exploiter au maximum. On nous expliquait comment forcer quelqu’un a donner des informations, comment manipuler les gens, comment tuer, torturer, avoir tout ce dont nous avions besoins, on nous disait aussi comment oublier les sentiments, comment s’en passer, comment vivre sans.
Je levais la tête et observais la beauté de ces petites morceaux de nuages tombée de ce ciel bleu magnifique et glacial. Ce ciel bleu qui tranchait parfaitement avec le sol blanc maculé et reflétant les doux rayon chaud et brillant du soleil. Ce sol créant comme un parterre de petit morceau de dimant reflétant la moindre lumière dont-ils étaient éclairé.

- Dimitri ! Dépêche toi le directeur veut te voir !

Je me tournais et croyais le regard de mon ami. Je me dirigeai alors vers le bâtiment, puis une fois dans les couloirs pris la direction du bureau du directeur. Je toquais et il me fit entrer.

- Dimitri ta formation est fini, j’ai une mission pour toi. Fit-il

Un grand sourire illumina mon visage habituellement dur et froid de jeune homme de 26ans.
Il s’effaça cependant quand le directeur tourna la tête vers moi, retrouvant alors ce visage impassible de toute émotion et de tout sentiment. M Baranov me donna toute les informations sur ma mission, je devais aller chercher une américaine espionne et la torturer pour lui soutirer des informations. Elle était sorcière et avait donc été préparer a résister à toute forme d’intrusion dans ses pensée, je devais donc la torturer afin de baisser sa garde.
Je partirais ce soir même pour me rendre dans la ville où elle surveillait l’activité des ports de notre pays.

Je fis mes valises et partis le soir comme prévu, la neige ne tombait plus mais il en restait au sol. Une voiture m’attendait, il n’y avait personne, les clés étaient posée sur la serrure et un petit post-it était accroché dessus « Un agent te suivra, si tu as un problème il interviendra ». J’aurais put bien évidement faire comme tout un chacun et tourner en rond sur moi-même pour trouver le dit agent mais je savais pertinemment que jamais je ne le verrais. Je montais dans la voiture et conduisit jusqu’à l’endroit qui m’était indiqué sur la carte que j’avais trouvé dans le véhicule.
La demoiselle fut facile à trouver. La chambre était éclairée par les lumières de la ville et celle des étoiles. Elle dormait paisiblement. Je lançais un petit sortilège afin de fermer la porte de la chambre et d’empêcher tout bruit d’en sortir. Lorsque je me tournais a nouveau vers le lit il n’y avait plus personne:

- Ils ont envoyer un bleu pour me liquider ? Je suis déçue.

Elle était derrière moi, je sentais ses dents pointues caresser mon cou. Voila le moment opportun: elle avait baisser sa garde. J’entrai dans son esprit et y mélangea ses idées, elle se tordit de douleur puis j’arrêtais. Je recommençais aussitôt ses cries arrêté. J’adorais ce sentiment enivrant, ce cris de douleur dont j’étais l’auteur. Je pouvais a présent aller lire son passé et savoir absolument tout. Quand un détail me sauta au visage: elle était vampire et la souffrance ne fonctionnait pas sur eux… Elle eut le temps de me sauter dessus et rit au éclat:

- Je vois que la souffrance et une de tes passions, que dirais-tu de réduire cette ville a feu et a sang en ma compagnie ? C’est ça ou la mort, fit-elle en se tranchant le cou.

Son sang coula dans ma gorge et je m’approchais d’elle pour boire. Ce liquide chaud et humide coulait dans ma gorge, doux, fruité, délicat, légèrement épicé et coulait dans mon corps comme le plus parfait des élixirs.

Elle m’embrassa alors puis je sentis une vive douleur et plus rien. Cette douleur n’avait pas durer assez longtemps a mon gout. Depuis que j’étais arrivé dans cette école on nous avait entrainé a résister a la torture mais j’avais toujours été meilleur que mes camarades: j’aimais cette sensation. J’aimais lorsque le sang coulait mais peut m’importait que ça soit le mien ou celui des autres. J’ouvris les yeux et elle était là a mes coté:

- Prêt a faire la fête ? Me lança-t-elle.

Je lui souris et ce fut une soirée mémorable, elle m’avait transformé en vampire et j’en étais plus qu’heureux. J’avais garder une partie de mon pouvoir grâce au fait qu’elle soit level A.
J’attrapais toute les personnes que je trouvais, essayant de découvrir les limites de mon pouvoir. Il avait considérablement réduit. Je pouvais entrer dans les pensées des gens, voir a travers leur yeux et entendre a travers leur oreilles ainsi que leur pensée comme autrefois. Mais je ne pouvais plus accéder a leur souvenir que par petits morceaux, comme des images et non comme un film dont j’étais avant le réalisateur. Aujourd’hui je n’étais plus que le téléspectateur qui ne voyait que des morceaux, les morceaux les plus marquant de la vie du sujet. Je voyais ainsi les images du passée de cette femme, je voyais la mort de son père, la naissance de sa fille, son mariage, la disparition de sa mère, la souffrance son enterrement.
J’essayais alors de me focaliser sur ce souvenir, sur cette image là, de ne pas la lâcher et de même la montrer à mon sujet. Au bout de quelques minutes d’entrainement, la jeune femme hurla et se mit a pleurer, je lus alors dans ses pensée qu’elle ressentait à présent ce qu’elle avait ressentit ce jours, comme si elle revivait ce jours, comme si elle y était.
Je me demandais alors si mon pouvoir fonctionnait sur les vampires et essaya sur l’américaine. Je ne vis cependant que ses pensée, ne pouvait ni entendre ce qu’elle entendait ni voir ce qu’elle voyait. Ses souvenirs étaient quand à eux fermer a double tour.
La fête était finie et toute la ville était détruite. Je soupirais et planta un pied de chaise dans le corps de ma camarade de jeux:

- Merci pour l’éternité ! Annonçais-je

Je fis bruler son corps et décida de partir de rentrer. J’avais eut toute les informations dont j’avais eut besoin pendant mon dernier moment d’humanité. Je venais de finir mon rapport, ils étaient tous fière de moi. J’étais sortis de la salle et avait voulu écouter ce qu’ils pensaient de moi réellement. J’avais alors été surpris: « …croyais qu’il ne devait pas réussir…un vampire…aucune utilité…un pion…se débarrasser…un fardeau pour notre organisation… »
La porte vola en éclat et je leur sautais dessus avec rapidité, bien évidement ils se défendaient mais chaque balle lancé ne me faisait pas mal, ils n’avaient pas prévu de s’attaquer à un vampire. L’un d’eux seulement eut l’intelligence de me planter avec un pied de chaise, mais il rata le cœur et ne réussit qu’a me faire rire de cette souffrance. Un autre me planta un crayon de papier, que je lui plantais également dans le cou. Je sortis par la fenêtre laissant derrière moi cet école et avec lui son directeur planté par le mat du drapeau de sa partie.





CHAPITRE 3: LA DOUCEUR DE LA SOUFFRANCE…


L’Italie, quel pays magnifique. Ce soir j’étais invité à un bal, y faire un petit repas me semblais une bonne idée. Je m’y étais donc rendu en costume et avec un marque noir sur le visage. Cette soirée commençais bien, je regardais les visages des hommes et des femmes présents ainsi que leur pensée lorsque l’une d’eux m’interpela. Son esprit tordu et dévastateur me plut immédiatement, les images de souvenir que je voyais en elle était tous plus magnifique les uns que les autres: des meurtres, des tortures, de la boucherie et deux sœurs.
Je m’approchais d’elle et proposa un verre à la demoiselle, elle déclina. Je souris alors et partis préparer ma surprise du soir. Une fois les portes et les fenêtres toutes fermées et verrouillées, je dévorais un a un les invités, les trois demoiselles ignorant totalement les cadavres autours d’elles. Lorsque j’eu fini je m’avançais vers elles avec un grand sourire taché de sang:

- Isy, tu crois qu’il va essayer de nous vider de notre sang ?

- Il n’osera pas…


Je ressentis alors une vive douleur me prendre la tête comme si elle était dans un étaux que l’on serrait tout doucement, comme si en même temps on me piquait de milliard d’aiguilles, prenant cependant soin de ne pas me tuer, c’était comme si de l’argent liquide m’était versé sur le corps: j’adorais ça ! Mon rire résonna dans toute la pièce déclenchant de l’étonnement chez les deux sœur et de l’agacement chez la dénommée Isy.
Elle s’arreta soudain et hurla:

- ARRETE DE RIRE !!!!

Je souris alors et elle vint personnellement en face de moi pour m’attaquer avec sa dague. Je la plaquais contre le mur, ses deux sœurs ignorant totalement ce qui se passait autour d’elles avaient commencer a discuter.
Nous nous battîmes pendant plusieurs minutes. Au final j’avais eut une dague dont la lame était en argent plantée dans le torse, dans la cuisse et dans l’épaule. Elle avait eut la lèvre coupée, les bras mordu ainsi que le cou. Nous nous fixâmes alors, elle avait un regard meurtrier et sanguinaire, ses cheveux en batailles étalés sur le carrelage blanc maculé de sang la rendait irrésistible et je ne pus m’en empêcher. Je l’embrassai avec fougue et folie, bien évidement elle me repoussa et je m’écartais alors. Je lui souris et elle hurla. Soudain elle me regarda différemment, avec un regard a la fois emplis de sadisme mais aussi de passion. La douleur me repris alors et je tombais au sol a coté d’elle. Elle monta a califourchon sur moi et m’embrassa. Jamais de ma vie je n’avais ressentis plaisir aussi immense, la douceur de ses lèvres sur les miennes mélangé à la force et a la dureté de cette souffrance qui envahissait chaque centimètre de mon corps et mettait en ébullition chacun de mes nerfs, me permettant d’apprécier encore plus ce baiser.
Elle se redressa alors et me souris:

- Isabella De Medicis…fit-elle le souffle court

- Dimitri Sadovski…répondis-je avec la même intonation de voix qu’elle.




CHAPITRE 4 : UNE PROFESSION INTERSSANTE…


- Bonjours je suis M Sadovski, je suis votre nouveau professeur de contrôle vampirique, annonçais-je en entrant dans la classe.


Les regards se tournèrent vers moi et je pus me rendre compte qu’elle avait raison: l’école était divisée en deux clans: les Anthracites et les Rubins, le deuxième était un pot-pourri de ce dont le premier ne voulait pas. Le premier se prenant cependant pour une sorte de super ligue de l’élite des sorciers mais n’étant rien de plus qu’un ramassis de petit bourgeois trop gâtés ou d’imbéciles se croyant supérieur aux autres.
Cette école se nommait Richelieu, elle ressemblait en tout point a celle de mon enfance sauf que les professeurs étaient différents: ils ne poussaient pas les élèves au maximum de leur capacité et ne semblait avoir aucun plaisir a donner des difficultés a ces élèves.

Dans mon cours j’étais sensé leur apprendre a contrôler leur soif de sang, ce qui était plutôt quelque chose de difficile pour certain et qui semblait facile pour d’autres, certain avaient en effet horreur du sang humain et se dégoutaient eux même, j’aurais bien évidement eut plaisir a abréger leur souffrance et de leur faire découvrir les bien fait du repos éternel mais ce n’étais pas quelque chose a la quelle j’étais autorisé.
Je n’y suis d’ailleurs toujours pas autorisé et cette année encore je suis professeur dans cette école qui changera sans doute très bientôt…






BEHIND THE COMPUTER
▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀

    Pseudo/Prénom : Vlady qui s'excuse au près des admins et des modos d'avoir demandé a changer de nom puis d'avatar ^^'
  • Age : 16ans
  • Comment avez-vous connu le forum?: Je jouais Dimitri Call sur l'autre forum
  • Quelques critique ou remarque constructive a faire sur le forum ? : j'aime le contexte !!
  • Code règlement : OK



Dernière édition par Dimitri Vlad Sadovski le Dim 9 Oct - 18:36, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elodie Lee
Smile & Hope
avatar

Messages : 1225
Date d'inscription : 13/08/2011
Localisation : Euh... Quelque part?

MessageSujet: Re: Dimitri Vlad Sadovski   Dim 9 Oct - 17:34

Bienvenue! Et bonne continuation pour ta bio! *pensée: chuuuut dit rien... sinon il va lire dans ta tête ><" flippante cette histoire... mais j'ai dit chuteuh!* *part en courrant*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-shadow.forums-actifs.com
Sulpicia Vasilii
Play with me...
avatar

Messages : 952
Date d'inscription : 06/09/2011
Localisation : Mon âme est là, où mon corps n'est pas.

MessageSujet: Re: Dimitri Vlad Sadovski   Dim 9 Oct - 17:35

Bienvenue *sourire*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elodie Lee
Smile & Hope
avatar

Messages : 1225
Date d'inscription : 13/08/2011
Localisation : Euh... Quelque part?

MessageSujet: Re: Dimitri Vlad Sadovski   Dim 9 Oct - 18:41

Validé Dimitri! Bon jeu parmi nous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-shadow.forums-actifs.com
Dimitri Vlad Sadovski
Sadistic & Masochistic Teacher
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 09/10/2011
Localisation : Suivez les cris de douleurs....

MessageSujet: Re: Dimitri Vlad Sadovski   Dim 9 Oct - 18:44

Merci a toi Elodie, au plaisir de te voir dans mon cours Sulpicia...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie Van Allen
» AnthracitePrincess.
avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 15/08/2011
Localisation : Richelieu
Age : 25

MessageSujet: Re: Dimitri Vlad Sadovski   Mar 11 Oct - 17:38

Mais non nous ne vous en voulons pas x) enfin je parle pour moi =)

Bienvenue a vous professeur et bon jeux parmi nous ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elodie Lee
Smile & Hope
avatar

Messages : 1225
Date d'inscription : 13/08/2011
Localisation : Euh... Quelque part?

MessageSujet: Re: Dimitri Vlad Sadovski   Mar 11 Oct - 17:49

*faussement choquée* je t'ai fait des avatars pour rien?! Vilain vampire! *pensée: tu parles à Dimitri là... vampire sadique complètement tarée... et qui sait lire dans les pensées! Baaaaaaah! Sors de ma tête vampirounet!*

Je plaisante! Bien sûr qu'on ne t'en veut pas, déjà tu es venues sur ce forum, c'est sympa de suivre le staff =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-shadow.forums-actifs.com
Annabelle Leroy
Just because I love you
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: Dimitri Vlad Sadovski   Lun 24 Oct - 15:22

Bienvenue professeur... Ravie de vous avoir parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dimitri Vlad Sadovski   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dimitri Vlad Sadovski
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hope is Dead : Lithium Elfensen & Vlad Siegfrey VS Dimitri Vladof
» Dimitri Payet (by Eden-Hazard)
» Dimitri Payet
» Tournoi pvp Multi organisé par L'ordre de Vlad
» [Vlad SunDjin] [Validée par Yuki]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'école Richelieu :: Administration :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: